Nadine Awad, 16 ans, morte à Lod : « Une fille douée qui voulait changer le monde »
Rechercher

Nadine Awad, 16 ans, morte à Lod : « Une fille douée qui voulait changer le monde »

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des proches sortent de la maison endommagée de Nadine, 16 ans, et Khalil Awaad, un père et sa fille qui ont été tués par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, dans leur village de Dahmash, le 12 mai 2021. (AP Photos/Heidi Levine)
Des proches sortent de la maison endommagée de Nadine, 16 ans, et Khalil Awaad, un père et sa fille qui ont été tués par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, dans leur village de Dahmash, le 12 mai 2021. (AP Photos/Heidi Levine)

La principale de l’adolescente arabe israélienne de 16 ans, Nadine Awad, tuée aux côtés de son père dans une attaque à la roquette du Hamas tôt ce matin à l’extérieur de Lod, se souvient de son élève comme d’une « fille talentueuse » qui voulait changer le monde.

« Je sais que cela ressemble à un cliché et qu’on dit toujours que les meilleures personnes sont celles qui perdent la vie, mais Nadine était vraiment une fille très, très spéciale », a déclaré sa directrice Shirin Natur Hafi à la station de radio Reshet Bet.

« Elle était en seconde, étudiait dans la filière biologie-chimie. Elle rêvait de changer le monde. C’était une fille si spéciale, si talentueuse. Elle voulait conquérir le monde », a déclaré Mme Hafi à propos de son élève.

Selon Hafi, directrice de l’école Ort de Lod, Awad était impliquée dans un certain nombre de projets scientifiques et sociaux avec des écoles juives de la région et avec des écoles en Amérique et prévoyait de participer à un programme d’études biomédicales par le biais du centre médical Schneider de Petah Tikva.

C’est vous qui le dites...