L’Iran choisira où et quand riposter contre Israël, selon un haut-responsable
Rechercher

L’Iran choisira où et quand riposter contre Israël, selon un haut-responsable

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale d’Iran a qualifié d' "inévitable" la riposte à la frappe israélienne sur une base iranienne en Syrie

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale d’Iran Ali Shamkhani (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale d’Iran Ali Shamkhani (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale d’Iran a déclaré mardi que Téhéran « choisira le lieu et le moment » pour infliger sa riposte « inévitable » à la frappe menée sur une base iranienne en Syrie, attribuée à Israël.

Avant son voyage en Russie, Ali Shamkhani a été interrogé par des journalistes sur la frappe aérienne du début du mois, qui aurait touché des équipements militaires iraniens et tué 14 personnes, dont 7 membres des Gardiens de la Révolution. Le chef du programme, le colonel Mehdi Dehghan faisait partie des victimes.

« La riposte est inévitable, mais l’Iran choisira le lieu et le moment » pour répondre à « l’attaque de la base T-4, au cours de laquelle plusieurs citoyens iraniens ont été tués », a déclaré Shamkhani aux journalistes.

« Une entité qui s’octroie le droit d’attaquer la souveraineté d’un autre pays et de cibler les forces qui luttent contre le terrorisme doit faire face aux résultats et aux conséquences d’une telle attaque et aux réactions qui s’ensuivront », a-t-il ajouté.

Photo publiée par les médias iraniens montrent la base aérienne T-4 dans le centre de la Syrie après un tir de missiles lundi (médias iraniens)

L’Iran, la Syrie, la Russie et certains responsables américains ont tous dit qu’Israël était à l’origine de la frappe sur la base T-4. Israël n’a pas réagi à ces allégations.

C’est la seconde fois que la base T-4 a fait l’objet d’une attaque. Israël a reconnu avoir frappé la base en février après que l’Iran a fait voler un drone chargé d’explosifs en Israël. Israël a fait savoir que le drone était parti de cette base. L’armée israélienne avait alors affirmé avoir ciblé « quatre bases iraniennes qui font partie de l’implantation militaire iranienne en Syrie ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...