Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Israël confirme l’entrée d’un convoi d’aide à Gaza et partage des images de lance-roquettes près d’écoles

Herzog révèle que les terroristes du Hamas étaient porteurs d'instructions sur les armes chimiques * 1 soldat tué, 3 blessés près de Gaza * Un homme de Netivot gravement blessé par une roquette * Tsahal continue de frapper le Liban

Un camion transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza traverse le poste frontière de Rafah, en Égypte, le 22 octobre 2023. (AP Photo/ Mohammed Asad)
Un camion transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza traverse le poste frontière de Rafah, en Égypte, le 22 octobre 2023. (AP Photo/ Mohammed Asad)

Tsahal continue de frapper les escadrons du Hezbollah dans le sud du Liban

De la fumée s'élève après que des roquettes ont été tirées du Liban vers le nord d'Israël, le 22 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
De la fumée s'élève après que des roquettes ont été tirées du Liban vers le nord d'Israël, le 22 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

L’armée israélienne déclare avoir mené des frappes contre deux autres escadrons du Hezbollah dans le sud du Liban avant qu’ils ne puissent mener des attaques contre Israël.

Tsahal indique que l’une des cellules, dans la région du Mont Dov, prévoyait de lancer des roquettes, et que la seconde cellule, près de la ville de Mattat, dans le nord du pays, prévoyait de lancer un missile guidé anti-char.

Ces frappes sont les sixième et septième cellules du Hezbollah touchées par Tsahal aujourd’hui.

Biden: Netanyahu accepte de permettre un « flux continu » d’aide humanitaire à Gaza

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche recoit le président américain Joe Biden à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche recoit le président américain Joe Biden à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Brendan Smialowski/AFP)

La Maison Blanche publie un compte-rendu de l’appel téléphonique entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Joe Biden, selon lequel les deux hommes se sont mis d’accord pour autoriser un flux continu d’aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Selon la Maison Blanche, « les dirigeants ont affirmé qu’il y aura désormais un flux continu de cette aide cruciale dans la bande de Gaza ».

Ils ont également discuté des « efforts en cours pour obtenir la libération de tous les otages restants pris par le Hamas », ajoute la Maison Blanche.

Tsahal frappe des cibles du Hamas dans la bande de Gaza

L’armée israélienne indique mener actuellement une vague de frappes aériennes contre des dizaines de cibles du Hamas dans la bande de Gaza.

Des images publiées par Tsahal montrent des frappes effectuées plus tôt dans la journée.

Ben Gvir condamne le fait qu’Israël accepte une « aide continue à Gaza » sans libérer les otages

Le ministre de la Sécurité nationale d’extrême droite, Itamar Ben Gvir, dénonce le fait qu’Israël ait autorisé une augmentation de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza et que le Premier ministre Benjamin Netanyahu ait accédé aux demandes américaines d’une aide continue.

Tout accord « d’aide continue à Gaza » qui n’inclut pas la libération de tous nos otages n’est qu’une continuation du concept qui nous a conduits là où nous sommes aujourd’hui », écrit M. Ben Gvir sur X.

« L’aide humanitaire uniquement échange de la libération de tous les otages », ajoute-t-il.

Israël-Hamas: Biden a parlé avec les dirigeants du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et du Royaume-Uni

Le président américain Joe Biden parlant au téléphone depuis le bureau ovale de la Maison Blanche à Washington, le 9 décembre 2021. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden parlant au téléphone depuis le bureau ovale de la Maison Blanche à Washington, le 9 décembre 2021. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)

Joe Biden a discuté dimanche au téléphone de la guerre entre le Hamas et Israël avec plusieurs dirigeants alliés, le Canadien Justin Trudeau, le Français Emmanuel Macron, l’Allemand Olaf Scholz, l’Italienne Giorgia Meloni et le Britannique Rishi Sunak, a annoncé la Maison Blanche.

Le président américain a également évoqué dimanche cette guerre avec le pape François, et, séparément, avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a fait savoir l’exécutif américain.

Israël confirme avoir autorisé l’entrée d’aide humanitaire d’Égypte à Gaza aujourd’hui

Un camion transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza traverse le poste frontière de Rafah, en Égypte, le 22 octobre 2023. (AP Photo/ Mohammed Asad)
Un camion transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza traverse le poste frontière de Rafah, en Égypte, le 22 octobre 2023. (AP Photo/ Mohammed Asad)

La liaison militaire avec les Palestiniens confirme qu’Israël a autorisé l’entrée de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza via l’Égypte aujourd’hui, suite aux demandes de l’administration Biden.

« A la demande de l’administration américaine et conformément aux instructions de l’échelon politique, l’aide humanitaire des Nations Unies contenant uniquement de l’eau, de la nourriture et du matériel médical a été introduite dans le sud de la bande de Gaza aujourd’hui, par le point de passage de Rafah en Egypte », déclare le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) dans un communiqué.

« Tous les équipements ont été contrôlés par des agents de sécurité israéliens avant d’entrer dans la bande de Gaza », ajoute le COGAT.

Une source de la défense affirme qu’Israël autorisera l’entrée de nourriture, d’eau et de fournitures médicales – mais pas de carburant – dans le sud de Gaza depuis l’Égypte, pour les civils palestiniens de la région et ceux qui y ont été évacués, à condition que ces produits n’atteignent pas le groupe terroriste du Hamas.

« Toute autre tentative d’approvisionnement qui n’est pas coordonnée et approuvée par Israël sera contrecarrée », prévient la source.

Herzog aux familles des otages : Je m’engage à tout faire pour les ramener à la maison

Le président Isaac Herzog rencontre à Jérusalem des familles dont les proches sont retenus en otage à Gaza, le 22 octobre 2023. (Crédit : Kobi Gideon/ GPO)
Le président Isaac Herzog rencontre à Jérusalem des familles dont les proches sont retenus en otage à Gaza, le 22 octobre 2023. (Crédit : Kobi Gideon/ GPO)

Le président Isaac Herzog déclare aux familles dont les proches sont retenus en otage à Gaza qu’Israël fait tout ce qui est en son pouvoir pour les ramener.

Quelque 80 familles étaient représentées lors de cette réunion de 90 minutes, à laquelle participaient le président et son épouse, Michal Herzog.

« Nous sommes ici pour aider, pour entourer, pour renforcer, pour soutenir et pour réfléchir ensemble à des solutions », a déclaré M. Herzog au groupe, selon son bureau. « Nous avons un défi national à relever, et c’est un défi énorme. Il nous faut agir avec calme et responsabilité ».

« Nous voulons ramener vos proches à la maison, rapidement – c’est le défi », ajoute le président.

« En tant que président d’Israël, je m’engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour ramener vos proches à la maison – c’est l’objectif principal de mon point de vue », a poursuivi le président.

Plusieurs centaines de sympathisants se sont réunis devant la résidence présidentielle à Jérusalem, attendant les représentants des familles des disparus et des captifs.

« Ils doivent nous rendre nos filles, nous vous les avons confiées », déclare le père de Roni Eshel, une soldate de la base de Nahal Oz qui serait retenu en otage.

« J’appelle la seule personne, le Premier ministre, vous les avez enrôlés et vous devez les ramener à la maison. »

Roni Eshel, une soldate de l’armée israélienne qui était stationné dans une base militaire près de la frontière de Gaza lorsque les terroristes du Hamas ont attaqué le 7 octobre 2023 et qui est porté disparu depuis. (Crédit : Eyal Eshel via AP)

Herzog à Sky News : Le Hamas avait reçu des instructions sur la fabrication d’armes chimiques.

Le président Isaac Herzog montre des documents récupérés sur le corps d'un terroriste du Hamas lors d'une interview avec Sky News, le 22 octobre 2023. (Capture d'écran : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Le président Isaac Herzog montre des documents récupérés sur le corps d'un terroriste du Hamas lors d'une interview avec Sky News, le 22 octobre 2023. (Capture d'écran : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Le président Isaac Herzog révèle dans une interview accordée à Sky News que le Hamas avait prévu d’utiliser des agents cyanurés contre des civils israéliens.

M. Herzog montre des documents retrouvés sur une clé USB retrouvé dans les effets personnels d’un terroriste du Hamas tué en Israël. Cette clé USB avait été copiée sur celle d’Al-Qaïda et comprenait des « instructions détaillées sur la création d’armes chimiques », notamment « des instructions précises sur la préparation d’un dispositif de dispersion d’agents cyanurés », selon le bureau du président.

« Il s’agit d’un document qui a été trouvé sur le corps d’un de ces méchants sadiques. C’est un document d’Al-Qaïda, un document officiel d’Al-Qaïda », déclare Herzog à la chaîne de télévision.

« Lorsqu’il s’agit du groupe Etat islamique, d’Al-Qaïda et du Hamas, c’est à cela que nous avons affaire. Et dans ce document, il y avait des instructions sur la façon de produire des armes chimiques. »

Emmanuel Macron en visite en Israël mardi

Le président français Emmanuel Macron participant à une vidéoconférence avec les familles des otages français détenus à Gaza après l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre, au palais de l'Élysée, à Paris, le 20 octobre 2023. (Crédit : Benoit Tessier/Pool via AP)
Le président français Emmanuel Macron participant à une vidéoconférence avec les familles des otages français détenus à Gaza après l'attaque du Hamas dans le sud d'Israël le 7 octobre, au palais de l'Élysée, à Paris, le 20 octobre 2023. (Crédit : Benoit Tessier/Pool via AP)

Emmanuel Macron se rendra mardi à Tel-Aviv pour y rencontrer notamment le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a annoncé dimanche l’Elysée.

La visite du chef de l’Etat français intervient plus de deux semaines après les attaques meurtrières du Hamas  sur le territoire israélien, qui ont fait plus de 1 400 morts, dont 30 ressortissants français.

En outre, sept Français sont toujours portés disparus: une jeune femme a le statut d’otage, et « pour les six autres il y a une présomption de prise en otage mais sans certitude », avait indiqué M. Macron.

 

Tsahal publie des images aériennes de lance-roquettes du Hamas près d’écoles et de mosquées

Une image aérienne publiée par Tsahal le 22 octobre 2023, qui montre un site de lancement de roquettes du Hamas à côté d'un jardin d'enfants à Gaza. (Crédit : armée israélienne)
Une image aérienne publiée par Tsahal le 22 octobre 2023, qui montre un site de lancement de roquettes du Hamas à côté d'un jardin d'enfants à Gaza. (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne publie une série d’images aériennes montrant des lance-roquettes du Hamas à proximité d’infrastructures civiles dans la bande de Gaza.

