L’envoyé de l’UE condamne les attaques terroristes en Israël
Rechercher

Des milliers de personnes étaient aux funérailles de Yeshayahu Krishevsky

Des milliers d'Arabes israéliens à Sakhnin ; Le cabinet de sécurité envisage la fermeture de Jérusalem Est ; 3 morts israéliens dans des attaques séparées

  • Des milliers de personnes assistent à l'enterrement de Yeshayahu Kirshavski à Beit Israël, le 13 octobre 2015 (Crédit : Flash 90)
    Des milliers de personnes assistent à l'enterrement de Yeshayahu Kirshavski à Beit Israël, le 13 octobre 2015 (Crédit : Flash 90)
  • Des Arabes israéliens participent à une grande manifestation dans le cadre d'une grève générale organisée en soutien aux Palestiniens qui ont appelé à une "journée de la colère" le 13 octobre 2015 dans le village israélo-arabe de Sakhnin. (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)
    Des Arabes israéliens participent à une grande manifestation dans le cadre d'une grève générale organisée en soutien aux Palestiniens qui ont appelé à une "journée de la colère" le 13 octobre 2015 dans le village israélo-arabe de Sakhnin. (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)
  • Le site d'une attaque à Raanana où un terroriste a poignardé un homme à un abri-bus  (Crédit : Flash 90)
    Le site d'une attaque à Raanana où un terroriste a poignardé un homme à un abri-bus (Crédit : Flash 90)
  • Yaakov Litzman sur le site d'une attaque où un terroriste a percuté sa voiture dans piétons et a poignardé au moins 5 personnes, en en tuant un, sur la rue Malchei Yisrael, à Jérusalem. le 13 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parushl / FLASH90)
    Yaakov Litzman sur le site d'une attaque où un terroriste a percuté sa voiture dans piétons et a poignardé au moins 5 personnes, en en tuant un, sur la rue Malchei Yisrael, à Jérusalem. le 13 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parushl / FLASH90)
  • Le site d'une attaque à Raanana où un terroriste a poignardé un homme à un abri-bus  (Crédit : Flash 90)
    Le site d'une attaque à Raanana où un terroriste a poignardé un homme à un abri-bus (Crédit : Flash 90)
  • Le site d'une attaque où un terroriste a percuté sa voiture dans piétons et a poignardé au moins 5 personnes, en en tuant un, sur la rue Malchei Yisrael, à Jérusalem. le 13 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parushl / FLASH90)
    Le site d'une attaque où un terroriste a percuté sa voiture dans piétons et a poignardé au moins 5 personnes, en en tuant un, sur la rue Malchei Yisrael, à Jérusalem. le 13 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parushl / FLASH90)
  • Des émeutiers palestiniens prennent part à une manifestation anti-Israël dans la ville de Rafah dans la bande de Gaza le 13 Octobre, 2015, (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
    Des émeutiers palestiniens prennent part à une manifestation anti-Israël dans la ville de Rafah dans la bande de Gaza le 13 Octobre, 2015, (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Le Times of Israël suit en direct pour vous les événements.

Au moins un mort dans une violente attaque dans un bus à Jérusalem

Deux terroristes sont montés dans le bus Egged n°78 à Armon Hanatziv.

Ils ont commencé à tirer et à poignarder les passagers.

Une victime, un homme âgé de 60 ans, a été déclarée mort sur les lieux.

Les services de secours sur les lieux ont commencé à traiter quatre victimes. L’un d’eux dans un état grave, trois dans un état modéré, apparemment tous souffrent de blessures par balle.

L’un des terroristes est mort, l’autre a été blessé. Il est soigné par les forces de sécurité.

Au moins un mort dans un attentat à la voiture bélier à Jérusalem

Dix minutes après la première attaque dans le bus, le Magen David Adom a été appelé à Malkei Yisrael dans le quartier Mekor Baruch.

Deux personnes ont été blessées par une voiture à un arrêt de bus. L’équipe de secours a prononcé la mort d’une des victimes sur les lieux du crime, tandis que la deuxième victime a été légèrement blessée.

Le terroriste a été blessé – et non tué (comme cela avait été rapporté) – et a été appréhendé par la police.

Des États arabes appellent Abbas à rétablir le calme

Plusieurs pays arabes, dont l’Egypte et l’Arabie saoudite, ont exhorté la semaine dernière le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à œuvrer pour calmer les tensions et prévenir une nouvelle escalade de la violence en Cisjordanie et à Jérusalem.

Le président de l'AP Mahmoud Abbas à l'ouverture d'une conférence de deux jours dans la ville cisjordanienne de Ramallah pour discuter de l'avenir de l'Autorité palestinienne, le 4 mars 2015. (AFP / ABBAS MOMANI)
Le président de l’AP Mahmoud Abbas à l’ouverture d’une conférence de deux jours dans la ville cisjordanienne de Ramallah pour discuter de l’avenir de l’Autorité palestinienne, le 4 mars 2015. (AFP / ABBAS MOMANI)

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Tsahal riposte aux roquettes tirées depuis la Syrie

En réponse à des tirs de roquettes et d’artillerie, Tsahal a visé deux postes militaires des Forces armées syriennes dans le Golan syrien.

« L’armée israélienne tient l’armée syrienne pour responsable de cette violation flagrante de la souveraineté israélienne, et ne tolérera aucune attaque émanant de la Syrie, intentionnelle ou non, » a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Hotovely accuse Abbas d’être responsable de la terreur continue

Au vu de l’escalade de la violence d’aujourd’hui contre des civils israéliens, la vice-ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a dit que l’Autorité palestinienne (AP) a perdu son droit à exister, ajoutant que son président Mahmoud Abbas porte la responsabilité de la terreur continue.

Elle appelle également le gouvernement israélien à cesser de transférer de l’argent à l’Autorité palestinienne.

« Le sang des citoyens israéliens est sur les mains d’Abou Mazen, et de ceux de ses hommes qui incitent les enfants à assassiner, » dit-elle, en utilisant le nom de guerre d’Abbas.

Elle se réfère à son porte-parole, Nabil Abou Roudina, qui aurait salué le terroriste palestinien, âgé de 13 ans, qui a poignardé un adolescent israélien hier sur son vélo à Pisgat Zeev.

« L’Autorité palestinienne a perdu le droit d’exister. Au lieu de prévenir de la violence, il agit comme une serre pour l’islam radical qui fait mal aux Israéliens sur une base quotidienne », a-t-elle déclaré.

Likud MK Tzipi Hotovely addresses the Knesset last year on International Women's Day (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
Tzipi Hotovely, le 8 mars 2012 à la Knesset (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Netanyahu convoque de « hauts responsables de la sécurité » à Jérusalem

Le Premier ministre israélien a convoqué de « hauts responsables de la sécurité » à Jérusalem pour discuter de la vague actuelle de terreur, ont confié ses collaborateurs au Times of Israel.

Il va également rencontrer un haut dignitaire en visite en provenance d’Asie, refusant de préciser l’identité de la personne.

