Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Israël répond aux accusations sud-africaines lors de l’audience de la CIJ à La Haye

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

La Cour internationale de justice (CIJ) rendant son ordonnance sur la demande du Nicaragua d'ordonner à l'Allemagne de cesser ses ventes d'armes à Israël dans le contexte du conflit à Gaza, au Palais de la Paix à La Haye, siège de la CIJ, le 30 avril 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)
La Cour internationale de justice (CIJ) rendant son ordonnance sur la demande du Nicaragua d'ordonner à l'Allemagne de cesser ses ventes d'armes à Israël dans le contexte du conflit à Gaza, au Palais de la Paix à La Haye, siège de la CIJ, le 30 avril 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)

La délégation juridique israélienne a commencé de répondre à la quatrième demande sud-africaine pour que la Cour internationale de justice mette fin à la campagne militaire de Tsahal contre le Hamas à Gaza, en cette deuxième journée d’audience à La Haye.

L’Afrique du Sud a en effet laissé entendre, hier, que l’offensive israélienne à Rafah, dans le sud de Gaza, était le « tout dernier mouvement » de Jérusalem pour commettre un génocide contre les Palestiniens de Gaza en détruisant ce que la délégation sud-africaine a qualifié de dernière zone habitable de l’enclave côtière.

Israël évoquera probablement son accord pour l’acheminement d’aide humanitaire par divers points de passage vers Gaza, comme preuve qu’il n’a aucune intention de nuire à la population civile palestinienne, tout comme l’aide apportée au déploiement d’hôpitaux de campagne à Gaza, entre autres mesures humanitaires.

La délégation israélienne devra réfuter les affirmations sud-africaines selon lesquelles le ministre des Finances Bezalel Smotrich a récemment tenu des propos violents à propos de la destruction de Rafah et d’autres villes de Gaza, et expliquer que la vidéo diffusée par la délégation sud-africaine, hier, dans laquelle des soldats de Tsahal chantent qu’ils vont « démanteler Rafah », ne constitue pas la preuve des intentions génocidaires d’Israël envers les Palestiniens.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.