Israël accuse depuis longtemps le Hamas d’opérer à partir des zones civiles de Gaza.

« Depuis le début de la guerre, l’organisation terroriste du Hamas exploite des civils et des sites civils tels que des jardins d’enfants, des écoles et des mosquées dans le but de tirer des roquettes sur Israël. Le Hamas tire délibérément ses roquettes sur des civils israéliens », déclare l’armée israélienne.

Une cellule du Hezbollah frappée dans le sud du Liban pour la 5e fois aujourd’hui

L’armée israélienne déclare avoir mené une attaque contre un autre groupe de missiles guidés antichars dans le sud du Liban, qui préparerait une attaque contre la région du mont Dov.

Cette frappe marque la cinquième cellule apparente du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah  que Tsahal a ciblée dans le sud du Liban aujourd’hui.

Blinken : Washington préoccupé par les attaques de « mandataires iraniens » contre les Américains et Israël

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken saluant les passagers d'un avion, le 11 octobre 2023, à la base militaire d'Andrews, dans le Maryland, en route pour Israël. (Crédit : Jacquelyn Martin/POOL/AFP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken saluant les passagers d'un avion, le 11 octobre 2023, à la base militaire d'Andrews, dans le Maryland, en route pour Israël. (Crédit : Jacquelyn Martin/POOL/AFP)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis étaient profondément préoccupés par l’escalade de la guerre actuelle entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas provoquée par l’Iran.

« Nous sommes préoccupés par la possibilité que des mandataires iraniens intensifient leurs attaques contre notre propre personnel, notre propre peuple », a déclaré Blinken sur CBS News. « Nous pensons qu’il y a une probabilité d’escalade. »

« Personne ne devrait profiter de ce moment pour intensifier les attaques contre Israël ou, d’ailleurs, les attaques contre notre personnel », ajoute-t-il.

Selon Blinken, les États-Unis, qui ont envoyé deux groupes de porte-avions en Méditerranée orientale, « prennent toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que nous pouvons les défendre. Et si nécessaire, réagir de manière décisive ».

Un soldat tué, 3 blessés lors d’une attaque du Hamas contre des soldats près de Gaza

Des tanks Merkava en position aux abords du kibboutz Beeri, à proximité de la frontière avec la bande de Gaza, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
Des tanks Merkava en position aux abords du kibboutz Beeri, à proximité de la frontière avec la bande de Gaza, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, annonce qu’un soldat a été tué et trois autres blessés après que le Hamas a attaqué des soldats menant une opération à la frontière de la bande de Gaza plus tôt dans la journée.

L’armée n’a pas encore donné le nom du soldat.

Selon Tsahal, des terroristes palestiniens ont lancé un missile guidé antichar sur un char israélien et un véhicule du génie opérant du côté ouest de la barrière frontalière, près de la communauté de Kissufim.

L’opération s’inscrivait dans le cadre des recherches menées par l’armée pour retrouver les corps d’Israéliens disparus et pour dégager la zone en vue de la prochaine offensive terrestre d’Israël.

Le Hamas a revendiqué l’attaque.

Tsahal affirme qu’un de ses chars a bombardé la cellule terroriste en réponse à l’attaque.

Maison-Blanche : le « flux continu » d’aide à Gaza commencera demain

Des camions transportant du carburant circulant dans la bande de Gaza le 22 octobre 2023. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Des camions transportant du carburant circulant dans la bande de Gaza le 22 octobre 2023. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Le nouvel envoyé de l’administration Biden pour la situation humanitaire à Gaza, David Satterfield, a déclaré qu’un « flux continu » d’aide humanitaire commencera à entrer dans la bande de Gaza demain, après qu’un premier convoi de 20 camions a pénétré dans l’enclave par l’Égypte hier, à la suite d’importantes pressions exercées par les États-Unis sur Jérusalem et Le Caire.

« Quinze autres camions sont en route aujourd’hui », explique M. Satterfield à MSNBC.

« Notre attente et le contenu de nos discussions avec toutes les parties sont qu’à partir de demain, vous verrez un flux continu d’assistance. Nous voulons que ce flux atteigne les niveaux nécessaires pour commencer à répondre aux besoins de Gaza », ajoute M. Satterfield.

« Il s’agit de répondre aux besoins légitimes de la population de Gaza. Si le Hamas interfère avec cette aide, la saisit ou la détourne, il sera très difficile de poursuivre cette aide et ce sera une nouvelle preuve du manque d’intérêt du Hamas pour le bien-être du peuple palestinien », ajoute-t-il.

CNN : Washington fait pression sur Israël pour retarder l’incursion terrestre afin de négocier sur les otage

Les soldats israéliens travaillant sur un tank près de la frontière avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
Les soldats israéliens travaillant sur un tank près de la frontière avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

CNN rapporte que la Maison Blanche fait pression sur Israël pour qu’il retarde une incursion terrestre largement attendue dans la bande de Gaza, afin de permettre d’éventuelles négociations en vue de libérer d’autres otages.

La chaîne de télévision américaine cite deux sources qui ont été informées des discussions, sans donner plus de détails.

« L’administration a fait pression sur les dirigeants israéliens pour qu’ils reportent l’opération en raison des progrès réalisés en ce qui concerne les otages et la nécessité d’acheminer des camions d’aide à Gaza, aurait déclaré une personne au fait des discussions.

Plus tôt dans la journée, Israël a nié faire l’objet de pressions de la part des États-Unis, une source du bureau du Premier ministre se contentant de dire : « Il n’y a pas de pressions américaines, seulement un soutien des États-Unis ».

Tsahal continue d’éliminer les explosifs et les armes autour de la frontière de Gaza

Des tanks Merkava en position aux abords du kibboutz Beeri, à proximité de la frontière avec la bande de Gaza, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)
Des tanks Merkava en position aux abords du kibboutz Beeri, à proximité de la frontière avec la bande de Gaza, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ronaldo Schemidt/AFP)

L’armée israélienne déclare que les forces d’ingénierie de combat continuent à travailler pour nettoyer la zone près de la frontière avec la bande de Gaza des explosifs et des armes laissés par les terroristes du Hamas lors de l’attaque du 7 octobre.

Tsahal indique que des membres de l’unité d’élite de génie de combat Yahalom ont localisé le sac d’école d’un enfant près de la communauté de Kissufim, qui avait été transporté par un terroriste du Hamas. À l’intérieur du sac, les forces ont trouvé un engin explosif de sept kilos et un détonateur à distance.

Tsahal indique que les forces de Yahalom ont trouvé plus de 1 000 armes à feu, 2 000 grenades, 1 000 RPG et 1 200 autres engins explosifs.

Certains des explosifs ont été déclenchés en toute sécurité par les forces après avoir été trouvés, tandis que d’autres ont été collectés pour une inspection plus approfondie.

 

L’Egypte annonce « des blessés légers » dans la frappe menée « par erreur » par Israël

Les soldats israéliens travaillant sur un tank près de la frontière avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
Les soldats israéliens travaillant sur un tank près de la frontière avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

L’armée égyptienne a fait état dimanche de « blessés légers » dans ses rangs, sans en donner le nombre, après que l’armée israélienne a annoncé qu’un de ses chars avait frappé « par erreur » une position égyptienne à la frontière entre les deux pays.

« Durant les combats en cours dans la bande de Gaza dimanche, une tour de contrôle égyptienne a été touchée par les éclats d’un obus tiré par erreur par un char israélien, causant des blessures légères à des membres des forces de surveillance de la frontière », a indiqué le porte-parole de l’armée.

« La partie israélienne s’est dite désolée aussitôt après cet incident involontaire, une enquête est en cours », a-t-il ajouté.

Shabtaï salue le « comportement exemplaire » des Arabes israéliens depuis l’assaut

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, s'adressant à la commission de Sécurité nationale de la Knesset le 22 octobre 2023. (Crédit : Dani Shem Tov/Knesset)
Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, s'adressant à la commission de Sécurité nationale de la Knesset le 22 octobre 2023. (Crédit : Dani Shem Tov/Knesset)

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, déclare que les citoyens arabes d’Israël se sont comportés de manière exemplaire depuis le début de la guerre avec le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, le 7 octobre.

Shabtaï a déclaré lors d’une réunion de la commission de Sécurité nationale de la Knesset qu’il devait saluer le « comportement exemplaire » de la minorité arabe d’Israël, notant qu’il n’y a eu « aucun incident » de conflit interne au cours des deux dernières semaines.

Shabtaï affirme que la police est en contact avec les dirigeants locaux et qu’elle est prête à intervenir au cas où la situation changerait.

La semaine dernière, Shabtaï avait déclaré dans une vidéo téléchargée sur le compte TikTok en langue arabe de la police que si les Arabes israéliens voulaient s’identifier à Gaza, « je peux vous y envoyer dans un bus ».

Gallant : Cette guerre peut prendre des mois, « mais à la fin il n’y aura plus de Hamas »

Le ministre de la Défense Yoav Gallant (au centre) au centre de commandement de l'armée de l'air à Tel Aviv, le 22 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant (au centre) au centre de commandement de l'armée de l'air à Tel Aviv, le 22 octobre 2023. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la défense, Yoav Gallant, explique que la prochaine offensive terrestre d’Israël dans la bande de Gaza pourrait durer trois mois, mais qu’elle serait la toute dernière si Israël parvenait à éliminer le groupe terroriste du Hamas.

« Il doit s’agir de la dernière manœuvre [terrestre] à Gaza, pour la simple raison qu’après elle, il n’y aura plus de Hamas. Cela prendra un mois, deux mois, trois mois, mais à la fin, il n’y aura plus de Hamas », déclare M. Gallant au centre de commandement de l’armée de l’air israélienne à Tel-Aviv.

« Avant que l’ennemi ne rencontre les forces blindées et d’infanterie, il rencontrera les bombes de l’armée de l’air », poursuit-il.

« J’ai l’impression que vous savez comment le faire de manière létale, précise et de très haute qualité, comme cela a été prouvé jusqu’à présent », ajoute Gallant à l’intention des responsables de l’armée de l’air.

Tsahal s’excuse d’avoir accidentellement bombardé un poste militaire égyptien près de Gaza

Des soldats israéliens déplaçant un char dans une zone de rassemblement près de la frontière avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 15 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)
Des soldats israéliens déplaçant un char dans une zone de rassemblement près de la frontière avec la bande de Gaza, dans le sud d'Israël, le 15 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

L’armée israélienne affirme avoir frappé « par erreur » une position égyptienne
Jérusalem, Non défini

L’armée israélienne a affirmé dimanche que l’un de ses chars avait frappé « par erreur » une position égyptienne à la frontière entre les deux pays.

