Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Harris répète à Herzog que Washington soutiendra l’opération de Rafah que si les civils peuvent être protégés

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

La vice-présidente américaine Kamala Harris serrant la main du président Isaac Herzog alors qu'ils s'adressent aux médias avant une réunion, à l'Eisenhower Executive Office Building, à Washington, le 19 juillet 2023. (Crédit : Saul Loeb/AFP/Dossier)
La vice-présidente américaine Kamala Harris serrant la main du président Isaac Herzog alors qu'ils s'adressent aux médias avant une réunion, à l'Eisenhower Executive Office Building, à Washington, le 19 juillet 2023. (Crédit : Saul Loeb/AFP/Dossier)

La Maison Blanche a publié un compte-rendu de la rencontre entre la vice-présidente américaine Kamala Harris et le président Isaac Herzog, en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité (MSC).

Le compte-rendu est un condensé des points de vue américains sur la guerre, sans aucune nouvelle prise de position.

« La vice-présidente a réitéré son soutien indéfectible à Israël et à son droit de se défendre face aux menaces du Hamas, et elle a de nouveau condamné le Hamas en tant que groupe terroriste barbare qui a perpétré un horrible massacre le 7 octobre. »

« La vice-présidente et le président ont discuté des efforts en cours pour obtenir la libération de tous les otages détenus par le Hamas et pour parvenir à une pause prolongée dans les combats. »

« La vice-présidente a également souligné l’importance de la protection des civils, de l’augmentation de l’aide humanitaire et de la mise en place de mécanismes de déconfliction appropriés afin que l’aide puisse parvenir à ceux qui en ont besoin à l’intérieur de la bande de Gaza. »

« La vice-présidente a réaffirmé la position de l’administration Biden-Harris selon laquelle une opération militaire à Rafah ne devrait pas avoir lieu sans un plan crédible et exécutable pour assurer la sécurité et le soutien de plus d’un million de personnes qui s’y abritent. »

« Les dirigeants ont également discuté de la planification en cours pour l’après-guerre à Gaza et des progrès réalisés sur ce front, et la vice-présidente a réitéré les positions des États-Unis, notamment qu’Israël doit être en sécurité, qu’il ne doit pas y avoir de déplacement forcé des Palestiniens de Gaza et que les Palestiniens doivent jouir de leur droit à la liberté, à la dignité, à la sécurité et à l’autodétermination », conclut le communiqué.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.