L’Iran rejette l’inspection de ses sites militaires et l’interrogatoire de ses scientifiques
Rechercher

L’Iran rejette l’inspection de ses sites militaires et l’interrogatoire de ses scientifiques

Le guide suprême iranien, qui a le dernier mot sur les négociations en cours, avait déjà exprimé ce refus

Abbas Araghchi, vice-ministre des Affaires étrangères et chef des négociateurs nucléaires iraniens, lors d'une conférence de presse à Téhéran, le 14 mai 2013 
(Crédit : AFP/Archives Atta Kenare)
Abbas Araghchi, vice-ministre des Affaires étrangères et chef des négociateurs nucléaires iraniens, lors d'une conférence de presse à Téhéran, le 14 mai 2013 (Crédit : AFP/Archives Atta Kenare)

L’Iran refuse que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) mène des « inspections de ses sites militaires » et interroge ses scientifiques dans le cadre d’un accord sur le nucléaire, a déclaré un haut négociateur iranien selon la télévision d’Etat.

Cette déclaration d’Abbas Araghchi, faite peu avant la rencontre entre le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif et son homologue américain John Kerry à Genève, reprend la position exprimée par le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, le 20 mai dernier.

Toutefois, M. Araghchi a fait il y a quelques jours la distinction entre inspection et accès aux sites militaires dans le cadre de l’accord en cours de finalisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...