« Il y a peu de temps, un char de l’armée israélienne a frappé par erreur une position égyptienne près de la frontière dans le secteur de Kerem Shalom », a annoncé l’armée dans un communiqué, disant « déplorer » cet incident et annonçant l’ouverture d’une « enquête ».

Mobilisation pro-Israël en Allemagne

Des manifestants arborent des drapeaux israéliens lors d'un rassemblement de solidarité avec Israël à Berlin, le 22 octobre 2023. (Crédit : John MACDOUGALL / AFP)
Des manifestants arborent des drapeaux israéliens lors d'un rassemblement de solidarité avec Israël à Berlin, le 22 octobre 2023. (Crédit : John MACDOUGALL / AFP)

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche à Berlin en solidarité avec Israël et contre l’antisémitisme suite aux attaques sanglantes du Hamas, alors que le chancelier allemand a promis de lutter contre la recrudescence des actes anti-juifs dans le pays.

Selon une porte-parole de la police berlinoise, la manifestation a réuni « environ 10 000 personnes », tandis que les organisateurs ont parlé « d’au moins 25 000 » participants près de la Porte de Brandebourg.

« La destruction du Hamas n’est pas négociable », disent 10 sénateurs US en Israël

Le sénateur Lindsey Graham s'exprime lors d'une conférence de presse aux côtés de neuf autres sénateurs américains dans un hôtel de Tel Aviv le 22 octobre 2023. (Capture d'écran)
Le sénateur Lindsey Graham s'exprime lors d'une conférence de presse aux côtés de neuf autres sénateurs américains dans un hôtel de Tel Aviv le 22 octobre 2023. (Capture d'écran)

À la tête d’une délégation bipartisane du Sénat américain composée de cinq républicains et de cinq démocrates, le sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey Graham déclare que « la destruction du Hamas n’est pas négociable ».

« Comment y parvenir ? Parlons-en », a déclaré M. Graham à Tel-Aviv. « Qu’est-ce qu’on y gagne ? La destruction de l’organisation terroriste, retrouver la paix perdue par le peuple israélien, donner l’espoir perdu par le peuple palestinien et la fin d’un conflit entre Arabes et Israéliens qui rendrait le monde meilleur ».

« Comment cela se termine-t-il ? Israël prospère, ils survivent, le Hamas est détruit, le peuple palestinien a une vie meilleure ».

Le groupe a rencontré hier le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman et l’a exhorté à soutenir financièrement le peuple gazaoui jusqu’à ce que le Hamas soit détruit. Ils ont également rencontré des familles d’otages pris par le Hamas. Graham se dit convaincu que l’Iran, par l’intermédiaire du Hamas, a tenté d’empêcher la paix israélo-saoudienne : « Mon but est qu’ils échouent ».

M. Graham ajoute que 10 % des membres du Sénat américain se trouvent actuellement en Israël « parce que nous nous sentons concernés… Je viens ici parce que j’aime Israël. Je ne déteste pas les Palestiniens. Je déteste le Hamas. »

M. Graham a également adressé une sévère mise en garde à Téhéran : Nous sommes ici aujourd’hui pour dire à l’Iran : ‘Nous vous observons’. Si cette guerre prend de l’ampleur, elle arrivera dans votre jardin. Il n’y aura pas deux fronts, il y en aura trois ».

« Si ces otages innocents sont massacrés, je tiens l’Iran pour responsable, car il pouvait l’empêcher s’il l’avait voulu. L’idée que cela s’est produit sans l’implication de l’Iran est risible », ajoute M. Graham. « Pour que l’Iran échoue, le Moyen-Orient doit s’unir, marcher vers la lumière et s’éloigner des ténèbres. »

S’exprimant après M. Graham, le sénateur démocrate du Maryland, Ben Cardin, est d’accord pour dire qu’en « fin de compte, le Hamas doit être éliminé ».

« Nous devons être attentifs aux innocents pris dans cette toile », ajoute-t-il.

« Il n’y a pas d’avenir pour les Palestiniens avec le Hamas », affirme M. Cardin.

« Le Hamas déteste le peuple juif et ne se soucie pas du peuple palestinien », a déclaré Jack Reed, sénateur démocrate du Rhode Island.

Le groupe comprend également Susan Collins (R-Maine), Chris Coons (D-Delaware), Richard Blumenthal (D-Connecticut), Cory Booker (D-New Jersey), Dan Sullivan (R-Alaska) et Katie Britt (R-Alabama).

Washington ordonne l’évacuation du personnel non-essentiel de son ambassade en Irak

Les Etats-Unis ont ordonné l’évacuation du personnel non-essentiel de son ambassade à Bagdad, capitale de l’Irak, et de son consulat à Erbil, a annoncé le département d’Etat américain.

Cet ordre, daté de vendredi mais annoncé dimanche dans un communiqué, a été donné « en raison des menaces de sécurité croissantes pesant sur le personnel et les intérêts des Etats-Unis ». Il appelle également les Américains à ne pas se rendre en Irak.

Tsahal a frappé des sites du Hezbollah au Liban pour la quatrième fois

Des soldats israéliens rassemblés près de chars Merkava alors qu'ils occupent une position à un endroit non divulgué à la frontière avec le Liban, le 22 octobre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Des soldats israéliens rassemblés près de chars Merkava alors qu'ils occupent une position à un endroit non divulgué à la frontière avec le Liban, le 22 octobre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

L’armée israélienne fait savoir que des avions de combat ont frappé une position du Hezbollah dans le sud du Liban, après que l’armée a identifié des préparatifs d’agents terroristes pour lancer un missile guidé antichar sur la communauté de Malkia, dans le nord du pays.

Il s’agit de la quatrième cellule du Hezbollah que les forces israélienne frappent aujourd’hui dans le sud du Liban.

Par ailleurs, Tsahal indique qu’un missile a été lancé depuis le Liban sur une zone ouverte près d’Arab al-Aramshe, sans faire de blessés ni de dégâts.

Un homme arrêté pour une altercation physique avec une élue du Likud

La députée du Likud May Golan visite le bureau de fortune du député Itamar Ben Gvir dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 14 février 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
La députée du Likud May Golan visite le bureau de fortune du député Itamar Ben Gvir dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, le 14 février 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

La police a déclaré avoir arrêté un homme à Rishon Lezion qui aurait attaqué une députée lors d’une dispute près d’un ascenseur dans un immeuble de bureaux.

Les médias israéliens ont indiqué que la députée en question était May Golan, ministre du Likud chargée de la promotion de la femme.

Son bureau n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Blinken : Washington voudrait que davantage d’aide soit acheminé à Gaza

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, à Tel Aviv, le 17 octobre 2023. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP Photo/Pool)
Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, à Tel Aviv, le 17 octobre 2023. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP Photo/Pool)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis aimeraient voir Israël développer l’approvisionnement en eau dans la bande de Gaza.

Il a déclaré à l’émission « Meet The Press » de la chaîne NBC qu’Israël avait remis en service la semaine dernière l’une des canalisations d’eau vers Gaza, mais qu' »il y a quelques autres canalisations que nous aimerions voir rétablies ».

Le plus haut diplomate américain précise que les usines de dessalement doivent également être remises en service afin de garantir la propreté de l’eau potable à Gaza, et que l’administration Biden s’inquiète de la propagation de maladies dans l’enclave qui pourraient être engendrées par la consommation d’eau sale.

Blinken note l’entrée des 20 premiers camions d’aide humanitaire dans la bande de Gaza samedi et précise que les États-Unis ont été informés que « certains convois ont recommencé à circuler et circulent aujourd’hui en ce moment même ».

Malgré des informations affirmant le contraire, Israël a nié qu’un convoi transportant du carburant soit entré dans la bande de Gaza aujourd’hui.

La secrétaire d’État a déclaré que les États-Unis travaillaient « tous les jours » pour acheminer davantage d’aide humanitaire à Gaza pour les civils palestiniens.

Plus de 5 400 personnes blessées en Israël depuis le début de la guerre – ministère de la Santé

Un hélicoptère du Magen David Adom évacue les personnes blessée par le Hamas lors du carnage du groupe terroriste en Israël qui a fait plus de 1 200 morts et plus de 3000 blessés, le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Un hélicoptère du Magen David Adom évacue les personnes blessée par le Hamas lors du carnage du groupe terroriste en Israël qui a fait plus de 1 200 morts et plus de 3000 blessés, le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le ministère de la Santé indique que 5 431 personnes ont été blessées en Israël depuis le début de la guerre avec le Hamas à Gaza le 7 octobre.

Actuellement, le ministère indique que 302 personnes sont hospitalisées pour leurs blessures, dont 43 sont gravement blessées, 172 modérément blessées et 87 légèrement blessées.

Blinken : Israël doit réfléchir à « ce qui pourrait suivre » en termes de souveraineté de Gaza

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken tenant une conférence de presse à Tel Aviv, le 12 octobre 2023. (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken tenant une conférence de presse à Tel Aviv, le 12 octobre 2023. (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken estime qu’Israël devrait élaborer une stratégie pour déterminer qui dirigera la bande de Gaza une fois que l’armée israélienne aura achevé sa mission de renversement du Hamas.

« Il y a différentes idées sur ce qui pourrait suivre, mais tout cela doit être travaillé et c’est quelque chose qui doit être travaillé alors même qu’Israël fait face à la menace actuelle », a déclaré Blinken lors de l’émission « Meet the Press » de la chaîne NBC.

Il semble que ce soit la première fois que Washington exhorte publiquement Israël à réfléchir à sa stratégie du « jour d’après », après que le président américain Joe Biden et d’autres responsables de l’administration ont pressé en privé le Premier ministre Benjamin Netanyahu et ses collaborateurs d’en élaborer une afin d’éviter de commettre les mêmes erreurs que les États-Unis après le 11 septembre, qui les ont conduits à s’enliser dans les guerres du Proche-Orient pendant des années.

