Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

L’Iran rejette l’hypothèse d’un acte criminel dans le crash fatal de Raïssi

"L'hélicoptère a pris feu après avoir percuté une zone élevée", indique un rapport préliminaire de l'état-major des forces armées, et "aucune chose suspecte n'a été détectée lors des communications entre la tour de contrôle et l'équipage"

Des équipes de secours intervenant près du site de l'accident de l'hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi, à Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 19 mai 2024. (Crédit : Azin Haghighi/Moj News Agency via AP)
Des équipes de secours intervenant près du site de l'accident de l'hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi, à Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 19 mai 2024. (Crédit : Azin Haghighi/Moj News Agency via AP)

L’armée iranienne a rejeté l’hypothèse d’un acte criminel dans le crash d’hélicoptère dans lequel le président Ebrahim Raïssi et sept autres personnes ont été tués, a rapporté vendredi un média d’Etat.

M. Raïssi, le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian et six autres personnes sont décédés dimanche après que leur hélicoptère s’est écrasé dans le nord-ouest du pays dans une zone montagneuse et boisée et alors que les conditions météorologiques étaient difficiles.

« Aucun impact de balle ou d’autre chose n’a été observé sur l’épave de l’hélicoptère », indique un rapport préliminaire de l’état-major des forces armées publié jeudi soir par l’agence de presse officielle Irna.

« L’hélicoptère a pris feu après avoir percuté une zone élevée », a-t-il noté, ajoutant qu' »aucune chose suspecte n’a été détectée lors des communications entre la tour de contrôle et l’équipage ».

Le rapport indique que l’hélicoptère suivait « un itinéraire planifié à l’avance » et observait « le plan de vol prévu » avant l’accident.

Selon cette même source, l’épave de l’hélicoptère a été trouvée tôt lundi par des drones mais le relief de la zone, « le brouillard et les basses températures » ont entravé le travail des équipes de recherche et de secours.

L’armée a souligné qu’il fallait « plus de temps » pour enquêter sur les causes de l’accident.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.