Le seul événement sur son emploi du temps public de la journée est une apparition à un événement commémoratif prévu au mont Herzl en l’honneur du ministre de droite Rehavam Zeevi, qui a été assassiné par des terroristes palestiniens en 2001.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet à son bureau de Jérusalem le 2 août 2015 (Crédit : Gali Tibbon / AFP / Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu préside la réunion hebdomadaire du cabinet à son bureau de Jérusalem le 2 août 2015 (Crédit : Gali Tibbon / AFP / Pool)

– Raphael Ahren

Le terroriste de la voiture bélier est un employé de Bezeq et résident de Jérusalem Est

Alaa Abu Jamal, un résident de Jérusalem-Est et un employé de la compagnie de téléphone Bezeq, est le terroriste qui a couru sur les gens sur la rue Malchei Yisrael à Armon Hanatziv.

Il a foncé avec sa voiture sur un arrêt de bus, puis est sorti du véhicule et a tenté de poignarder le plus de gens possible.

Le maire de Jérusalem veut des « mesures drastiques »

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, affirme que le gouvernement doit prendre des « mesures radicales » pour lutter contre le terrorisme palestinien.

Il est interviewé sur les lieux d’une attaque terroriste à Armon Hanatziv, où une attaque contre un bus a été coordonnée.

Il est manifestement en colère.

« Nous ne reviendrons pas à la normale après cela, » dit-il.

Ce qui est nécessaire ce « sont des mesures drastiques qui vont changer la réalité. Davantage peut être fait, des mesures drastiques en coordination avec le Shin Bet [service de sécurité intérieure] et la police. Je leur laisse le soin de dire quelles seront les étapes », dit-il.

Barkat dit ne serait pas contre une fermeture de Jérusalem si nécessaire.

Erdan réfléchit aux mesures à prendre

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan rencontrera des responsables de la sécurité pour discuter de plusieurs mesures à la lumière des récents événements.

Un certain nombre de mesures immédiates qui peuvent être prises comprennent la fermeture de certains quartiers de Jérusalem-Est et faciliter l’obtention des licences d’armes à feu pour les citoyens.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan (à gauche) avec le commissaire de police adjoint, Bentzi Sau à Jérusalem le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan (à gauche) avec le commissaire de police adjoint, Bentzi Sau à Jérusalem le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Akunis fustige le silence de la communauté internationale

Le ministre de la Science Ofir Akunis fustige la communauté internationale qui ne condamne pas la vague actuelle de terrorisme.
 
Akunis, qui s’exprimait depuis une conférence internationale sur l’espace à Jérusalem, a déclaré que les citoyens israéliens souffrent actuellement d’ « une attaque sans précédent dans la violence et la barbarie », appelant les participants à la conférence à dénoncer ces actes.
 
« Il n’y a aucune excuse dans le monde pour justifier l’assassinat d’enfants innocents. Le silence de la communauté internationale est regrettable et inquiétant. Le fait qu’il ne condamne pas les Palestiniens qui répandent des mensonges contribuant à augmenter la terreur meurtrière, est un signal d’avertissement lancé à l’ensemble du monde libre », dit le ministre.

Ofir Akunis (Crédit : CC-BY-SA Shay Hayak/Wikipedia)
Ofir Akunis (Crédit : CC-BY-SA Shay Hayak/Wikipedia)

Levin remplace Netanyahu à la cérémonie pour Rehavam Zeevi

Au vu des événements, le Premier ministre Benjamin Netanyahu annule sa participation prévue à un événement à la mémoire du regretté ministre Rehavam Zeevi.

Il sera remplacé par le ministre du Tourisme Yariv Levin.

Netanyahu convoque son cabinet de sécurité cet après-midi pour « prendre des décisions supplémentaires à la lumière de la terreur continue, » a annoncé son bureau.

Yariv Levin le 24 juillet 2012 (Crédit : Uri Lenz/Flash90)
Yariv Levin le 24 juillet 2012 (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Le 2e terroriste de Raanana est un résident de Jérusalem Est, âgé de 28 ans

A 28 ans, le résident de Jérusalem-Est a sorti un couteau et a commencé à poignarder des civils près de l’hôpital Beit Levinstein à Raanana.

Il a poignardé un homme dans le cou, le blessant grièvement.

Il en a légèrement blessé trois autres.

Il a ensuite fui vers la rue Ahuza (artère principale de la ville où a eu lieu plus tôt une première attaque dans un abri-bus), où un conducteur l’a repéré et l’a frappé avec sa voiture. Un chauffeur de taxi qui était à proximité est sorti de sa voiture et a aidé à maîtriser le terroriste jusqu’à l’arrivée de la police.

La route 1 reliant Jérusalem à Tel Aviv a été fermée

Le Département de la circulation de la police israélienne dit que la route 1, l’artère principale entre Jérusalem et Tel Aviv a été bloquée en raison d’opérations de sécurité.

La police demande aux conducteurs d’utiliser des itinéraires différents.

La nature des opérations n’est pas précisée.

Image illustrant le trafic des routes à Tel Aviv (Crédit : CC0 1.0)
Image illustrant le trafic des routes à Tel Aviv (Crédit : CC0 1.0)

Attaque au couteau à l’extérieur d’IKEA, à Kiryat Ata

Selon les rapports de police, une personne a été légèrement blessée dans une attaque au couteau à Kiryat Ata dans le nord d’Israël.

Le terroriste a été capturé.

Il s’agit des premières informations de cette 5e attaque de la journée. Les détails suivront.

– Judah Ari Gross

Des coups de feu ont été signalés à la frontière à Eilat

Des tirs ont été rapportés au Jourdain près du passage de la frontière près d’Eilat.

Nous ne disposons pas encore de détails sur cet événement.

Les funérailles de la victime de l’attaque à la voiture bélier débutent à 14h

L’homme assassiné dans une attaque terroriste sur la rue Malchei Yisrael à Jérusalem était Yeshayahu Kirshavski.

Ses funérailles commenceront bientôt à 14 heures, à la Synagogue Karlin Pinsk dans le quartier de Beit Israël de Jérusalem.

Liste complète des victimes de l’attaque à Armon Hanatziv

Les secouristes ont tenté de ranimer et ont essayé de sauver la vie d’un homme de 60 ans mais ils ont finalement été obligés de prononcer sa mort sur les lieux de l’attaque.

Par ailleurs, 10 personnes ont été envoyées dans des hôpitaux de Jérusalem.

Un homme de 45 ans a été grièvement blessé. Il a reçu les premiers soins sur place et a été transféré à l’hôpital Shaare Zedek. Sa mort a été prononcée à l’hôpital.

Une femme de 60 ans et une femme de 40 ans ont été grièvement blessées, ayant subi des lacérations en haut du corps. Elles ont été envoyées à l’hôpital Ein Kerem d’Hassadah.

Une autre femme de 60 ans et un homme de 30 ans ont été légèrement blessés, avec des lacérations sur le haut du corps.

Trois personnes ont été légèrement blessés dans l’attaque et deux personnes sont en état de choc.

Le site d'une attaque terroriste dans le quartier Armon Hanatziv à Jerusalem. où 16 personnes ont été blessées, le 13 octobre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / FLASH90)
Le site d’une attaque terroriste dans le quartier Armon Hanatziv à Jerusalem. où 16 personnes ont été blessées, le 13 octobre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / FLASH90)

Liste complète des victimes à Malkei Yisrael

Les secouristes sur les lieux de l’attaque dans la rue Malkei Yisrael à Jérusalem ont tenté toutes les procédures pour tenter de sauver la vie d’un homme de 40 ans mais ont dû prononcer son décès.

