Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Le syndicat demande à la police de protéger les journalistes qui travaillent en arabe

Le syndicat des journalistes israéliens demande à la police de protéger les correspondants qui font des reportages en arabe sur le terrain.

La lettre envoyée au chef de la police, Kobi Shabtai, indique qu’il y a eu plusieurs cas de journalistes accostés et même attaqués.

« Il ne devrait pas être nécessaire de noter que tous les journalistes qui font des reportages en arabe ne sont pas des ennemis », indique la lettre.

De nombreux médias israéliens et la chaîne publique ont des plates-formes en arabe.

« Chaque journaliste, dans toutes les langues, a droit à une protection totale et au droit de faire son travail en toute sécurité, en particulier en temps de guerre », précise la lettre.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.