Interrogé sur la stratégie d’Israël pour déterminer qui gouvernera Gaza une fois la guerre terminée, Blinken a déclaré à l’émission :  « Nous ne pouvons pas revenir au statu quo. Ils ne peuvent pas revenir au statu quo, le Hamas étant en mesure, en termes de gouvernance de Gaza, de répéter ce qu’il a fait (…). En même temps, ce que j’ai entendu de la part des Israéliens, c’est qu’ils n’ont absolument pas l’intention, ni le désir de diriger eux-mêmes la bande de Gaza. »

« Il faut donc trouver un moyen de s’assurer que le Hamas ne puisse pas recommencer, mais aussi qu’il ne revienne pas à une gouvernance israélienne de Gaza, ce qu’il ne veut pas et n’a pas l’intention de faire », a ajouté le secrétaire d’État.

Blinken a déclaré à l’émission « Face the Nation » de la chaîne CBS que les États-Unis continuaient d’œuvrer à l’évacuation des citoyens américains qui tentaient de quitter Gaza, mais que « le Hamas les en empêchait, montrant une fois de plus son mépris total pour les civils, quels qu’ils soient, qui sont bloqués à Gaza ».

Plus de 7 400 roquettes tirées sur Israël depuis le début de la guerre, selon le gouvernement

Le système de défense anti-missile "Dôme de fer"
interceptant une roquette tirée depuis la bande de Gaza, à Ashkelon, le 20 octobre 2023. (Crédit : Avi Roccah/AP Photo)
Le système de défense anti-missile "Dôme de fer" interceptant une roquette tirée depuis la bande de Gaza, à Ashkelon, le 20 octobre 2023. (Crédit : Avi Roccah/AP Photo)

Les groupes terroristes ont tiré plus de 7 400 roquettes sur Israël depuis le 7 octobre, déclare un représentant du gouvernement.

Selon les chiffres du service de presse du gouvernement, le Dôme de fer a intercepté plus de 1 100 de ces roquettes, 550 ont eu des ratés et sont tombées à l’intérieur de la bande de Gaza, et plus de 400 ont touché directement Israël.

Ces chiffres ne tiennent pas compte de plusieurs milliers de roquettes, dont beaucoup sont peut-être tombées dans des zones ouvertes, mais le gouvernement n’a pas immédiatement justifié cet écart.

Tsahal a refusé de fournir des chiffres sur les roquettes depuis le début de la guerre.

Mélenchon accuse Braun-Pivet de « camper à Tel Aviv pour encourager le massacre » à Gaza

Jean-Luc Mélenchon, leader du parti de gauche français La France Insoumise (LFI), s'entretient avec un journaliste en marge d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale française à Paris, le 14 janvier 2020. (Crédit : Ludovic Marin / AFP)
Jean-Luc Mélenchon, leader du parti de gauche français La France Insoumise (LFI), s'entretient avec un journaliste en marge d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale française à Paris, le 14 janvier 2020. (Crédit : Ludovic Marin / AFP)

Le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon a fustigé le déplacement de la présidente de l’Assemblée nationale en Israël, reprochant à Yaël Braun-Pivet (Renaissance) de « camper à Tel Aviv pour encourager le massacre » à Gaza.

« Pendant ce temps Madame Braun-Pivet campe à Tel Aviv pour encourager le massacre. Pas au nom du peuple français ! », a posté M. Mélenchon sur le réseau social X, alors que la présidente de l’Assemblée achevait un déplacement en Israël dimanche soir.

Israël essaie toujours d’éviter d’ouvrir un front nord dans la guerre en cours

Des soldats israéliens dans une zone de rassemblement près de la frontière israélienne avec le Liban, dans le nord d'Israël, le 22 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Des soldats israéliens dans une zone de rassemblement près de la frontière israélienne avec le Liban, dans le nord d'Israël, le 22 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Alors que les échanges de tirs continuent de s’intensifier entre les groupes terroristes au Liban et l’armée israélienne, un porte-parole du gouvernement israélien déclare qu’Israël essaie toujours d’éviter d’ouvrir un front nord dans la guerre en cours.

« La position d’Israël reste inchangée. Israël n’est pas intéressé par une guerre sur deux fronts. Notre objectif principal reste la défaite et le démantèlement du Hamas », répond Eylon Levy au Times of Israel.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël ferait regretter au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah le jour où il est entré dans les combats, si ceux-ci s’intensifiaient.

 

Israël affirme que tous les convois d’aide entrant dans Gaza ont été contrôlés

Un convoi de camions, à l'effigie du président égyptien Abdel Fatah al-Sissi transportant de l'aide pour Gaza depuis l'Égypte attend sur la route principale du désert d'Ismailia, à environ 300 km à l'est de la frontière égyptienne avec la bande de Gaza, en direction du point de passage de Rafah, le 16 octobre 2023. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)
Un convoi de camions, à l'effigie du président égyptien Abdel Fatah al-Sissi transportant de l'aide pour Gaza depuis l'Égypte attend sur la route principale du désert d'Ismailia, à environ 300 km à l'est de la frontière égyptienne avec la bande de Gaza, en direction du point de passage de Rafah, le 16 octobre 2023. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)

Un porte-parole du gouvernement israélien dément les informations selon lesquelles de l’aide humanitaire a été acheminée dans la bande de Gaza sans vérifier que des armes ou des produits de contrebande n’y avaient été dissimulés.

« Toutes les fournitures ont été inspectées avant d’entrer dans la bande de Gaza. Israël a la capacité de s’assurer que tout ce qui a été apporté a été approuvé », a déclaré Eylon Levy, lors d’une conférence de presse à Jérusalem.

« Israël veut que l’aide arrive à Gaza, mais nous ne laisserons pas cette aide être détournée par le Hamas », répète-t-il.

Un fonctionnaire israélien a déclaré au Times of Israel samedi que l’Égypte, en « coordination » avec Israël, est responsable du contrôle physique des convois d’aide.

21 enfants de 13 familles devenus orphelins suite à l’attaque du Hamas – ministère

Les vestiges du kibboutz Beeri, totalement dévasté par une attaque terroriste du Hamas le 7 octobre, vus le 20 octobre 2023. (Crédit : Carrie Keller-Lynn/The Times of Israel)
Les vestiges du kibboutz Beeri, totalement dévasté par une attaque terroriste du Hamas le 7 octobre, vus le 20 octobre 2023. (Crédit : Carrie Keller-Lynn/The Times of Israel)

Le ministère des Affaires sociales déclare qu’au moins 21 enfants de 13 familles sont désormais sans parents, car ces derniers ont été assassinés par des terroristes palestiniens lors de l’attaque du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre.

Parmi eux, une fillette de 4 ans retenue en otage à Gaza. La mère d’une autre fillette a été assassinée et son père est retenu en captivité, ajoute le ministère.

Les travailleurs sociaux du ministère s’efforcent d’identifier tous ces enfants et de leur fournir, ainsi qu’à leurs tuteurs, toutes les ressources nécessaires.

Un homme grièvement blessé par l’impact d’une roquette à Netivot – MDA

Dégâts causés par la chute d'une roquette Qassam, dans une rue de Netivot, le 10 octobre 2023. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israël)
Dégâts causés par la chute d'une roquette Qassam, dans une rue de Netivot, le 10 octobre 2023. (Crédit : Canaan Lidor/Times of Israël)

Un homme d’une soixantaine d’années a été grièvement blessé par l’impact d’une roquette dans la ville de Netivot, dans le sud du pays, selon les secouristes.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) indique que l’homme est dans un état modéré à grave après avoir été blessé par des éclats d’obus, et qu’il est évacué vers l’hôpital Soroka de Beer Sheva.

MDA ajoute que ses secouristes examinent d’autres quartiers de la ville où des roquettes auraient atterri.

Des terroristes palestiniens ont précédemment lancé une salve de roquettes depuis la bande de Gaza sur Netivot et les villes voisines.

Bompard dénonce le déplacement de Braun-Pivet en Israël, « faute politique majeure »

Le coordinateur de La France Insoumise, Manuel Bompard, a critiqué dimanche le déplacement en Israël de la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet (Renaissance), qualifié de « faute politique majeure ».

« La présidente de l’Assemblée nationale de la France s’affiche aux côtés d’une armée qui commet en ce moment des crimes de guerre (…)  Ça déshonore la parole de la France », a fustigé l’Insoumis en amont du rassemblement à Paris place de la République pour un « cessez-le-feu immédiat à Gaza ».

Son mouvement entend « demander des comptes sur ce sujet » lundi à l’Assemblée nationale, où aura lieu un débat sur la situation au Proche-Orient.

Braun-Pivet à Tel Aviv : « rien ne doit empêcher Israël de se défendre »

La ministre française des Outre-mer, Yael Braun-Pivet, arrive pour un conseil des ministres avec le Premier ministre français à l'hôtel Matignon à Paris, le 21 juin 2022, deux jours après les élections législatives. (Crédit : Thomas COEX / AFP)
La ministre française des Outre-mer, Yael Braun-Pivet, arrive pour un conseil des ministres avec le Premier ministre français à l'hôtel Matignon à Paris, le 21 juin 2022, deux jours après les élections législatives. (Crédit : Thomas COEX / AFP)

La présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet en visite en Israël a indiqué dimanche que la France « soutient pleinement Israël » estimant que rien ne doit « l’empêcher de se défendre » dans la guerre qui l’oppose au Hamas palestinien.

« La France soutient pleinement Israël, seule démocratie du Moyen-Orient, démocratie qui a été attaquée d’une façon terrible. Donc il ne faut pas se tromper, ni de combat, ni de mots », a déclaré Mme Pivet.

L’UNRWA affirme que des camions de carburant entrent à Gaza ; Israël nie fermement

Un responsable du point de passage de Rafah et un journaliste de l’AFP affirment que des camions de carburant sont entrés à Gaza par le point de passage en provenance d’Égypte pour la première fois depuis le début de la guerre, alors qu’Israël dément cette information.

Selon un responsable de l’UNRWA et une source égyptienne cités par l’AFP, six camions transportant du carburant pour alimenter les générateurs de deux hôpitaux arrivent d’Égypte.

Les journalistes de l’AP présents au point de passage affirment avoir vu sept camions de carburant entrer à Gaza aujourd’hui.

Cependant, le bureau du Premier ministre israélien ainsi que le COGAT, l’organe du ministère de la Défense, assurent qu’aucun carburant n’est entré dans la bande de Gaza.

Les deux organismes affirment que les photos de ces camions sont en fait des camions transférant du carburant à l’intérieur de la bande de Gaza, des dépôts de carburant de l’ONU aux hôpitaux, et non pas depuis l’Egypte.

Israël a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’autoriserait pas l’entrée de carburant dans l’enclave tant que tous les otages détenus à Gaza ne seraient pas libérés, mais qu’il autoriserait l’entrée d’eau, de nourriture et de fournitures médicales.

