Israël en guerre - Jour 252

Rechercher
En direct

Des milliers de personnes convergent vers la Knesset pour protester contre le gouvernement

Tsahal a ciblé plus de 80 sites terroristes dans la bande de Gaza ces dernières 24 heures ; Une roquette tirée sur Sderot tombe dans une zone ouverte - aucun blessé ; Lapid rencontre Jake Sullivan et demande que les désaccords ne soient pas rendus publics

  • Des membres du groupe Frères d'armes manifestant contre le gouvernement sur l'autoroute Tel Aviv-Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    Des membres du groupe Frères d'armes manifestant contre le gouvernement sur l'autoroute Tel Aviv-Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • Des équipes de secours intervenant près du site de l'accident de l'hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi, à Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 19 mai 2024. (Crédit : Azin Haghighi/Moj News Agency via AP)
    Des équipes de secours intervenant près du site de l'accident de l'hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi, à Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 19 mai 2024. (Crédit : Azin Haghighi/Moj News Agency via AP)
  • Des pèlerins priant pour le président iranien Ebrahim Raïssi au sanctuaire Imam Rez,a dans la ville de Mashhad, le 19 mai 2024. (Crédit : Mohammad Hasan Salavati/Shahraranews via AP)
    Des pèlerins priant pour le président iranien Ebrahim Raïssi au sanctuaire Imam Rez,a dans la ville de Mashhad, le 19 mai 2024. (Crédit : Mohammad Hasan Salavati/Shahraranews via AP)
  • Des membres du groupe Frères d'armes manifestant contre le gouvernement sur l'autoroute Tel Aviv-Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    Des membres du groupe Frères d'armes manifestant contre le gouvernement sur l'autoroute Tel Aviv-Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • Des équipes de secours intervenant près du site de l'accident de l'hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi, à Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 19 mai 2024. (Crédit : Azin Haghighi/Moj News Agency via AP)
    Des équipes de secours intervenant près du site de l'accident de l'hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi, à Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, le 19 mai 2024. (Crédit : Azin Haghighi/Moj News Agency via AP)
  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, rencontrant le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, et les chefs militaires au quartier général de Tsahal, à Tel Aviv pour une évaluation de la sécurité, le 8 octobre 2023. (Crédit : GPO)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, rencontrant le ministre de la Défense Yoav Gallant, au centre, et les chefs militaires au quartier général de Tsahal, à Tel Aviv pour une évaluation de la sécurité, le 8 octobre 2023. (Crédit : GPO)

3 drones suspectés de se diriger vers Israël abattus par des avions de chasse et un navire de guerre – Tsahal

Des avions de combat israéliens ont abattu une « cible aérienne suspecte », considérée comme un drone, qui se dirigeait vers Israël depuis la Syrie, indique l’armée israélienne.

Le drone présumé a été abattu en dehors de l’espace aérien israélien, précise Tsahal, et des alertes ont été déclenchées dans des zones ouvertes sur le plateau du Golan.

Par ailleurs, des avions de chasse et l’un des navires lance-missiles de classe Saar 4.5 ont abattu deux autres cibles se dirigeant vers Israël depuis l’est, ajoute l’armée.

Cette annonce fait suite à la revendication par la Résistance islamique en Irak, un autre groupe terroriste soutenu par l’Iran, d’une double attaque de drones contre Eilat.

Les drones en question sont entrés dans l’espace aérien israélien et aucune sirène n’a retenti, selon Tsahal.

Au cours de l’incident, des habitants d’Eilat, la ville la plus méridionale d’Israël, ont déclaré avoir observé des interceptions.

COGAT : 402 camions d’aide humanitaire sont entrés à Gaza lundi

Des Palestiniens attendant le passage de camions d'aide humanitaire dans le centre de la bande de Gaza, le 19 mai 2024. (Crédit : Abdel Kareem Hana/AP)
Des Palestiniens attendant le passage de camions d'aide humanitaire dans le centre de la bande de Gaza, le 19 mai 2024. (Crédit : Abdel Kareem Hana/AP)

Quatre cent deux camions d’aide humanitaire sont entrés dans la bande de Gaza aujourd’hui, selon le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires palestiniens (COGAT).

Ce chiffre est similaire au nombre quotidien observé pendant près d’un mois, après qu’Israël a pris plusieurs mesures pour améliorer la facilitation de l’aide en raison de l’extrême frustration de l’administration Biden.

Mais la quantité d’aide a considérablement diminué au début du mois, lorsqu’Israël a pris le contrôle du côté palestinien du poste-frontière de Rafah. Le passage n’a pas été rouvert depuis.

L’aide d’aujourd’hui est entrée par les points de passage israéliens de Kerem Shalom et d’Erez, ainsi que par l’embarcadère temporaire mis en place par les États-Unis.