Les secouristes ont soigné 8 autres personnes. Un autre homme de 40 ans était gravement blessé avec des blessures sur la partie supérieure du corps. Il a été envoyé à l’hôpital Shaare Zedek.

Un homme de 35 ans a été légèrement blessé par balle. Il a également été envoyé à l’hôpital Shaare Zedek.

Un autre homme de 40 ans a été légèrement blessé au visage.

Cinq personnes sur les lieux ont subi un choc. Deux ont été envoyées à Shaare Zedek. Trois ont été envoyées à l’hôpital Hadassah sur le mont Scopus.

Le site d'une attaque où un terroriste a percuté sa voiture dans piétons et a poignardé au moins 5 personnes, en en tuant un, sur la rue Malchei Yisrael, à Jérusalem. le 13 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parushl / FLASH90)
Le site d’une attaque où un terroriste a percuté sa voiture dans piétons et a poignardé au moins 5 personnes, en en tuant un, sur la rue Malchei Yisrael, à Jérusalem. le 13 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parushl / FLASH90)

A voir : les habitants de Raanana maîtrisent le terroriste

Il s’agit d’une vidéo filmée par des civils qui montre le terroriste armé d’un couteau à Raanana.

https://youtu.be/bt5KXRfDNQ4

Un des 2 terroristes d’Armon Hanatziv est un ex-prisonnier du Hamas

Un des terroristes qui a perpétré une attaque terroriste dans un bus à Armon Hanatziv est un membre du Hamas qui a été libéré de prison.

Yoel Hasson : Déployez l’infanterie dans les grandes villes

Le député Yoel Hasson (Union sionniste) appelle le cabinet à deployer des bataillons de l’infanterie de Tsahal dans les centres urbains où il y a « une alerte des renseignements » sur de possibles attaques terroristes.

« L’armée Israélienne est une force de défense. En ce moment, les citoyens d’Israël ont besoin d’une défense sur le front de leur maison qui est devenu un champ de bataille », a-t-il déclaré.

La mesure extrême qu’Hasson propose n’a pas été mise en œuvre depuis la guerre des Six Jours en 1967, quand Israël a repris la ville de Jérusalem aux Jordaniens.

La police devrait recommander au gouvernement d’imposer une fermeture des villages et des quartiers palestiniens situés près de Jérusalem.

Le député de l'Union sioniste, Yoel Hasson (Crédit photo : Miriam Alster / Flash90)
Le député de l’Union sioniste, Yoel Hasson (Crédit photo : Miriam Alster / Flash90)

La Ligue arabe appelle le monde à « protéger » les Palestiniens

Le chef de la Ligue arabe Nabil Elaraby appelle la communauté internationale à fournir une « protection » pour les Palestiniens dans leur lutte contre Israël.

Elaraby a prétendu au cours d’une réunion d’urgence de la Ligue arabe en Egypte, qu’Israël est engagé dans le « terrorisme » contre les Palestiniens, a rapporté le site de nouvelles Ynet.

Nabil al-Arabi (Crédit : AFP PHOTO/YASSER AL-ZAYYAT)
Nabil al-Arabi (Crédit : AFP PHOTO/YASSER AL-ZAYYAT)

Herzog appelle à une « guerre d’agression » contre le terrorisme

Le chef de l’opposition, Isaac Herzog (Union sioniste), a écrit sur Facebook que le gouvernement devrait « arrêter le bégaiement et commencer à agir. »

Herzog dit qu’il va appuyer le gouvernement sur les bancs de l’opposition si elle impose une fermeture des quartiers palestiniens et des « lieux de friction » à Jérusalem, et si elle « déploie largement des forces militaires et de police et des recrues de la Réserve de soldats si cela s’avère nécessaire. »

Le chef du parti travailliste appelle à « une guerre d’agression militaire, juridique à travers les services de renseignement contre les sites Web islamiques et l’incitation à la haine et à la fermeture temporaire du mont du Temple à tous les visiteurs. »

« Nous devons penser à l’avance à la journée d’après, sur les mesures régionales et diplomatiques qui permettront de restaurer le calme, » écrit-il sur sa page.

Le député Isaac Herzog à Tel Aviv le 17 février 2015 (Crédit : Amir Levy/FLASh90)
Le député Isaac Herzog à Tel Aviv le 17 février 2015 (Crédit : Amir Levy/FLASh90)

Armés de pierres et de couteaux, les « enfants d’Oslo » deviennent majeurs

Dans le no-man’s land entre Israël et l’Autorité palestinienne, a grandi une génération de Palestiniens qui est accro à Internet et n’a que du mépris pour l’Autorité palestinienne et l’accord qui l’a créée.

Pour lire l’article d’Avi Issacharoff en entier, cliquez ici.

L’attaque de Kiryat Ata était une ‘revanche’ menée par erreur contre un Juif

L’attaque au couteau devant la succursale d’IKEA à Kiryat Ata dont il a été question plus tôt était apparemment une attaque à motif nationaliste perpétrée par un homme juif qui a poignardé un autre Juif pensant que la victime était un Arabe.

L’agresseur a été arrêté par la police.

La ministre des Affaires étrangères de la Suède appelle à la responsabilité

La ministre des Affaires étrangères de la Suède, Margot Wallström, se prononce contre les attaques terroristes palestiniens menés contre des civils israéliens.

Sur son compte Twitter, elle affirme que les auteurs doivent être persécutés et appelle les dirigeants à « agir de façon responsable. »

La Suède a été le premier pays d’Europe occidentale à reconnaître officiellement l’Etat de Palestine, ce qui a provoqué des tensions à l’époque avec le gouvernement israélien.

Margot Wallström, la ministre suédoise des Affaires étrangères à Riga le 23 janvier 2015 (Crédit : AFP PHOTO / ILMARS ZNOTINS)
Margot Wallström, la ministre suédoise des Affaires étrangères à Riga le 23 janvier 2015 (Crédit : AFP PHOTO / ILMARS ZNOTINS)

L’un des terroristes de Jérusalem était lié au massacre de la synagogue de Har Nof

Alaa Abu Jamal, qui a effectué un attentat à la voiture bélier plus tôt aujourd’hui à Jérusalem, a été lié à deux hommes qui ont massacré les Israéliens dans une synagogue à Har Nof, un quartier de la capitale en novembre dernier.

Abu Jamal, de Jabel Mukaber, a tué un homme juif dans l’attaque avant d’être tué par la police.

Le site de nouvelles Ynet a publié un entretien avec Abou Jamal (en hébreu), enregistré à la suite de l’attaque de l’an dernier, dans lequel il fait l’éloge des terroristes, qui ont également été tués par la police sur les lieux de l’attaque.

Alaa Abu Jamal, l'un des terroristes de Jérusalem de la journée du 13 octobre 2015(Crédit : capture d'écran Ynet)
Alaa Abu Jamal, l’un des terroristes de Jérusalem de la journée du 13 octobre 2015(Crédit : capture d’écran Ynet)

Le Centre Peres pour la Paix organise une réunion d’urgence contre le racisme

Des dignitaires de toutes les religions representées en Israël s’y exprimeront.