Tsahal : Des terroristes ont tiré depuis Gaza sur des troupes près de Kissufim

Un soldat israélien patrouillant à côté d'une maison ravagée par des terroristes du Hamas au kibboutz Kissufim, dans le sud d'Israël, le 21 octobre 2023. (Crédit : Francisco Seco/AP)
Un soldat israélien patrouillant à côté d'une maison ravagée par des terroristes du Hamas au kibboutz Kissufim, dans le sud d'Israël, le 21 octobre 2023. (Crédit : Francisco Seco/AP)

L’armée israélienne déclare que des terroristes palestiniens ont « ouvert le feu » sur des troupes opérant du côté ouest de la barrière frontalière de Gaza, près de la communauté de Kissufim, dans le sud du pays.

Tsahal indique qu’un de ses chars a bombardé la cellule terroriste en réponse.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas avait auparavant affirmé avoir affronté l’armée israélienne dans la région, alors que les médias israéliens faisaient état d’une attaque de missiles guidés antichars en provenance de Gaza, qui avait fait plusieurs victimes.

Création de nouvelles écoles pour les personnes évacuées du sud et du nord du pays

Des résidents du kibboutz Beeri dans un hôtel de la mer Morte après avoir été évacués de leurs maisons, le 20 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Des résidents du kibboutz Beeri dans un hôtel de la mer Morte après avoir été évacués de leurs maisons, le 20 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

De nouvelles écoles seront créées dans les prochains jours pour les élèves qui ont dû quitter leur domicile en raison de la situation sécuritaire, annonce le ministère de l’Éducation.

Les écoles seront situées à Eilat, dans l’Arava et près de la mer Morte, des zones où un grand nombre de citoyens ont été transférés et où l’apprentissage en présentiel peut s’y dérouler comme d’habitude, conformément aux règles de guerre établies par le Commandement du Front intérieur.

Quelque 120 000 citoyens ont été déplacés ou évacués des communautés voisines de Gaza et du nord d’Israël, y compris des habitants de Sderot, Ofakim et Kiryat Shmona. À Eilat, le ministre de l’Éducation Yoav Kisch déclare que le système scolaire a pratiquement doublé en raison de l’afflux d’élèves et que les écoles travaillent actuellement par roulement, avec des cours le matin et l’après-midi, afin de les accueillir.

Dans les zones où cela est autorisé sous certaines conditions de sécurité, environ 40 % des écoles ont commencé à organiser des activités en présentiel, selon le ministère.

Le ministère a distribué près de 5 000 ordinateurs portables aux familles d’évacués et prévoit d’en fournir 10 000 au total.

Un missile antichar aurait été tiré de Gaza vers Kissufim faisant plusieurs blessés

Un soldat israélien patrouillant à côté d'une maison ravagée par des terroristes du Hamas au kibboutz Kissufim, dans le sud d'Israël, le 21 octobre 2023. (Crédit : Francisco Seco/AP)
Un soldat israélien patrouillant à côté d'une maison ravagée par des terroristes du Hamas au kibboutz Kissufim, dans le sud d'Israël, le 21 octobre 2023. (Crédit : Francisco Seco/AP)

Un missile guidé antichar aurait été lancé depuis la bande de Gaza en direction de la zone frontalière de Kissufim.

Selon la radio de l’armée, plusieurs personnes ont été blessées dans l’attaque.

Dans le même temps, le groupe terroriste palestinien du Hamas affirme avoir affronté l’armée israélienne dans la région.

Tsahal n’a pas encore fait de commentaire.

Au moins 120 000 Israéliens déplacés dans le pays – ministère de la Défense

Des dons de vêtements, de jouets et d'autres articles s'empilent à l'hôtel Herod's à Tel Aviv, destiné aux personnes évacuées du kibboutz Nir Am près de la frontière de Gaza, le 9 octobre 2023. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israël)
Des dons de vêtements, de jouets et d'autres articles s'empilent à l'hôtel Herod's à Tel Aviv, destiné aux personnes évacuées du kibboutz Nir Am près de la frontière de Gaza, le 9 octobre 2023. (Crédit : Sue Surkes/Times of Israël)

Le ministère de la Défense déclare que plus de 120 000 Israéliens sont déplacés à l’intérieur du pays en raison de la guerre qui se poursuit dans la bande de Gaza et de l’escalade des escarmouches à la frontière libanaise.

Selon les responsables du ministère, ces chiffres se répartissent en deux catégories principales : ceux qui ont été entièrement évacués de leur domicile et ceux qui peuvent « se reposer et se rafraîchir » temporairement dans des maisons d’hôtes subventionnées par l’État.

Quelque 16 000 Israéliens vivant dans 25 localités situées à moins de quatre kilomètres de la bande de Gaza et 27 000 autres Israéliens vivant dans 28 villes situées à moins de deux kilomètres de la frontière libanaise ont déjà été évacués.

L’Autorité nationale de gestion des urgences (NEMA), dépendante du ministère, a également travaillé à l’évacuation de quelque 23 000 Israéliens de la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, au cours des derniers jours.

Parallèlement, la NEMA a annoncé ce matin qu’elle évacuerait 14 autres villes situées à la frontière libanaise, soit 11 000 habitants supplémentaires.

L’État sera responsable de ces Israéliens jusqu’à ce que l’armée les autorise à retourner dans ce qui est désormais une zone militaire fermée près de la frontière de Gaza et une zone restreinte près du Liban.

Par ailleurs, quelque 36 000 habitants de Sderot et 18 000 Israéliens vivant dans 29 villes situées entre quatre et sept kilomètres de Gaza peuvent aller se « reposer et se rafraîchir » pendant une semaine dans des maisons d’hôtes subventionnées par l’État.

Les fonctionnaires du ministère affirment que tous n’ont pas saisi encore saisi l’opportunité de partir à ce stade.

En outre, de nombreux Israéliens ont évacué leurs maisons près des frontières nord et sud, bien qu’ils n’en aient pas reçu l’ordre.

Pentagone: Washington « n’hésitera pas à agir » militairement en cas d’élargissement du conflit

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, prononçant un discours lors de la réunion du groupe consultatif sur la sécurité en Ukraine à la base aérienne de Ramstein, à Ramstein, en Allemagne, le 26 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Michael Probst)
Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, prononçant un discours lors de la réunion du groupe consultatif sur la sécurité en Ukraine à la base aérienne de Ramstein, à Ramstein, en Allemagne, le 26 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Michael Probst)

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a prévenu dimanche que les Etats-Unis « n’hésiteraient pas à agir » militairement contre toute « organisation » ou « pays » qui seraient tentés d' »élargir » le conflit au Proche-Orient entre Israël et le Hamas.

Quelques heures après que le Pentagone a annoncé le renforcement de son dispositif militaire dans la région face à de « récentes escalades par l’Iran et ses forces affiliées », M. Austin a martelé sur ABC News à l’adresse de « ceux qui chercheraient à élargir le conflit (…): Notre conseil est ‘ne le faites pas’. Nous préservons notre droit à nous défendre et nous n’hésiterons pas à agir en conséquence ».

Israël affirme avoir tué des « terroristes » lors de la frappe aérienne sur une mosquée de Jénine

L’armée israélienne a affirmé dimanche avoir éliminé lors d’une frappe aérienne des « terroristes » s’abritant dans un souterrain de la mosquée Al-Ansar de Jénine en Cisjordanie.

« L’armée a mené une attaque aérienne sur un complexe terroriste appartenant à des agents du Hamas et du Jihad islamique, responsables de plusieurs attaques terroristes au cours des derniers mois, et qui organisaient une nouvelle attaque terroriste imminente », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

Netanyahu aux soldats : « Si le Hezbollah entre en guerre, ce sera l’erreur de sa vie »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des soldats, le 22 octobre 2023 (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des soldats, le 22 octobre 2023 (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu avec des soldats à la frontière nord et en a profité pour lancer une mise en garde au groupe terroriste du Hezbollah, suite aux affrontements répétés à la frontière avec le Liban.

« Si le Hezbollah décide d’entrer en guerre, cela lui rappellera la deuxième guerre du Liban », allusion à la guerre de 2006 entre Israël et le Liban, a déclaré Netanyahu selon son bureau.

« Ce serait l’erreur de sa vie. Nous nous battrons avec une telle force – encore inimaginable – que les conséquences, pour lui et le Liban, seront dévastatrices. »

« Je sais que vous avez perdu des amis, et c’est très difficile, mais c’est le combat de notre vie, un combat pour notre pays. Je n’exagère pas, je dis bien que je n’exagère pas : dans cette guerre, la question est de tuer ou être tué. Ce sont eux qui doivent être tués », a-t-il ajouté à l’adresse des soldats.

Archevêque de Canterbury : Accuser Israël de l’explosion à l’hôpital de Gaza, c’est de « antisémitisme »

L'archevêque de Canterbury, Justin Welby, prononce un discours lors d'une réunion oecuménique, à Rome, le 6 octobre 2021 (Crédit : AP Photo/Gregorio Borgia)
L'archevêque de Canterbury, Justin Welby, prononce un discours lors d'une réunion oecuménique, à Rome, le 6 octobre 2021 (Crédit : AP Photo/Gregorio Borgia)

L’archevêque de Canterbury, Justin Welby, a déclaré depuis Jérusalem qu’il n’y avait aucune raison de dire qu’Israël était à l’origine de l’explosion, le 17 octobre dernier, de l’hôpital anglican de la ville de Gaza, et que la diffusion de fausses accusations en ce sens relevait de « l’antisémitisme ».

« Ne dites pas que c’est Israël », a dit Welby au Times of Israël. « Vous n’avez aucune preuve. »

« Ne commencez pas à propager ces propos antisémites », a-t-il à l’attention de ceux qui accusent Israël.

Le leader anglican venu témoigner de sa solidarité suite à l’explosion de l’hôpital anglican.

Israël a apporté la preuve que l’explosion a été causée par un tir raté de roquette de la part du Jihad islamique et les États-Unis, s’appuyant sur leurs propres sources de renseignements, ont corroboré la version des faits donnée par les autorités israéliennes.

Malgré cela, le diocèse épiscopal de Jérusalem a publié une déclaration imputant « les centaines de civils innocents morts » aux frappes aériennes israéliennes.