L’aide a également été acheminée via la Jordanie et le port israélien d’Ashdod, selon le COGAT.

Katz sera à Paris mardi pour rencontrer son homologue français et des dirigeants juifs

Le ministre des Affaires étrangères Israel Katz se rendra demain à Paris pour rencontrer son homologue français Stéphane Séjourné, la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, le président du Sénat Gérard Larcher et certains dirigeants juifs.

Katz indique dans un communiqué qu’il discutera de la décision du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de demander des mandats d’arrêt contre des dirigeants israéliens, des combats à Rafah, des tentatives françaises de négocier un cessez-le-feu au Liban, des sanctions contre l’Iran et de l’antisémitisme en France.

La police de Jérusalem utilise un spray nauséabond pour disperser des manifestants se rendant au domicile de Netanyahu

La police faisant usage d'un canon à eau contenant du liquide nauséabond pour disperser des manifestants anti- gouvernement, à Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)
La police faisant usage d'un canon à eau contenant du liquide nauséabond pour disperser des manifestants anti- gouvernement, à Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)

Une marche anti-gouvernement en direction de la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem a été déviée de sa route, les manifestants se dirigeant vers l’entrée de la ville.

La marche s’est maintenant divisée en plusieurs directions et la police asperge les manifestants avec un liquide nauséabond – un composé chimique conçu pour disperser les foules.

Un groupe de manifestants se dirige actuellement vers la résidence de Netanyahu et traversera sans doute le quartier Rehavia de la capitale pour atteindre sa destination.

Un soldat blessé dans une attaque à la roquette sur une base du nord d’Israël

Une roquette tirée depuis le Liban frappant le nord d'Israël, le 20 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Une roquette tirée depuis le Liban frappant le nord d'Israël, le 20 mai 2024. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Un soldat israélien a été légèrement blessé lors d’une attaque à roquette qui a pris pour cible la base militaire Biranit, dans le nord d’Israël, en début de soirée, a fait savoir Tsahal.

L’armée a ajouté que les avions de chasse israéliens avaient frappé le lance-roquette du Hezbollah qui a été utilisé aujourd’hui pour attaquer la base Biranit. Il se trouvait à Ayta ash-Shab, dans le sud du Liban.

D’autres roquettes ont été tirées vers différents secteurs du nord d’Israël pendant toute la journée. Les militaires ont précisé qu’ils avaient frappé les sites de lancement des projectiles en riposte.

L’armée de l’air a aussi bombardé une cellule du Hezbollah dans le sud du Liban, dans la journée.

Les terroristes ont été localisés alors qu’ils entraient dans un bâtiment connu pour être utilisé par le groupe soutenu par l’Iran dans la ville d’Odaisseh par les soldats de la 869e Unité de collecte de renseignements de combat, a précisé Tsahal.

Le Hezbollah a annoncé que cinq de ses membres avaient perdu la vie dans des attaques israéliennes, lundi.

Des milliers de personnes convergent vers la Knesset pour protester contre le gouvernement : « Bibi met en danger l’existence du pays ! »

Des manifestants rassemblés pour un rassemblement anti-gouvernement, devant la Knesset, à Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)
Des manifestants rassemblés pour un rassemblement anti-gouvernement, devant la Knesset, à Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)

Des milliers de manifestants anti-gouvernement venus de tout le pays convergent vers la Knesset cet après-midi, alors que les députés se réunissent à nouveau après six semaines de congés parlementaires.

La police a érigé deux rangées de barricades séparant le rassemblement de la Knesset, tandis que les manifestants scandent des slogans contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son gouvernement.

« Bibi est un danger pour l’existence du pays », crient-ils au son des tambours et des sarbacanes, en utilisant le surnom de Netanyahu.

La cheffe de file des militants anti-gouvernement, Shikma Bressler, monte sur scène pour s’adresser à la foule avant que les discours ne débutent officiellement.

L’activiste anti-gouvernement Shikma Bressler s’adressant à une foule de manifestants lors d’un rassemblement devant la Knesset, à Jérusalem, le 20 mai 2024. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)

Bressler explique que la manifestation, menée de manière légale et non violente, vise à « nous redonner la possibilité d’influencer la direction dans laquelle notre pays évolue ».

Un certain nombre de membres de familles d’otages devraient prendre la parole lors du rassemblement, notamment Ayala Metzger, la belle-fille de Yoram Metzger, 80 ans, captif du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Les manifestants sont arrivés à Jérusalem en provenance de tout le pays, nombre d’entre eux ayant pris part à un imposant convoi de voitures roulant au ralenti et se dirigeant vers la capitale plus tôt dans la journée.

Tsahal : Les sirènes avertissant de l’infiltration de drones au nord étaient de fausses alertes

L’armée israélienne déclare que les sirènes d’infiltration de drones qui ont retenti il y a peu dans la région de Ramot Naftali, dans le nord d’Israël, étaient de fausses alertes.

