Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

L’Iran et la Syrie s’engagent à renforcer leurs liens après la visite de Raïssi

Le sommet annuel de la Ligue arabe portera notamment sur un éventuel retour au sein de l'organisation panarabe de la Syrie, suspendue après le début de la guerre civile

Le président syrien Bachar al-Assad (à droite) et son homologue iranien Ebrahim Raisi se serrent la main après avoir signé un protocole d'accord sur la "coopération stratégique à long terme" à Damas, le 3 mai 2023. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)
Le président syrien Bachar al-Assad (à droite) et son homologue iranien Ebrahim Raisi se serrent la main après avoir signé un protocole d'accord sur la "coopération stratégique à long terme" à Damas, le 3 mai 2023. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)

Le président iranien, Ebrahim Raïssi, et son homologue syrien, Bachar al-Assad, se sont engagés à renforcer les liens bilatéraux et développer les relations économiques, en mettant l’accent sur la reconstruction, au terme d’une visite de deux jours de M. Raïssi à Damas.

Depuis le début de la guerre en Syrie, l’Iran a offert à Damas une assistance économique et militaire vitale qui a aidé le gouvernement syrien à récupérer la majorité des territoires perdus après le début du conflit en 2011.

Les entretiens de M. Raïssi avec le président syrien ont porté sur les « moyens de développer et de renforcer les relations bilatérales » et « mis l’accent sur le maintien de la coopération dans la reconstruction » de la Syrie, ravagée par 12 ans de guerre, selon une déclaration commune communiquée vendredi.

M. Assad souhaite procéder à la reconstruction des infrastructures pour relancer l’économie, malgré les sanctions occidentales qui pèsent sur le pays.

Les deux hommes ont également exprimé leur « volonté de développer les relations commerciales et économiques ».

MM. Raïssi et Assad ont signé mercredi un protocole d’accord pour un plan de coopération stratégique dans plusieurs domaines, dont l’agriculture, les chemins de fer, l’aviation civile, le pétrole et les zones franches créées pour attirer des investissements.

En concluant ce premier déplacement en Syrie d’un président iranien depuis 2020, M. Raïssi a salué un « tournant » dans les liens entre les deux alliés.

Un panneau d’affichage avec des photos du président iranien Ibrahim Raissi (à gauche) et du président syrien Bashar al-Assad se trouve sur la route menant à l’aéroport international de Damas, le 3 mai 2023. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)

Cette visite intervient au moment où le président syrien s’efforce de mettre fin à plus d’une décennie d’isolement diplomatique, aidé par le rapprochement inattendu entre l’Arabie saoudite et l’Iran, deux puissances rivales du Moyen-Orient.

Le sommet annuel de la Ligue arabe, prévu le 19 mai à Ryad, portera notamment sur un éventuel retour au sein de l’organisation panarabe de la Syrie, suspendue après le début de la guerre civile.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.