Welby n’a pas souhaité confirmer ce chiffre, se limitant à dire qu’il n’avait « aucune idée du nombre de civils tués, j’ai entendu tellement de chiffres différents. »

Welby s’est entretenu avec les proches du sergent de première classe Yosef Malachi Guedalia, soldat de Tsahal d’origine britannique tué à l’âge de 22 ans, et ceux de la famille Haran, du kibboutz Beeri, dont huit membres sont portés disparus ou otages, et deux autres ont été tués le 7 octobre dernier.

Des poussettes vides à Londres, pour évoquer ces bébés et enfants otages à Gaza

Des manifestants ont disposé des poussettes vides à côté du Parlement, à Londres, pour demander le retour des otages israéliens détenus par des terroristes dans la bande de Gaza.

Sur chaque poussette se trouve la photo de l’un des 30 bébés et enfants dont l’enlèvement a été confirmé par les terroristes, lors du massacre du 7 octobre.

Quelque 1 400 personnes ont été tuées dans l’assaut, et 200 à 250 otages sont retenus dans la bande de Gaza.

Dans quelques heures, une manifestation aura lieu dans le centre de Londres pour demander la libération des otages, au lendemain d’une marche pro-palestinienne qui a rassemblé environ 100 000 personnes dans la capitale britannique.

Fox Group : congés sans solde pour 30 à 50 % du personnel à cause de la guerre

Des gens passent devant un magasin de vêtements Fox fermé dans le centre Dizengoff, à Tel Aviv, le 24 juillet 2023 (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)
Des gens passent devant un magasin de vêtements Fox fermé dans le centre Dizengoff, à Tel Aviv, le 24 juillet 2023 (Crédit : Avshalom Sassoni/FLASH90)

La chaîne israélienne de prêt-à-porter Fox Group a annoncé son intention de mettre en congés sans solde 30 % à 50 % de son personnel en Israël, suite au ralentissement de l’activité économique dû à la guerre contre le groupe terroriste Hamas.

Jusqu’à 50% des employés de l’enseigne de mode, principalement ceux qui travaillent dans les boutiques de la chaîne de vente au détail, seront mis en congé pour une période d’un mois, pour l’instant, a fait savoir Fox dans un document déposé à la Bourse de Tel Aviv.

Les employés du siège du groupe qui ne seront pas mis en congés sans soldes percevront 80% de leur salaire.

Harel Wizel, PDG et propriétaire du groupe Fox, ainsi que d’autres cadres supérieurs, dont le président du conseil d’administration, ont annoncé réduire leurs propres salaires de 50 % ces 30 prochains jours.

Depuis qu’Israël a déclaré la guerre au Hamas, suite à l’irruption brutale de 2 500 terroristes qui ont assassiné quelque 1 400 personnes en territoire israélien, le 7 octobre dernier, l’activité commerciale de l’enseigne s’est considérablement ralentie, a expliqué le groupe.

100 militants écologistes israéliens à Greta Thunberg : « Epouvantablement partial et mal informé »

La militante écologiste Greta Thunberg assiste à la manifestation Oily Money Out devant l'hôtel Intercontinental, à Londres, le 17 octobre 2023 (Crédit : AP Photo/Kin Cheung)
La militante écologiste Greta Thunberg assiste à la manifestation Oily Money Out devant l'hôtel Intercontinental, à Londres, le 17 octobre 2023 (Crédit : AP Photo/Kin Cheung)

Une centaine de militants écologistes israéliens ont signé une lettre ouverte à l’adresse de Greta Thunberg suite à la publication de messages par cette dernière exprimant sa « solidarité avec la Palestine et Gaza ».

Les signataires de cette lettre estiment que les tweets et messages de Thunberg sur la question sont « épouvantablement partiaux, mal informés et superficiels, sans commune mesure avec votre capacité à entrer dans les détails et examiner des problèmes complexes ».

« Vous pensez que le Hamas est respectueux des droits de l’Homme et des libertés ? Détrompez-vous ! », peut-on lire dans la lettre.

« Le samedi 7 octobre, un massacre brutal a eu lieu en Israël. Nous avons jusqu’ici dénombré 1 400 corps de bébés, enfants, femmes et hommes. Tous ont été brutalement assassinés, abattus, brûlés vifs, violentés avant leur mort, attaqués par des terroristes chez eux, lors d’un festival de musique ou, pour certains, au hasard des rues ».

« Des centaines de personnes, âgées de 9 mois à 90 ans, ont été enlevées à Gaza. On compte parmi elles des bébés et des personnes atteintes de maladies graves (comme le cancer, l’insuffisance cardiaque, la maladie de Parkinson), privées de médicaments, ou encore des personnes avec des besoins spéciaux, atteintes d’autisme ou de démence. D’autres encore sont purement et simplement portées disparues », ont déclaré les signataires.

La déclaration a évoqué le cas de Shoshan Haran, qui a passé sa vie à aider les agriculteurs africains, et dont on pense qu’elle a été prise en otage par les terroristes à Gaza.

Greta Thunberg a supprimé son premier message en raison de la présence, sur la photo prise d’elle et de trois autres personnes, d’une pieuvre en peluche, symbole parfois utilisé par les antisémites. Elle l’a à nouveau publiée, cette fois sans la peluche.

« J’ai appris que l’animal en peluche que j’ai vu dans mon précédent billet pouvait être pris pour un symbole antisémite, ce que j’ignorais totalement. La peluche qui se trouvait sur la photo est souvent utilisée par les personnes autistes pour communiquer leurs émotions », a-t-elle écrit. « Nous sommes bien sûr contre toute forme de discrimination et condamnons l’antisémitisme sous toutes ses formes. Ce n’est pas négociable. C’est pourquoi j’ai supprimé le dernier message. »

Face au tollé, Thunberg a écrit sur X/Twitter samedi : « Il va sans dire – ou du moins c’est ce que je pensais – que je suis contre les horribles attaques du Hamas ».

Dix-sept camions d’aide entrent dans la bande de Gaza depuis l’Egypte

Des camions du Croissant Rouge égyptien transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza traversant la frontière de Rafah, à Rafah, en Égypte, le 21 octobre 2023. (Crédit : Mohammed Asad/AP Photo)
Des camions du Croissant Rouge égyptien transportant de l'aide humanitaire pour la bande de Gaza traversant la frontière de Rafah, à Rafah, en Égypte, le 21 octobre 2023. (Crédit : Mohammed Asad/AP Photo)

Dix-sept camions d’aide ont traversé dimanche le terminal égyptien de Rafah en direction de la bande de Gaza, le deuxième convoi en deux jours destiné au territoire palestinien depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, a constaté un correspondant de l’AFP.

Samedi, après le passage du premier convoi de 20 camions, l’ONU avait estimé que sa cargaison n’équivalait qu’à 4 % des importations quotidiennes de Gaza avant le début de la guerre et qu’au moins 100 camions par jour seraient nécessaires aux 2,4 millions de Gazaouis.

Frappe aérienne sur une cible du Hezbollah après des attaques de missiles antichars

L’armée israélienne annonce avoir mené une attaque aérienne contre une position du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à des attaques de missiles guidés antichars sur le nord d’Israël plus tôt dans la journée.

Tsahal ajoute que deux autres missiles ont été lancés au cours de la dernière heure vers le nord d’Israël.

L’armée déclare qu’elle répond par des tirs d’artillerie contre la source des tirs de missiles.

Le ministère de l’Agriculture veut compenser le départ des étrangers par les ouvriers Palestiniens

Des travailleurs étrangers dans les champs, à proximité de la ville de Beit Shemesh, le 13 novembre 2016. (Crédit : Yaakov Lederman/FLASH90)
Des travailleurs étrangers dans les champs, à proximité de la ville de Beit Shemesh, le 13 novembre 2016. (Crédit : Yaakov Lederman/FLASH90)

Le ministère de l’Agriculture a dit être favorable au maintien de l’entrée quotidienne d’environ 8 000 ouvriers agricoles de Cisjordanie au vu du nombre élevé de travailleurs étrangers ayant quitté Israël ces derniers jours en raison de la guerre.

Dans un contexte de tensions sécuritaires accrues, le ministère de l’Agriculture a proposé de limiter ces autorisations en ne les octroyant qu’aux femmes et aux hommes de plus de 60 ans, une proposition qui a été suggérée vendredi pendant une réunion du Conseil de sécurité nationale. La proposition sera votée lors d’une prochaine réunion du cabinet.

Seuls les ouvriers agricoles qui connaissent d’ores et déjà leurs employés pourront entrer sur le territoire et ils devront obtenir une accréditation sécuritaire.

Une proposition similaire aux arrangements existants concernant l’entrée d’employés palestiniens qui viennent soutenir l’industrie hôtelière, a dit le ministère.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar ben Gvir, a diffusé un communiqué s’opposant à cette idée, dimanche, en raison « du danger inhérent qu’il y a à faire entrer des ouvriers palestiniens dans nos villes en période de guerre ».

Un avis qui est partagé par la police israélienne, a ajouté Ben Gvir.

Ni la police, ni le Shin Bet n’ont publiquement abordé cette proposition.

Le ministère de l’Agriculture a fait remarquer qu’il y avait une pénurie de 10 000 ouvriers environ et qu’il œuvrerait à prolonger les permis de résidence préexistants des travailleurs concernés. Il a ajouté travailler avec l’Autorité de la population et de l’immigration dans le but de faire venir des ouvriers d’autres pays.

Depuis le début de la guerre, 2 000 travailleurs thaïlandais ont quitté le pays, a noté la Radio militaire.

Le bureau de presse du gouvernement a annoncé que quinze ressortissants thaïlandais avaient été tué lors de l’assaut meurtrier du Hamas, le 7 octobre, et que cinq étaient encore portés-disparus, avec la possibilité qu’ils soient retenus en captivité dans la bande de Gaza.

Rassemblement en faveur de la libération des otages de Gaza à Londres

Les manifestants déploient des drapeaux israéliens aux abords du siège de la BBC à Londres, le 16 octobre 2023. (Crédit : Daniel LEAL / AFP)
Les manifestants déploient des drapeaux israéliens aux abords du siège de la BBC à Londres, le 16 octobre 2023. (Crédit : Daniel LEAL / AFP)

Un important rassemblement réclamant le retour de 200 à 250 otages détenus par les terroristes, dans la bande de Gaza, sera organisé dans le centre de Londres, cet après-midi.

Les organisateurs ont fait savoir qu’une présence policière serait assurée et que des gardiens du Community Security Trust (CST) seraient aussi déployés.

Una manifestation qui survient vingt-quatre heures après la tenue d’un mouvement de protestation propalestinien à Londres, hier, qui aurait notamment appelé au « Jihad ».

