Rechercher

Liberman : Israël n’autorisera pas un front iranien dans le Golan

A Moscou, le ministre de la Défense a aussi rappelé que le transfert d'armes entre l'Iran et le Hezbollah était une ligne rouge pour Israël

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, à Moscou, le 26 avril 2017. (Crédit : Natalia Kolesnikova/AFP)
Avigdor Liberman, ministre de la Défense, à Moscou, le 26 avril 2017. (Crédit : Natalia Kolesnikova/AFP)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré mercredi aux ministres russes qu’Israël « ne permettra pas la concentration de forces iraniennes sur le plateau du Golan » pendant une réunion à Moscou.

Pendant un entretien avec le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, Liberman a exprimé l’inquiétude d’Israël que l’Iran utilise le territoire syrien pour faire passer des armes au Hezbollah au Liban. Ce qu’Israël ne peut laisser faire.

Israël et la Russie ont maintenu une coordination sécuritaire pour empêcher les conflits entre les deux armées en Syrie, où Moscou soutient le président syrien Bashar el-Assad, et où Israël mène parfois des frappes aériennes.

Liberman a souligné qu’il y avait eu « neuf réunions entre des représentants de l’armée israélienne et de l’armée russe jusqu’à présent », et affirme que le mécanisme de coordination « a été efficace pour empêcher les conflits inutiles ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...