Le Centre Peres pour la Paix organise aujourd’hui une réunion d’urgence où des dignitaires de toutes les religions représentées en Israël : cheikhs, imams, rabbins, prêtres, grecs orthodoxes s’exprimeront contre le racisme.

Shimon Peres évoquera la situation.

L'ancien président Shimon Peres, lors d'un entretien dans son bureau du Centre Peres pour la Paix, à Tel Aviv, le 29 septembre 2014 (Crédit : Yaakov Naumi / Flash90)
L’ancien président Shimon Peres, lors d’un entretien dans son bureau du Centre Peres pour la Paix, à Tel Aviv, le 29 septembre 2014 (Crédit : Yaakov Naumi / Flash90)

La Turquie dénonce l’usage « disproportionné de la force » d’Israël

Ankara « condamne fermement » Israël pour ses « pratiques provocatrices et arbitraires » et l’accuse d’employer de la « force disproportionnée » contre les Palestiniens, selon le journal turc Hurriyet.

« Nous condamnons fermement l’usage disproportionné de la force lors des incidents qui se sont développés à la suite de l’insistance d’Israël sur des pratiques contre le statut quo », aurait déclaré le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué, en se référant à des attaques contre des Israéliens qui sont liées à des allégations palestiniennes qu’Israël essaie de changer les arrangements sur le mont du Temple de Jérusalem.

« La seule façon de prévenir de l’escalade de la tension est qu’Israël respecte les règles du droit international en vigueur dans les territoires palestiniens qu’il maintient sous occupation et, dans ce cadre, il met immédiatement un terme aux pratiques provocatrices et arbitraires qui ciblent le statut et la sainteté d’al-Haram al-Sharif », a ajoute le communiqué.

Vue aérienne sur le mont du Temple (Crédit : Yossi Zamir/Flash 90)
Vue aérienne sur le mont du Temple (Crédit : Yossi Zamir/Flash 90)

Bennett a rendu visite aux blessés des attaques

Le ministre de l’Education a rendu visite aux blessés soignés à l’hôpital Hadassah Mont Scopus à Jérusalem.

Naftali Bennett a vu le garçon de 13 ans qui a été poignardé hier par un terroriste à Pisgat Zeev, et lui a souhaité à lui et à sa famille un prompt rétablissement.

En outre, le ministre a parlé avec d’autres patients blessés. Il a remercié le personnel médical.

En sortant de l’hôpital le ministre Bennett a déclaré : « Je suis passé de lit en lit et j’ai rencontré des héros et des héroïnes qui ont combattu avec leurs corps et sauvé des vies. Le peuple d’Israël se révéle dans toute sa gloire ces jours-ci, je voudrais encourager les policiers, les soldats et les civils pour leur comportement exceptionnel. Les dirigeants de l’Etat d’Israël font tout pour rétablir la sécurité. »

Naftali Bennett au chevet d'un adolescent de 13 ans poignardé la veille à Pisgaat Zeev, le 13 octobre 2015 (Crédit : ministère de l'Éducation)
Naftali Bennett au chevet d’un adolescent de 13 ans poignardé la veille à Pisgaat Zeev, le 13 octobre 2015 (Crédit : ministère de l’Éducation)

La tente de protestation de l’extrême droite va être retirée

Des militants d’extrême droite qui campent en face de la résidence officielle du Premier ministre Benjamin Netanyahu, pour protester contre sa réaction prétendument laxiste face à la situation, ont annulé une manifestation qui était prévue pour ce soir.

Les militants disent qu’ils ont annulé l’événement, et démantèleront aussi leur tente de protestation, en raison des attaques qui ont tué trois Israéliens à Jérusalem aujourd’hui.

Une ONG juridique arabe met en garde contre la « punition collective » à Jérusalem

L’ONG Adalah pour les droits juridiques des Arabes israéliens dénonce la proposition visant à fermer les quartiers de Jérusalem-Est suggérée par des politiciens israéliens en représailles aux multiples attaques perpétrées sans relâche contre les Juifs et les Israéliens de la ville.

« Cette étape est une punition collective qui viole les droits fondamentaux de ces villages ainsi que le droit international », affirme Adalah dans un communiqué.

Israël a fermé le passage d’Erez dans la bande de Gaza

Israël a fermé le passage frontalier d’Erez situé entre Gaza et Israël en raison d’une émeute de 200 personnes, à environ 100 mètres de la clôture à la frontière, selon le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT).

– Judah Ari Gross

Bezeq ‘choqué’ par son employé terroriste

La compagnie de téléphonie Bezeq a publié un communiqué après l’attaque terroriste à Jérusalem, perpétré par un résident de Jérusalem-Est travaillant pour la société :

« Bezeq exprime son choc profond suite à l’attaque terroriste rue Malchei Yisrael à Jérusalem et l’acte terroriste d’un employé de la société (qui a été tué lors de l’attaque). Nous sommes choqués par cet acte odieux, exprimons notre dégoût à son égard et notre sympathie profondé envers les familles des personnes tuées et prions pour le prompt rétablissement des blessés. »

La société ajoute qu’il n’y avait aucun signe precurseur que le terroriste avait l’intention de perpétrer l’attaque.

La société a depuis rajouté un autre communiqué sur son compte Twitter :

Lapid : « Nous voyons ce qui se passe quand vous essayez de gérer le conflit au lieu de le résoudre »

Le chef du parti Yesh Atid, qui s’exprimait depuis une conférence organisé par The Israel Project, a commencé en appelant à mettre fin à l’incitation [à la violence] autour du statut du mont du Temple qui alimente une grande partie de la violence.

« Cette situation a tout à voir avec la terrible incitation provenant à la fois des groupes islamiques en Israël et l’Autorité palestinienne, affirmant qu’Israël essaie de changer le statu quo sur le mont du Temple et à Jérusalem. Je comprends le profond sentiment religieux mais le Premier ministre d’Israël, le président, le gouvernement et l’opposition ont déclaré qu’Israël n’a pas changé et ne changera pas le statu quo sur le mont du Temple. Ceci est le résultat de l’incitation des réseaux sociaux encouragé par l’Autorité palestinienne. L’Autorité palestinienne doit prendre des mesures pour dire aux gens qu’ils savent et qu’ils savent vraiment, qu’il n’y a aucune tentative pour modifier le statu quo sur le mont du Temple et que cette incitation [à la violence] vient des groupes islamistes. Ils devraient assurer aux gens autour d’eux que ce n’est pas la réalité. C’est une mesure positive qu’ils auraient pu prendre il y a des jours mais ils peuvent et doivent le faire maintenant ».

Le député de Yesh Atid a ensuite abordé la nécessité d’une plus grande présence sécuritaire : « nous devons assurer que les forces de sécurité sont là avec des bottes sur le terrain en nombre croissant. Nous sommes en train de faire appel aux réservistes et nous devrions être là-bas avec force pour calmer la zone, pour prévenir les attaques terroristes contre des citoyens israéliens et aussi pour prévenir les provocations des citoyens israéliens ».