Le ministre de l’Immigration britannique, Robert Jenrick, a estimé auprès de Sky News que ce slogan avait été « complètement inapproprié » et que le gouvernement allait faire en sorte de garantir que la police « fasse tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les Juifs britanniques ».

Les forces de la police métropolitaine, à Londres, ont indiqué que les signalements d’incidents antisémites avaient été multipliés par 13 par rapport au mois d’octobre 2022. Les informations portant sur des crimes anti-musulmans ont aussi doublé.

Le Premier ministre Rishi Sunak s’est rendu en Israël, jeudi dernier, et il a indiqué apporter son soutien à la guerre contre le Hamas tant qu’Israël se conformera par ailleurs au droit international.

Le ministère de la Défense accélère la reconnaissance des vétérans handicapés

Photo d'illustration : Le Premier ministre rend visite à des soldats et à un chien de Tsahal blessés lors d'un raid militaire à Jénine, au centre hospitalier Rambam de Haïfa, le 19 juin 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Photo d'illustration : Le Premier ministre rend visite à des soldats et à un chien de Tsahal blessés lors d'un raid militaire à Jénine, au centre hospitalier Rambam de Haïfa, le 19 juin 2023. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le département chargé de la Réintégration des vétérans handicapés, au sein du ministère de la Défense, et l’Association des Vétérans en situation de handicap ont indiqué dimanche que 1 210 soldats de l’armée israélienne et des forces de sécurité avaient été placés sous la responsabilité du Département depuis le 7 octobre, date à laquelle le Hamas avait lancé son attaque dévastatrice contre Israël.

La vaste majorité d’entre eux ont d’ores et déjà quitté l’hôpital, a fait savoir le communiqué.

Dans une opération conjointe, les deux organisations ont expliqué que 329 personnes avaient été reconnues comme handicapées dans le cadre d’une procédure accélérée – 88% le jour même du dépôt de leur requête.

Les chiffres ne comprennent pas les soldats conscrits mais seulement les réservistes, les soldats de carrière, la police, les agents du Shin Bet, etc….

Le communiqué a fait savoir que le ministère de la Défense avait accéléré le processus pour les personnes reconnues comme blessées, pour que leurs familles puissent bénéficier d’une assistance financière.

Le traitement, par le ministère de la Défense, des vétérans blessés a attiré particulièrement l’attention depuis qu’Itzik Saidyan, lui-même un ancien de l’armée, s’était immolé devant les locaux du Bureau en charge des soldats blessés, mettant sous le feu des projecteurs la situation difficile des vétérans militaires traumatisés par les événements survenus pendant leur service.

Tsahal : Un drone intercepté et une 3e cellule terroriste prête à lancer des missiles antichars frappée au Sud-Liban

L’armée israélienne dit avoir attaqué à l’aide d’un drone une nouvelle cellule dans le sud Liban, prête à tirer des missiles guidés antichars contre Zarit, dans le nord d’Israël.

Il s’agit de la troisième cellule terroriste prise pour cible par l’armée israélienne dans le sud du Liban, aujourd’hui, suite aux tirs répétés de missiles et de roquettes par le groupe terroriste du Hezbollah.

L’armée israélienne a publié des images de cette frappe.

Elle a par ailleurs annoncé l’interception, par le système de défense aérienne Dôme de fer, d’un drone manifestement originaire du Liban et qui se trouvait en approche de l’espace aérien israélien.

Le Hezbollah a tiré des salves de missiles guidés antichars contre des équipements de surveillance de Tsahal, dans un poste militaire situé près des communautés de Manara et Margaliot, dans le nord du pays.

L’armée israélienne explique y avoir riposté par des tirs d’artillerie.

Un terroriste capturé alors qu’il retournait à Gaza, deux semaines après l’assaut

Un soldat israélien inspectant une maison endommagée dans le kibboutz Beeri, en Israël, le 17 octobre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP/)
Un soldat israélien inspectant une maison endommagée dans le kibboutz Beeri, en Israël, le 17 octobre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP/)

Les forces israéliennes trouvent encore des terroristes sur le territoire israélien, deux semaines après l’assaut barbare du Hamas qui a eu lieu le 7 octobre dans le sud du pays.

Hier, un membre des forces de commando « Noukhbar » a ainsi été capturé par les forces israéliennes alors qu’il tentait de revenir dans la bande de Gaza.

Il était « épuisé » après plus de deux semaines passées en Israël, ont fait savoir les responsables aux journalistes.

Pour sa part, l’armée devrait renforcer ses frappes dans la bande de Gaza pour garantir que l’entrée des forces, au cours de la proche offensive terrestre, se passera de la façon la plus sûre possible.

Des frappes, ces derniers jours, ont pris pour cible des immeubles résidentiels qui seraient utilisées par les snipers du groupe terroriste.

L’Iran avertit Israël et les Etats-Unis que la situation risque de devenir « incontrôlable »

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a prévenu dimanche les Etats-Unis et Israël que la situation pourrait devenir « incontrôlable » au Moyen-Orient si ces deux pays ne mettaient « pas immédiatement un terme aux crimes contre l’humanité et au génocide à Gaza ».

« Aujourd’hui, la région est comme une poudrière (…) Je voudrais avertir les États-Unis et le régime israélien fantoche que s’ils ne mettent pas immédiatement un terme aux crimes contre l’humanité et au génocide à Gaza, tout est possible à tout moment et la région deviendrait incontrôlable », a dit M. Amir-Abdollahian au cours d’une déclaration avec son homologue sud-africaine Naledi Pandor à Téhéran.

Cathay Pacific suspend ses vols entre Hong Kong et Tel Aviv

La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific a annoncé dimanche qu’elle annulait tous ses vols entre la ville et Tel Aviv jusqu’à la fin de l’année, en raison du conflit entre Israël et le Hamas.

« Compte tenu de la situation actuelle en Israël, tous les vols de Cathay Pacific entre Hong Kong et Tel Aviv à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31 décembre 2023 inclus seront annulés », a indiqué la compagnie dans un communiqué publié sur son site Internet.

Elle a également demandé à ses clients de continuer à consulter ses informations sur les vols et annonces pour obtenir des mises à jour concernant les départs au-delà du 31 décembre.

Tsahal frappe une cellule qui a tiré un missile antichar depuis le Liban

Tsahal indique qu’un de des chars a bombardé une cellule terroriste qui avait lancé un missile antichar guidé depuis le Liban, dans la région du Mont Dov.

L’armée affirme qu’il n’y a pas de victime israélienne et qu’aucun dommage n’a été causé.

C’est la deuxième fois que Tsahal frappe une cellule dans le sud du Liban aujourd’hui, alors que le groupe terroriste du Hezbollah multiplie les attaques de missiles et de roquettes.

Les sirènes retentissent dans le sud d’Israël

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans le sud d’Israël, y compris dans la ville côtière d’Ashkelon.

Il n’y a pas de blessés ni de dégâts signalés dans l’immédiat.

Tsahal: un haut commandant du Hamas tué lors d’une attaque menée dans la nuit à Gaza

Un panache de fumée apparaissant à la suite d'une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)
Un panache de fumée apparaissant à la suite d'une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, annonce qu’un haut commandant du Hamas avait été tué lors d’une frappe aérienne israélienne dans la bande de Gaza au cours de la nuit.

« Nous n’arrêtons pas nos frappes sur la bande de Gaza », a-t-il déclaré, ajoutant que des dizaines de membres du Hamas, dont le commandant adjoint du réseau de roquettes du groupe terroriste, ont été tués dans les frappes de la nuit.

« Nous intensifions les attaques dans la bande de Gaza afin de réduire les menaces qui pèsent sur nos forces en préparation de la prochaine phase de la guerre », a-t-il ajouté, faisant référence à l’incursion terrestre qu’Israël devrait lancer prochainement..

« Nous passerons à l’étape suivante dans les meilleures conditions pour Tsahal et conformément à la décision de l’échelon politique », ajoute Hagari.

Les familles de 212 otages ont été informées que leurs proches sont captifs à Gaza

Les familles des Israéliens retenus en otage par les terroristes du Hamas à Gaza marchent vers la "Place des otages", devant le Musée d'art de Tel Aviv, le 19 octobre 2023. Illustration (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Les familles des Israéliens retenus en otage par les terroristes du Hamas à Gaza marchent vers la "Place des otages", devant le Musée d'art de Tel Aviv, le 19 octobre 2023. Illustration (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, indique que l’armée avait jusqu’à présent informé les familles de 212 otages que leurs proches étaient retenus en captivité dans la bande de Gaza.

Il précise que ce nombre n’est pas définitif car l’armée étudie de nouvelles informations sur les disparus.

Ce nombre ne comprend pas Judith Raanan et sa fille Natalie, qui ont été libérées par le Hamas dans la nuit de vendredi à samedi.

Tsahal : la cellule ciblée à Jénine planifiait de commettre un attentat en Israël

Cette photo diffusée par les Forces de défense israéliennes le 22 octobre 2023 montre l'ouverture d'une "route terroriste souterraine" où l'armée dit avoir frappé des membres du Hamas et du Jihad islamique palestinien.(Forces de défense israéliennes)
Cette photo diffusée par les Forces de défense israéliennes le 22 octobre 2023 montre l'ouverture d'une "route terroriste souterraine" où l'armée dit avoir frappé des membres du Hamas et du Jihad islamique palestinien.(Forces de défense israéliennes)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, déclaré que la cellule terroriste qu’Israël a ciblée dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, au cours de la nuit, préparait une « attaque terroriste meurtrière à l’intérieur d’Israël ».

Il précise que la cellule du Hamas et du Jihad islamique palestinien était une « bombe à retardement » et qu’elle a donc été frappée alors qu’elle se cachait dans un tunnel sous une mosquée.

« Le Hamas profane les lieux saints dans l’espoir que nous les attaquions. Ils utilisent les symboles de l’islam comme bouclier humain », ajoute-t-il.

Tsahal : 727 Palestiniens de Cisjordanie ont été arrêtés depuis le 7 octobre

L’armée israélienne indique que 727 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 480 affiliés au Hamas, ont été arrêtés depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza le 7 octobre.

Au cours de la nuit, 27 membres du Hamas ont été arrêtés, selon l’armée.

Il y a eu plusieurs affrontements entre les forces de Tsahal et les Palestiniens en Cisjordanie au cours des deux dernières semaines, ainsi que plusieurs tentatives d’attaques terroristes, selon l’armée.

Selon le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne, au moins 90 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par les forces israéliennes et des résidents d’implantations depuis le 7 octobre.

