Bruxelles convoque l’envoyée d’Israël et appelle à une enquête internationale
Rechercher

Bruxelles convoque l’envoyée d’Israël et appelle à une enquête internationale

La Belgique a convoqué mardi l’ambassadrice d’Israël, à la suite de propos sur la répression des manifestations dans la bande de Gaza, et a appelé à une enquête internationale sous les auspices de l’ONU sur les violences dans le territoire palestinien.

L’ambassadrice d’Israël en Belgique, Simona Frankel, a été convoquée au ministères des Affaires étrangères après avoir qualifié de « terroristes » toutes les victimes à Gaza, a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère.

A LIRE : Gaza/Envoyée en Belgique : Israël ne veut pas « gagner la guerre médiatique »

« Entendre que toutes les personnes qui ont été tuées étaient des terroristes, cela dépasse l’entendement », s’est insurgé le chef de la diplomatie belge Didier Reynders, cité par l’agence Belga.

« Il y a une confusion des genres qui va trop loin », a déploré M. Reynders.

« Nous allons rappeler à l’ambassadrice la nécessité pour Israël de respecter les règles internationales », a expliqué le ministère des Affaires étrangères.

De son côté, le Premier ministre belge Charles Michel a appelé à « une enquête internationale menée par les Nations Unies » en estimant que « les violences commises hier dans la Bande de Gaza sont inacceptables ».

Le Premier ministre belge Charles Michel pendant une visite du musée mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem, à Jérusalem, le 7 février 2017. (Crédit : Gali Tibbon/AFP)
C’est vous qui le dites...