Les sirènes avertissant de l’infiltration présumée de drones
ont retenti dans des villes largement évacuées, notamment Ramot Naftali, Malkia, Yiftah et Dishon.

Tsahal a ciblé plus de 80 sites terroristes dans la bande de Gaza ces dernières 24 heures

Des Palestiniens regardent les décombres d'un bâtiment qui a été touché par une frappe israélienne dans le quartier de Tal al-Sultan à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 20 mai 2024 (Crédit : AFP)
Des Palestiniens regardent les décombres d'un bâtiment qui a été touché par une frappe israélienne dans le quartier de Tal al-Sultan à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 20 mai 2024 (Crédit : AFP)

L’armée de l’air israélienne a frappé plus de 80 cibles appartenant à des groupes terroristes dans la bande de Gaza au cours de la journée écoulée, selon l’armée.

Selon Tsahal, les cibles comprenaient des dépôts d’armes, des lance-roquettes et des bâtiments utilisés pour attaquer les troupes, ainsi que des cellules d’hommes armés.

Ces frappes interviennent alors que les troupes terrestres opèrent dans la bande de Gaza.

À Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, Tsahal indique que la 98e division a effectué des raids sur des sites du Hamas, localisé des armes et tué des hommes armés dans des combats rapprochés et en dirigeant des frappes aériennes.

Dans un complexe de l’UNRWA à Jabaliya, les troupes ont trouvé une cache d’armes, selon Tsahal.

Dans le sud de Gaza, à Rafah, les troupes de la 162e division opèrent dans la partie orientale de la ville. Tsahal indique qu’une récente frappe aérienne à Rafah, au milieu des batailles, a tué un commandant du Jihad islamique palestinien ainsi que trois autres agents.

Dans le centre de Gaza, la 99e division continue de tenir le corridor de Netzarim. Plusieurs bâtiments utilisés par des groupes terroristes pour stocker des armes ont été bombardés par des chars dans la zone, selon l’armée.

La CPI demande des mandats d’arrêt contre Netanyahu, Gallant et 3 chefs du Hamas

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'un événement pour les soldats exceptionnels dans le cadre des célébrations du 75e anniversaire de la Journée de l'indépendance, à Jérusalem, le 26 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant lors d'un événement pour les soldats exceptionnels dans le cadre des célébrations du 75e anniversaire de la Journée de l'indépendance, à Jérusalem, le 26 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Karim Khan a demandé lundi des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et des dirigeants du Hamas pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés commis dans la bande de Gaza.

Khan a déclaré dans un communiqué qu’il demandait des mandats d’arrêt contre Netanyahu et le ministre de la Défense israélien Yoav Gallant pour des crimes tels que « le fait d’affamer délibérément des civils », « homicide intentionnel » et « extermination et/ou meurtre ».

« Sur la base des éléments de preuve recueillis et examinés par mon bureau, j’ai des motifs raisonnables de croire que Benjamin Netanyahu, le Premier Ministre d’Israël, et Yoav Gallant, le Ministre de la Défense d’Israël, portent la responsabilité pénale de crimes de guerre et crimes contre humanité commis sur le territoire de l’État de Palestine (dans la bande de Gaza) à partir du 8 octobre 2023 au moins », a déclaré dans un communiqué la CPI, qui siège à La Haye.

Karim Kahn indique qu’il demande également des mandats d’arrêt contre les dirigeants du Hamas, Yahya Sinwar, Mohammad Deif et Ismail Haniyeh.

« Aujourd’hui, nous avons demandé des mandats à la chambre préliminaire de la Cour pénale internationale concernant trois personnes qui sont membres du Hamas », a déclaré Kahn en énumérant Sinwar, Deif et Haniyeh.

Il précise qu’ils seraient accusés d’extermination, de meurtre, de prise d’otage, de viol et d’agression sexuelle en détention.

Des commandos tuent un homme armé émergeant d’un tunnel à Rafah

Un homme armé émerge d'un tunnel à Rafah, une ville du sud de Gaza, une photo diffusée le 20 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Un homme armé émerge d'un tunnel à Rafah, une ville du sud de Gaza, une photo diffusée le 20 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes de l’unité de commando Maglan ont, à l’aide d’un drone, aperçu un homme armé qui se tenait dans un puits de tunnel alors qu’elles menaient des opérations à l’Est de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, a indiqué l’armée qui a diffusé une photo de l’incident.

Les soldats ont réclamé une frappe au drone qui a visé le tunnel. Le terroriste a été tué.

Tsahal a précisé que la Brigade des commandos effectuait des raids sur des sites du Hamas dans le secteur de Rafah. Les forces israéliennes ont tué des dizaines d’hommes armés et localisé des dizaines de tunnels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.