L’Inde envoie 38,5 tonnes d’aide humanitaire à Gaza

L’Inde a acheminé dimanche 38,5 tonnes d’aide humanitaire dans la région égyptienne du Sinaï pour les civils palestiniens de la bande de Gaza, a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Un avion de transport Boeing C-17 de l’armée de l’air indienne « transportant près de 6,5 tonnes d’aide médicale et 32 tonnes de matériel de secours pour le peuple de Palestine » a décollé en direction de l’aéroport égyptien d’El Arish (nord-est), a déclaré Arindam Bagchi.

Les sirènes retentissent dans le sud

Des sirènes de fusées retentissent dans plusieurs localités du sud, y compris dans la ville côtière d’Ashkelon et la ville de Kissufim, limitrophe de Gaza.

Il n’y a pas de blessés ou de dégâts signalés dans l’immédiat.

Jérusalem : un homme arrêté pour avoir dessiné des croix gammées sur un drapeau israélien

Un drapeau israélien profané avec une croix gammée à Jérusalem, photo non datée (Crédit : Police israélienne)
Un drapeau israélien profané avec une croix gammée à Jérusalem, photo non datée (Crédit : Police israélienne)

La police a annoncé l’interpellation d’un homme, soupçonné d’avoir tagué des croix gammées sur des drapeaux israéliens à Jérusalem.

Selon la police, le suspect est originaire du quartier d’Abu Tor et âgé d’une quarantaine d’années.

Il a été placé en garde à vue pour être interrogé et est soupçonné d’avoir profané le drapeau à des fins racistes.

Il sera déféré devant le juge qui statuera sur sa détention dans le courant de la journée.

Fermeture du ministère de la Diplomatie publique et transfert du budget aux localités du sud

La ministre de la Diplomatie publique, Galit Distel Atbaryan, à la Knesset, à Jérusalem, le 16 août 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La ministre de la Diplomatie publique, Galit Distel Atbaryan, à la Knesset, à Jérusalem, le 16 août 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministère israélien de la Diplomatie publique, en perte de vitesse, sera fermé et son budget sera transféré pour réhabiliter les localités proches de la frontière de Gaza, a décidé le cabinet lors d’un vote par téléphone.

La ministre Galit Distel Atbaryan a quitté son poste cinq jours après le début de la guerre, après avoir échoué à publier un contenu explicatif significatif suite à l’attaque sanglante du groupe terroriste palestinien du Hamas, qui a fait perdre à Israël le plus grand nombre de vies juives en une seule journée depuis la Shoah, et qui l’a fait entrer dans ce qui devrait être une guerre prolongée avec le groupe terroriste.

La décision du cabinet indique que le budget non utilisé du bureau, 9,4 millions de shekels pour 2023 et 14,4 millions de shekels pour 2024, sera redirigé vers la nouvelle Autorité de Tekuma, chargée de relancer la vie d’après-guerre dans le Néguev occidental meurtri.

L’Autorité de Tekuma recevra également les 29 employés à temps plein du défunt ministère.

La décision sera bientôt soumise à la Knesset, afin de finaliser la dissolution du ministère.

L’armée tue deux membres du Hamas lors d’une attaque nocturne à la frontière de Gaza

L’armée israélienne affirme avoir tué deux membres du commando Nukhba du groupe terroriste palestinien du Hamas lors d’une frappe aérienne près de la frontière de Gaza la nuit dernière.

Tsahal affirme que d’autres terroristes du Hamas ont également été tués, mais ne fourni pas plus de détails.

L’unité Nukhba a mené l’assaut meurtrier du 7 octobre sur le sud d’Israël.

Dans le même temps, des avions de combat ont frappé des dizaines de sites du Hamas dans la bande de Gaza, ajoute l’armée.

Les cibles touchées au cours de la nuit comprennent des installations du Hamas dans des bâtiments à plusieurs étages, des puits d’accès à des tunnels, des sites de stockage d’armes, des centres de commandement et des mosquées utilisées comme cellules de guerre par le groupe terroriste, selon Tsahal.

Ministère de la Santé : 299 victimes du Hamas hospitalisées en Israël

Un Israélien blessé par des roquettes tirées depuis le Liban vers Israël arrivant à l'hôpital Ziv de Safed, le 17 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Un Israélien blessé par des roquettes tirées depuis le Liban vers Israël arrivant à l'hôpital Ziv de Safed, le 17 octobre 2023. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le ministère de la Santé indique qu’à 8h30, 299 personnes blessées lors du massacre du 7 octobre par des terroristes palestiniens du Hamas et de la guerre qui s’en est suivie se trouvent dans des hôpitaux à travers le pays.

Parmi elles, 47 sont dans un état grave, 178 dans un état modéré et 78 dans un état léger.

Au total, 5 132 blessés ont été traités dans les hôpitaux depuis le 7 octobre.

Le ministère de la Santé a mis en place une ligne téléphonique d’urgence pour localiser les victimes de guerre hospitalisées. Il faut composer le *5400 poste 3

Tsahal frappe une cellule terroriste libanaise qui prévoyait de lancer un missile sur Israël

Vue de la barrière frontalière avec le Liban, près d'Avivim, 13 juin 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Vue de la barrière frontalière avec le Liban, près d'Avivim, 13 juin 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

L’armée israélienne déclare avoir frappé une cellule terroriste dans le sud du Liban qui prévoyait de mener une attaque au missile guidé antichar contre la communauté d’Avivim, dans le nord du pays.

Tsahal publie une vidéo de la frappe.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, soutenu par l’Iran, mène quotidiennement des attaques de missiles depuis le Liban contre les positions de Tsahal et les villes dans le nord d’Israël depuis le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre.

Israël va évacuer 14 autres localités proches de la frontière libanaise

Les habitants de Kiryat Shmona évacués de la ville, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Les habitants de Kiryat Shmona évacués de la ville, le 20 octobre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

L’armée israélienne et le ministère de la Défense déclarent qu’ils prévoient d’évacuer 14 autres localités proches de la frontière libanaise, suite aux attaques répétées de roquettes et de missiles par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah et les factions palestiniennes alliées au cours des deux dernières semaines.

L’Autorité nationale de gestion des urgences (NEMA) du ministère indique que les habitants seront conduits dans des maisons d’hôtes financées par l’État, après que le plan a été approuvé par le ministre de la Défense Yoav Gallant.

La semaine dernière, la NEMA a commencé à évacuer 28 communautés situées à moins de 2 kilomètres de la frontière, ainsi que la ville de Kiryat Shmona.

Selon Tsahal et le ministère de la Défense, les 14 localités ajoutées au plan sont : Snir, Dan, Beit Hillel, Shear Yashuv, Hagoshrim, Liman, Matzuva, Eylon, Goren, Gornot HaGalil, Even Menachem, Sasa, Tzivon et Ramot Naftali.

 

Frappe aérienne sur une cellule terroriste dans une mosquée de Jénine – Tsahal et Shin Bet

L'ouverture d'une "voie terroriste souterraine" où l'armée dit avoir frappé des membres du Hamas et du Jihad islamique palestinien, le 22 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
L'ouverture d'une "voie terroriste souterraine" où l'armée dit avoir frappé des membres du Hamas et du Jihad islamique palestinien, le 22 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet affirment qu’un avion militaire a frappé une « voie terroriste souterraine » dans une mosquée de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, où des membres des groupes terroristes du Hamas Hamas et du Jihad islamique palestinien s’étaient retranchés.

Dans une déclaration commune, les agences de sécurité ont indiqué que Tsahal avait mené l’attaque après avoir reçu des informations selon lesquelles la cellule préparait une attaque imminente, sans fournir plus de détails.

Le Shin Bet et l’armée ont déclaré que les terroristes utilisaient la mosquée comme base pour planifier et mener des attaques, notamment la détonation récente d’un explosif près des troupes israéliennes le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie. Aucun soldat n’a été blessé dans l’explosion.

Le communiqué indique également que Tsahal avait fait une descente dans la mosquée lors d’une opération de grande envergure menée à Jénine au cours de l’été, découvrant des « infrastructures terroristes » et des armements.

L’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne, Wafa, a déclaré qu’une personne avait été tuée et plusieurs autres blessées lors de la frappe israélienne.

Les sirènes d’alerte retentissent dans le centre d’Israël

Des sirènes d’alerte aux roquettes retentissent dans le centre d’Israël, signalant l’arrivée d’un tir de barrage.

Les alertes sont entendues notamment dans des villes de Rishon Lezion, Holon et Bat Yam.

Ces alertes surviennent après une accalmie d’environ huit heures.

Il n’y a pas de blessés ou de dégâts signalés dans l’immédiat.

Les Etats-Unis annoncent un renforcement militaire au Moyen-Orient

Illustration : Sur cette photo du 20 février 2020, un membre de l'armée de l'air américaine se tient près d'une batterie de missiles Patriot sur la base aérienne de Prince Sultan, en Arabie saoudite. (Crédit : Andrew Caballero-Reynolds/Pool via AP)
Illustration : Sur cette photo du 20 février 2020, un membre de l'armée de l'air américaine se tient près d'une batterie de missiles Patriot sur la base aérienne de Prince Sultan, en Arabie saoudite. (Crédit : Andrew Caballero-Reynolds/Pool via AP)

Les Etats-Unis ont annoncé samedi soir un renforcement de leur dispositif militaire au Moyen-Orient en raison des « récentes escalades par l’Iran et ses forces affiliées » dans la région.

Un système de défense antimissile à haute altitude (THAAD) ainsi que plusieurs batteries de missiles sol-air Patriot vont être déployés « à travers la région », et davantage de moyens militaires ont été placés en état de « pré-déploiement », a annoncé dans un communiqué le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin.

Le Hezbollah « entraîne le Liban dans la guerre » – armée israélienne

Le fragment d'une roquette tirée depuis le Liban sur Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban, le 18 octobre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Le fragment d'une roquette tirée depuis le Liban sur Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban, le 18 octobre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

L’armée israélienne a accusé dimanche le Hezbollah libanais de chercher l’escalade militaire dans la zone frontalière au risque d’entraîner le Liban dans une guerre après de nouveaux échanges de tirs entre Israël et le groupe chiite.

« Le Hezbollah agresse et entraîne le Liban dans une guerre dont il ne tirera aucun profit, mais dans laquelle il risque de perdre beaucoup », a averti le porte-parole de l’armée israélienne, Jonathan Cornicus, lors d’une intervention sur le réseau social X (ex-Twitter).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.