Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Lapid appelle des élus de Likud à ne pas signer la réforme qui « va déchirer Israël »

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le chef de l'opposition Yair Lapid lors d'une conférence de presse conjointe avec les chefs des partis d'opposition à la Knesset à Jérusalem, le 13 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
Le chef de l'opposition Yair Lapid lors d'une conférence de presse conjointe avec les chefs des partis d'opposition à la Knesset à Jérusalem, le 13 février 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

Aux côtés d’autres chefs de partis d’opposition, le chef de l’opposition, Yair Lapid, a déclaré que le plan de réforme judiciaire du gouvernement « menace de détruire le pays à une vitesse vertigineuse ».

« Ce que le gouvernement veut apporter à la Knesset, ce n’est pas une première lecture » du projet de loi, désormais attendue mercredi ou lundi prochain, « mais plutôt un déchirement du peuple d’Israël, de la démocratie israélienne, de la coexistence. Si cette législation est adoptée, le chapitre démocratique de la vie de l’État prendra fin », a déclaré Lapid lors d’une conférence de presse à la Knesset.

Soulignant les conséquences sécuritaires et économiques soulevées par les critiques du remaniement – mais rejetées par ses partisans – Lapid a ajouté que « Si cette législation est adoptée, l’économie israélienne sera mortellement endommagée, les entreprises les plus prospères sortiront d’ici, l’establishment de la défense seront blessés, les soldats de Tsahal seront exposés à des risques juridiques, l’alliance étroite avec les États-Unis prendra fin ».

Le chef de Yesh Atid a nommé sept députés du Likud pour tenter de les inciter à se rebeller, en leur disant qu’il ne « peuvent pas signer » cette législation.

Il a adressé ses commentaires aux anciens responsables de la sécurité, le député Avi Dichter et le ministre de la Défense, Yoav Gallant, au ministre de l’Économie Nir Barkat, à l’ancien dissident soviétique, le député Yuli Edelstein, et aux législateurs du Likud qui ont repoussé Netanyahu – Israel Katz, l’ancien ambassadeur à l’ONU Danny Danon et David Bitane.

« Vous savez que quelque chose de tordu et de terrible se passe ici et on vous demande de le signer. Vous ne pouvez pas le signer », a déclaré le chef de l’opposition et ancien Premier ministre.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.