Interrogé sur les mesures nécessaires sur le long terme, Lapid a répondu : « à long terme, s’il n’y a aucune initiative politique, nous aurons ces explosions de temps en temps. Nous devons aller à un sommet régional pour parvenir à un accord régional et à la séparation des Palestiniens avec Israël. Nous pouvons voir ce qui se passe lorsque vous essayez de gérer le conflit au lieu de le résoudre. Nous devrions avoir une solution à deux Etats avec un Etat palestinien à côté d’Israël mais nous pouvons aussi voir clairement que le futur Etat palestinien devrait être démilitarisé et Tsahal devrait avoir le genre de coordination sécuritaire qu’il a aujourd’hui pour nous assurer que nous pouvons opérer partout pour protéger la vie des citoyens israéliens ».

Le président  du parti Yesh Atid, Yair Lapid, paele à l'université Bar Ilan , le 20 septembre 2015
Le président du parti Yesh Atid, Yair Lapid, paele à l’université Bar Ilan , le 20 septembre 2015

Des milliers de personnes assistent à l’enterrement de Yeshayahu Kirshavski

Des milliers de personnes assistent à l’enterrement de Jérusalem pour Yeshayahu Kirshavski, 60 ans, qui a été tué par un Palestinien dans un attentat à la voiture bélier dans la ville plus tôt aujourd’hui.

Ses funérailles se déroulent à la Synagogue Karlin Pinsk dans le quartier de Beit Israël de Jérusalem.

Le maire, Nir Barkat est présent, selon les rapports.

Des milliers de personnes assistent à l'enterrement de Yeshayahu Kirshavski à Beit Israël, le 13 octobre 2015 (Crédit : Flash 90)
Des milliers de personnes assistent à l’enterrement de Yeshayahu Kirshavski à Beit Israël, le 13 octobre 2015 (Crédit : Flash 90)

Clinton dénonce la vague de la terreur : « Cela doit cesser »

La candidate à la primaire démocrate regrette que les Israéliens ne puissent pas « faire leurs courses ou aller prier » sans peur.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

La candidate démocrate à la présidentielle, Hillary Clinton, lors d'un événement au Manchester Community College, le 5 Octobre 2015, à Manchester, New Hampshire. (Crédit : Darren McCollester / Getty Images / AFP)
La candidate démocrate à la présidentielle, Hillary Clinton, lors d’un événement au Manchester Community College, le 5 Octobre 2015, à Manchester, New Hampshire. (Crédit : Darren McCollester / Getty Images / AFP)

Ayman Odeh appelle à une enquête sur Netanyahu pour « incitation » à la violence

Le leader de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, a exigé que le procureur général, Yehuda Weinstein, ouvre une enquête sur le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, alléguant que Netanyahu avait diffamé son parti et incité à la violence contre les Arabes.

Lors d’un discours lundi, Netanyahu a dénoncé les membres arabes de la Knesset, accusant certains d’entre eux d’avoir incité à la récente vague d’attaques contre des Israéliens.

Il a également caractérisé le parti Balad, qui fait partie du parti plus grand de la Liste arabe unie, de « communistes laissant une traînée de drapeaux de l’Etat islamique dans leur sillage ».

Netanyahu, pour sa part, a assuré qu’il fera progresser une enquête criminelle à l’encontre de la députée de la Liste arabe unie, Hanin Zoabi, qui a fait des commentaires qui semblaient inciter à plus d’attaques contre des Israéliens.

Dans une lettre à Weinstein, Odeh écrit : « Au lieu de répandre des mensonges, le Premier ministre aurait dû faire preuve de soutien aux membres de la liste unie de la Knesset qui condamnent fermement le groupe terroriste de l’Etat islamique et qui, à plusieurs reprises, ont exprimé leur opposition à l’effusion de sang et au meurtre d’innocents »

Le chef de file de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, dirige la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire à la Knesset, à Jérusalem, le 22 juin 2015. (Yonatan Sindel / Flash90)
Le chef de file de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, dirige la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire à la Knesset, à Jérusalem, le 22 juin 2015. (Yonatan Sindel / Flash90)

Steinitz : « pas de recette miracle »

« Il n’y a pas de recette miracle. Lors des deux précédentes intifadas, cela nous a pris des jours, des semaines et même des années pour y parvenir. J’espère que cette fois-ci cela ira plus vite », a déclaré le ministre israélien de l’Energie Yuval Steinitz, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Des centaines de lanceurs de pierres s’opposaient à soldats israéliens à Beit El, près de Ramallah, à Qalandiya et à Bethléem.

Dans la bande de Gaza, un millier de jeunes ont lancé des pierres et des engins incendiaires contre le point de passage d’Erez, sorte de forteresse israélienne dans la barrière de sécurité qui enferme la bande de Gaza.
Neuf jeunes Palestiniens y avaient été tués par des tirs israéliens vendredi et samedi lors de heurts similaires.

Le cabinet rapproché du Premier ministre Benjamin Netanyahu est réuni en urgence dans l’après-midi. Il pourrait prendre la mesure exceptionnelle de boucler les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est, selon la porte-parole de la police Louba Samri.

Yuval Steinitz (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Yuval Steinitz (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Les Palestiniens veulent saisir la CPI sur les « exécutions extrajudiciaires » d’Israël

Un haut responsable palestinien a annoncé mardi la saisine de la Cour pénale internationale (CPI) sur la manière dont les forces israéliennes ont neutralisé certains des terroristes de la vague actuelle de violences, qualifiée « d’exécutions extrajudiciaires ».

« Nous avons décidé de constituer un dossier pour une saisine immédiate de la CPI au sujet des exécutions extrajudiciaires » de Palestiniens, a dit Saëb Erekat, numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

« La CPI ne jugeant pas des Etats mais des personnes, nous en imputerons l’entière responsabilité au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à son ministre de la Défense Moshe Yaalon et aux forces de sécurité israéliennes », a ajouté Erekat lors d’une conférence de presse à Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie.

Le négociateur palestinien Saeb Erekat (Crédit :  capture d'écran YouTube)
Le négociateur palestinien Saeb Erekat (Crédit : capture d’écran YouTube)

– avec AFP

2 adolescents arabes suspects arrêtés à Migdal Ha’emek

Les agents de police dans la ville septentrionale de Migdal Ha’emek ont arrêté deux adolescents arabes, âgés de 16 et 17 ans qui, selon un employé d’une station de service, étaient en possession de couteaux.

Lors de l’arrestation, les policiers disent que les adolescents ont jeté un couteau de cuisine et un couteau de poche pliable.

D’après l’enquête initiale, il semble que les adolescents avaient l’intention de commettre une attaque au couteau dans un lieu inconnu, a indiqué une porte-parole de la police.

Les suspects sont actuellement interrogés.

« En raison de la prise de conscience du citoyen qui a rapporté et la réponse des policiers Migdal Ha’emek, une catastrophe a été évitée », a souligné la porte-parole.

Un véhicule militaire de Tsahal est en feu près de Gaza

Les Palestiniens de Gaza ont tiré sur le véhicule d’un officier supérieur de Tsahal près de la frontière, a rapporté la Deuxième chaîne.

Personne n’a été blessé, mais la voiture a été endommagée, indique le rapport.

Plus tôt cette semaine, une autre voiture israélienne a été la cible d’une attaque semblable.

