Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

La Croix-Rouge indique ne pas avoir de détails sur des visites aux otages, exigées par Netanyahu

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Des Israéliens manifestent devant le siège de la Croix-Rouge à Tel Aviv, exigeant que l’organisation insiste pour avoir accès aux environ 240 otages détenus par le Hamas et d'autres groupes terroristes à Gaza, le 9 novembre 2023. (Crédit : Ronen Topelberg)
Des Israéliens manifestent devant le siège de la Croix-Rouge à Tel Aviv, exigeant que l’organisation insiste pour avoir accès aux environ 240 otages détenus par le Hamas et d'autres groupes terroristes à Gaza, le 9 novembre 2023. (Crédit : Ronen Topelberg)

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé hier qu’Israël avait négocié avec succès l’inclusion d’une clause dans l’accord sur les otages permettant au Comité international de la Croix-Rouge de rendre visite à tous les otages de Gaza qui resteront dans la bande après ce premier accord.

Mais la Croix-Rouge a publié un communiqué indiquant qu’elle n’avait pas été informée de ces projets, qui impliquent directement son personnel.

« Depuis le 7 octobre 2023, le CICR n’a cessé de demander la libération de tous les otages détenus à Gaza et leur bon traitement. Nous n’avons pas arrêté de le faire et continuerons aussi longtemps qu’il le faudra. »

« Jusqu’à présent, le CICR n’a eu connaissance d’aucun accord conclu par les deux parties concernant les visites du CICR aux otages. Si des visites sont convenues, le CICR est prêt à se rendre sur place. Le CICR ne participe pas aux négociations entre les parties au conflit. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.