L’Iran demande à la Turquie de cesser ses opérations militaires en Syrie
Rechercher

L’Iran demande à la Turquie de cesser ses opérations militaires en Syrie

L'Iran soutient politiquement, financièrement et militairement le pouvoir syrien et le président Bachar al-Assad

Un tank turc en route vers la Syrie à Karkamis, ville turque frontalière, le 24 août 2016. (Crédit : AFP/Bulent Kilic)
Un tank turc en route vers la Syrie à Karkamis, ville turque frontalière, le 24 août 2016. (Crédit : AFP/Bulent Kilic)

L’Iran a demandé à la Turquie qui mène une offensive dans le nord de la Syrie de cesser « rapidement » ses opérations militaires pour éviter de compliquer davantage la situation dans la région, selon les médias iraniens.

« La poursuite de la présence militaire de la Turquie en Syrie complique encore davantage la situation », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahman Ghassemi, cité mercredi par le site de la télévision d’Etat.

Il a souligné que les affrontements dans le nord de la Syrie « provoquent la mort d’innocents et il est nécessaire que l’armée turque cesse rapidement ses actions militaires ».

« Tous les pays doivent respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie », a ajouté le porte-parole iranien, soulignant que la « lutte contre le terrorisme ne doit pas affaiblir le gouvernement légitime » syrien.

L’Iran est le principal soutien régional du président syrien Bachar al-Assad. Téhéran soutient politiquement, financièrement et militairement le pouvoir syrien, en envoyant sur place des conseillers militaires et des volontaires pour combattre aux côtés de l’armée syrienne les groupes rebelles armés et les jihadistes.

L’armée turque a lancé il y a une semaine une opération sans précédent dans le nord syrien visant à débarrasser la frontière à la fois du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et des YPG (Unités de protection du peuple kurde), qu’elle considère comme une organisation « terroriste ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...