Des dizaines de Palestiniens ont percé la clôture frontalière séparant Israël et la bande de Gaza lors d’une manifestation violente dans le sud de la bande, a indiqué l’armée israélienne.

L’émeute a commencé il y a plusieurs heures et est toujours en cours, selon l’armée.

Des troupes israéliennes déployées sur les lieux utilisent des moyens de lutte anti-émeute non létaux (gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc) pour forcer les habitants de Gaza à reculer et à s’éloigner, a indiqué une porte-parole de Tsahal.

Plus tôt aujourd’hui, une manifestation violente séparée a eu lieu dans le nord de Gaza.

Regev : Israël ne doit pas payer pour les frais juridiques des terroristes

La ministre de la Culture israéliennes dénonce le ‘paradoxe’ où l’on utilise les impôts des Israéliens pour défendre leurs meurtriers.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem / POOL)
La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev en conférence de presse à Jérusalem le 31 août 2015 (Crédit : Marc Israël Sellem / POOL)

Israël fustige « une déclaration partiale » de l’UNRWA

Le ministère des Affaires étrangères de l’UNRWA, l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens, a publié hier une déclaration « partiale » au sujet de la violence actuelle en Israël.

« Cette déclaration absurde est unilatérale et anti-Israël, ignorant complètement la vague de terrorisme et les attaques menées contre des civils israéliens », a indiqué le porte-parole du ministère Emmanuel Nahshon.

« Péchés de l’UNRWA contre sa désignation et se transforme en, pas pour la première fois, un embout buccal politique et un pion des Palestiniens. »

La déclaration de l’UNRWA, publiée lundi par le porte-parole Chris Gunness, stipulait que l’organisation était « profondément alarmée par l’escalade de la violence et la perte généralisée de la vie civile dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et en Israël. »

Il a ensuite établi une liste détaillée des morts et des blessés Palestiniens de Gaza et de la Cisjordanie par les troupes israéliennes.

Il critique l’utilisation par Israël de munitions réelles, disant que cela soulève de « graves préoccupations au sujet de l’utilisation excessive de la force qui peut être contraire aux normes de l’application des lois internationales. »

Le communiqué ne mentionne à aucun moment les différents incidents au cours desquels des terroristes palestiniens ont attaqué, et dans plusieurs cas, où des civils israéliens ont été tués.

Chris Gunness, porte-parole de l'UNWRA à Gaza, peu de temps avant qu'il ne fonde en larmes pendant une interview télévisée le 30 juillet 2014 (Crédit : Capture d'écran Youtube/Kaya Bouma)
Chris Gunness, porte-parole de l’UNWRA à Gaza, peu de temps avant qu’il ne fonde en larmes pendant une interview télévisée le 30 juillet 2014 (Crédit : Capture d’écran Youtube/Kaya Bouma)

– Raphael Ahren

Des milliers d’Arabes israéliens rassemblés à Sakhnin

Une « journée de la colère » arabe israélienne culmine dans un grand rassemblement en solidarité avec les Palestiniens, mettant en avant une foule de quelque 20 000 personnes y compris des dirigeants communautaires et des politiciens, dans la ville du nord de Sakhnin.

Le membre de la Knesset Jamal Zahalka est parmi ceux qui se sont adressés à la foule rassemblée. Il invoque le mont du Temple à Jérusalem, dont la mosquée al-Aqsa est considérée comme l’épicentre de la récente vague de violence.

« Nos demandes concernent une fin immédiate de l’entrée des fous de droite dans la mosquée al-Aqsa, et un retrait de toutes les restrictions à l’entrée des Arabes et des Musulmans. »

Des Arabes israéliens participent à une grande manifestation dans le cadre d'une grève générale organisée en soutien aux Palestiniens qui ont appelé à une "journée de la colère" le 13 octobre 2015 dans le village israélo-arabe de Sakhnin. (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)
Des Arabes israéliens participent à une grande manifestation dans le cadre d’une grève générale organisée en soutien aux Palestiniens qui ont appelé à une « journée de la colère » le 13 octobre 2015 dans le village israélo-arabe de Sakhnin. (Crédit : AFP PHOTO / JACK GUEZ)

Netanyahu : Israël l’emportera

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aborde les détails des mesures prises pour lutter contre le déchaînement du terrorisme à Jérusalem et ailleurs.

Il souligne que les adversaires d’Israël apprendront que « la terreur ne paie pas » et qu’Israël est « là pour rester, pour toujours. »

Netanyahu appelle Mahmoud Abbas à cesser de « mentir » sur les actions d’Israël.

Il affirme que le président de l’AP incite à la violence en dénaturant les incidents de ces derniers jours, en faisant référence à un jeune Palestinien de 13 ans qui a poignardé deux Israéliens à Jérusalem et a ensuite été filmé en train de saigner sur les lieux du crime.

Les Palestiniens, a-t-il dit, ont fait circulé la vidéo en revendiquant que le garçon avait été tué de sang-froid tout en omettant le contexte – qu’il avait d’abord attaqué et gravement blessé un garçon israélien de son âge – et le fait que le garçon a survécu et a été traité par des médecins israéliens.

Benjamin Netanyahuà une réunion de son gouvernement à Jérusalem le 11 octobre 2015. (Crédit :  Amit Shabi/POOL)
Benjamin Netanyahuà une réunion de son gouvernement à Jérusalem le 11 octobre 2015. (Crédit : Amit Shabi/POOL)

Fabius « pas surpris » par le regain de tension

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré mardi qu’il n’était « pas surpris » par le regain actuel de tension, « considérable », entre Israéliens et Palestiniens, et a demandé des « gestes » pour calmer la situation.

« La tension est considérable entre Israël et les Palestiniens », a reconnu le ministre à Ryad où il avait rejoint le Premier ministre Manuel Valls en tournée dans la région.

« La France est l’un des trop rares pays à dire, mois après mois, que tout doit être fait pour baisser la tension et qu’on ne peut pas donner le sentiment de part et d’autre que la question va se régler d’elle-même », a poursuivi M. Fabius.

« Nous n’avons malheureusement pas été surpris par la montée de la tension, aussi bien à Jérusalem que dans les territoires occupés et nous sommes intervenus auprès des uns et des autres pour demander que des gestes soient faits afin de réduire la tension », a-t-il ajouté.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius participe à une conférence de presse conjointe avec le ministre français des Finances, Michel Sapin et le ministre de l'Environnement du Pérou et de la CdP-20 le président Manuel Pulgar-Vidal (à la fois hors du cadre), à Lima, au Pérou, le 9 octobre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / CRIS BOURONCLE)
Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius participe à une conférence de presse conjointe avec le ministre français des Finances, Michel Sapin et le ministre de l’Environnement du Pérou et de la CdP-20 le président Manuel Pulgar-Vidal (à la fois hors du cadre), à Lima, au Pérou, le 9 octobre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / CRIS BOURONCLE)

Un adolescent émeutier palestinien aurait été tué par l’armée

Un rapport palestinien dit qu’un jeune Palestinien a été tué dans un affrontement avec les soldats de Tsahal près du Tombeau de Rachel dans la ville de Bethléem en Cisjordanie.

D’autres rapports indiquent que trois manifestants palestiniens ont été blessés après avoir lancé des pierres sur des soldats près de Hébron.

Netanyahu promet de révoquer les droits des terroristes

Netanyahu a promis lors de son discours prononcé mardi à la Knesset de révoquer les droits des terroristes.

« Israël va régler ses comptes avec les meurtriers, avec ceux qui essaient d’assassiner et tous ceux qui les aident. Non seulement nous allons révoquer leurs droits ; nous allons exiger le prix fort… Nous allons employer tous les moyens pour ramener le calme pour les citoyens d’Israël ».

« Nous sommes en plein milieu d’une lutte. C’est une lutte qui nous implique tous, et nous allons résister ensemble. Nous avons connu des vagues terroristes dans le passé et nous avons résisté. Ils n’ont pas réussi à atteindre leur objectif qui est de détruire notre pays et ils ne réussiront pas cette fois non plus ».

« Je suis convaincu que les mesures que nous allons prendre conduiront l’autre partie à se rendre compte que la terreur ne paie pas. Israël est fort et restera ici pour toujours ».

al-Maliki dénonce des « exécutions extrajudiciaires »

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a dénoncé mardi depuis l’ONU à Genève les « exécutions extrajudiciaires » de Palestiniens par les Israéliens.

« Au cours des deux dernières semaines, des actes répétés d’agression, de provocations (…) menés par des extrémistes israéliens et des responsables du gouvernement à l’encontre des civils palestiniens et le droit des musulmans (…) à accéder à Haram al-Charif (le mont du Temple) dans Jérusalem-Est occupée ont donné lieu à des incidents choquants d’exécutions extrajudiciaires de Palestiniens, y compris des enfants », a déclaré M. al-Malki.

Le chef de la diplomatie palestinienne, qui s’exprimait devant une centaine de personnes lors du lever du drapeau palestinien à l’ONU à Genève, en a appelé à « la responsabilité légale et morale de la communauté internationale ».

« Si Israël, puissance occupante, est autorisé à poursuivre de telles attaques et mesures illégales contre le peuple palestinien, ses terres et lieux saints en toute impunité, la situation va sûrement se détériorer encore plus, avec des conséquences négatives encore plus importantes », a-t-il estimé.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères a affirmé à l’AFP ne « pas du tout » s’attendre à une Intifada. « Le seul qui cherche une escalade et une nouvelle Intifada c’est Netanyahu, pas les Palestiniens », a-t-il accusé.

Riyad al-Maliki (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)
Riyad al-Maliki (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

– avec AFP

Les Palestiniens et les Arabes israéliens marquent « la Journée de la colère »

Les propriétaires de commerce arabes s’inquiètent d’une menace juive de boycotter les magasins qui auront fait grève.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

« A bas Israël ! », ont scandé certains manifestants à Sakhnin

Le site d’actualité arabe israélien, Panet, a signalé que certains manifestants à Sakhnin ont scandé « A bas Israël ! ».

Un autre site populaire, al-Arab, a indiqué que le discours du député, Ahmed Tibi, (Liste arabe unie) a été interrompu par un groupe de jeunes hommes qui criaient « Leadership, sortez ».

Le maire de Sakhnin, Mazen Ghanaim, a déclaré dans un dis-
cours : « nous avons dit que les attaques contre al-Aqsa sont dangereuses et revenaient à jouer avec le feu, mais l’establishment israélien ne nous écoute pas et ne comprend pas que nous pensons ce que nous disons ».

– Elhanan Miller

Un des terroristes de Jérusalem est un homme du Hamas libéré par Israël

Le service de sécurité du Shin Bet a identifié l’un des terroristes de l’attaque du bus d’aujourd’hui à Jérusalem comme étant un membre du Hamas.

Baha Alian, un résident de 23 ans de Jabel Mukaber à Jérusalem-Est, a été emprisonné de 2013 à 2014 pour ses activités au sein de l’organisation terroriste, a précisé le Shin Bet.

Il est actuellement interrogé.

Le deuxième terroriste, un homme du Fatah, a été tué par les forces de sécurité sur les lieux de l’attaque.

– Judah Ari Gross

La victime de l’attaque du bus identifiée comme étant Haviv Chaim, 78 ans

L’une des deux personnes tuées dans une fusillade et une attaque au couteau dans un bus à Jérusalem ce matin a été identifiée comme étant Haviv Chaim, 78 ans.

Sa femme, Shoshana, est hospitalisée dans un état grave suite à l’attaque.

Des Juifs britanniques montrent leur solidarité à Israël

Un petit groupe de juifs britanniques tient une manifestation de solidarité avec Israël à Londres.

Voici des images de l’événement diffusées par the Jewish Chronicle :

Les Etats-Unis condamnent les attaques « terroristes » à Jérusalem

Les Etats-Unis ont fermement condamné mardi les deux attaques « terroristes » perpétrées par des Palestiniens à Jérusalem, exhortant une nouvelle fois les autorités israéliennes et palestiniennes à rétablir le calme.

C’est la quatrième fois en une semaine que Washington dénonce les violences en Israël et dans les Territoires palestiniens, le département d’Etat ayant déclaré la semaine dernière que les attaques au couteau menées par des Palestiniens relevaient du « terrorisme ».

« Les Etats-Unis condamnent avec la plus grande force les attaques terroristes d’aujourd’hui contre des civils israéliens qui ont provoqué le meurtre de trois Israéliens et qui ont fait de nombreux blessés », a protesté dans un communiqué le porte-parole de la diplomatie américaine, John Kirby.

« Nous restons profondément préoccupés par la montée des tensions et pressons toutes les parties de prendre des mesures concrètes pour rétablir le calme et empêcher une nouvelle poussée » de fièvre, a réaffirmé M. Kirby.

Le département d’Etat maintient ses contacts quasi quotidiens avec le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne, a assuré son porte-parole.

John Kirby (Crédit : domaine public/Defense.gov News Photos archive)
John Kirby (Crédit : domaine public/Defense.gov News Photos archive)

– avec AFP

Conseils pour parler avec son enfant pendant la vague de violence

Cette période de recrudescence des violences peut être synonyme de traumatisme pour les enfants, il est donc important de parler avec eux.

Pour lire l’article, cliquez ici.

Les maisons des terroristes devraient être démolies dans les jours suivant les attaques

La Deuxième chaîne détaille les mesures que le gouvernement envisage de prendre afin d’enrayer la vague d’attentats terroristes qui frappe Jérusalem et d’autres villes :

– L’armée israélienne va renforcer sa présence dans les centres urbains.

– Les quartiers arabes de Jérusalem-Est seront encerclés par les forces de sécurité.

– Les maisons des terroristes seront démolies dans les jours suivant les attaques.

– Le statut de résident des familles des terroristes de Jérusalem-Est qui ne sont pas des citoyens israéliens sera révoqué.

Ahmad Tibi : « Celui qui incite vraiment à la haine, c’est Netanyahu »

Des milliers d’Arabes israéliens se sont rassemblés mardi à Sakhnin dans le nord d’Israël, en solidarité avec les Palestiniens, et leurs leaders ont dénoncé les « incitations à la haine » de la part du gouvernement israélien.

« Celui qui incite vraiment à la haine, c’est Netanyahu », a lancé Ahmad Tibi, député de la Liste arabe unie au Parlement israélien lors de la manifestation.

« Nous n’avons pas peur car nous savons que c’est nous qui avons raison. Nous ne quitterons pas notre terre », a-t-il ajouté, appelant l’ONU à constater que « c’est le gouvernement qui incite à la haine contre nos jeunes ».

MK Ahmad Tibi (photo credit: Uri Lenz/Flash90)
Ahmad Tibi (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

– avec AFP

Raed Salah a harangué la foule à Sakhnin

« Nous n’avons pas peur de la prison et les grenades ne nous font pas peur », a déclaré le chef de la branche nord du Mouvement islamique, la faction la plus radicale de la formation actuellement dans le collimateur du gouvernement israélien, en référence aux grenades assourdissantes jetées par la police sur les « mourabitoune », ces Musulmanes postées chaque jour depuis des semaines devant le mont du Temple à Jérusalem.

Beaucoup de ces activistes se réclament du Mouvement islamique qui s’est largement employé ces dernières semaines à mobiliser les Arabes israéliens sur la question du mont du Temple et sur son contrôle.

Le gouvernement israélien accuse ce groupe d’être l’un des principaux instigateurs des violences actuelles.

Raed Salah, chef du Mouvement islamique d'Israel, ici photographié devant la prison de Ramla près de Tel Aviv en 2010. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash 90)
Raed Salah, chef du Mouvement islamique d’Israel, ici photographié devant la prison de Ramla près de Tel Aviv en 2010. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash 90)

– avec AFP

L’ONU dénonce un « usage apparemment excessif de la force par Israël »

L’ONU a critiqué mardi « l’usage apparemment excessif de la force » par les forces de sécurité israéliennes contre les Palestiniens en Cisjordanie et a demandé au gouvernement israélien de se pencher sur cette question.

Selon son porte-parole Stéphane Dujarric, le secrétaire général Ban Ki-moon « a condamné tous les actes de terrorisme auxquels nous avons assisté en Israël et en Palestine ».

Mais, a-t-il ajouté, « l’usage apparemment excessif de la force par les forces de sécurité israéliennes est également troublant et doit être réexaminé sérieusement ».

Cet usage de la force « contribue à aggraver la situation, ce qui mène à un cercle vicieux d’effusion de sang inutile ».

La « frustration de la jeunesse » palestinienne face à l’occupation israélienne et « le manque de perspective politique » de règlement du conflit jouent aussi un rôle néfaste, a estimé M. Dujarric.

M. Ban « continue d’être très inquiet de la poursuite incessante de la violence malgré les efforts des deux côtés pour apaiser la tension ».

Le secrétaire général devait évoquer ce dossier lors d’un déjeuner avec les pays membres du Conseil de sécurité mardi. Mais aucune réunion spéciale du Conseil n’est prévue dans les prochains jours, selon des diplomates.

Le Conseil doit tenir jeudi une réunion sur le Proche-Orient présidée par le ministre espagnol des Affaires étrangères, l’Espagne tenant la présidence tournante.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 12 Avril 2015 (Crédit : Karim Jaafar / al-Watan Doha / AFP)
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 12 Avril 2015 (Crédit : Karim Jaafar / al-Watan Doha / AFP)

– AFP

Attaque aux jets de pierres : un Israélien de 42 ans blessé

Des adolescents de Jérusalem-Est ont jeté des pierres sur un bus privé, blessant légèrement le conducteur de 42 ans, qui souffre d’une blessure à la tête.

Personne d’autre ne voyageait dans le bus au moment de l’attaque.

Le conducteur a été emmené au centre médical Shaare Zedek, a indiqué le service de secours israélien du Magen David Adom.

– Judah Ari Gross

Israël devrait démolir les maisons des familles de 5 terroristes

Les familles de cinq terroristes palestiniens qui ont assassiné des Juifs recevront les ordres de démolition tandis qu’Israël intensifie ses efforts pour dissuader les terroristes.

Ceux-ci incluent les familles des terroristes qui ont tué Eitam et Naama Henkin, dans un attentat en Cisjordanie, il y a environ deux semaines ; les familles de l’homme qui a mortellement poignardé Nehemia Lavi et Aharon Benet, il y a 10 jours ; et les tueurs de Malachie Rosenfeld et Danny Gonen en Cisjordanie plus tôt cette année.

Pendant ce temps, près de 1 400 agents de la police des frontières de réserve seront appelés mercredi matin et offriront une protection supplémentaire à Jérusalem et en Cisjordanie.

Des forces supplémentaires seront également réparties dans les zones environnantes de Jérusalem, dans la zone entre Bethléem et French Hill.

– Judah Ari Gross a contribué à cet article

Ben Dahan appelle à expulser les familles des terroristes

Le numéro 4 du parti HaBayit HaYehudi appelle à l’expulsion des familles des terroristes.

Lors d’une cérémonie d’inauguration d’une nouvelle synagogue dans l’implantation d’Ariel, Eli Ben Dahan dit qu’une telle mesure « est le meilleur moyen de dissuasion, et permet de transmettre un message sans équivoque que le terrorisme est puni. »

Eli Ben Dahan (Crédit : Flash 90)
Eli Ben Dahan (Crédit : Flash 90)

L’envoyé de l’UE condamne les attaques terroristes en Israël

L’ambassadeur de l’Union européenne en Israël condamne les attaques terroristes meurtrières d’aujourd’hui menées contre des Israéliens à Jérusalem et à Raanana.

Dans une série de tweets, Lars Faaborg-Andersen écrit : « Je condamne les attaques brutales d’aujourd’hui à Jérusalem. Mes pensées sont avec les familles des 3 autres victimes du terrorisme et des nombreux blessés. Ces attaques causent non seulement des souffrances humaines, mais elles ébranlent la confiance des citoyens ordinaires et des passants dans la rue ».

Lars Faaborg-Anderson, l'émissaire de l'Union européenne en Israël, le 21 septembre dans son bureau à Ramat Gan (Crédit : Raphael Ahren / Times of Israel)
Lars Faaborg-Anderson, l’émissaire de l’Union européenne en Israël, le 21 septembre dans son bureau à Ramat Gan (Crédit : Raphael Ahren / Times of Israel)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

L’envoyé de l’UE condamne les attaques terroristes en Israël

L’ambassadeur de l’Union européenne en Israël condamne les attaques terroristes meurtrières d’aujourd’hui menées contre des Israéliens à Jérusalem et à Raanana.

Dans une série de tweets, Lars Faaborg-Andersen écrit : « Je condamne les attaques brutales d’aujourd’hui à Jérusalem. Mes pensées sont avec les familles des 3 autres victimes du terrorisme et des nombreux blessés. Ces attaques causent non seulement des souffrances humaines, mais elles ébranlent la confiance des citoyens ordinaires et des passants dans la rue ».

Lars Faaborg-Anderson, l'émissaire de l'Union européenne en Israël, le 21 septembre dans son bureau à Ramat Gan (Crédit : Raphael Ahren / Times of Israel)
Lars Faaborg-Anderson, l’émissaire de l’Union européenne en Israël, le 21 septembre dans son bureau à Ramat Gan (Crédit : Raphael Ahren / Times of Israel)