Rechercher

Netanyahu à Biden : il faut une option militaire offensive contre l’Iran

Le président américain Joe Biden (à gauche) rencontre le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu à la résidence du président à Jérusalem, le 14 juillet 2022. (Crédit : GPO)
Le président américain Joe Biden (à gauche) rencontre le chef de l'opposition Benjamin Netanyahu à la résidence du président à Jérusalem, le 14 juillet 2022. (Crédit : GPO)

Le chef de l’opposition Netanyahu a déclaré, au sortir de sa rencontre avec Biden, qu’ils avaient eu une « réunion chaleureuse et excellente ». Il a souligné leur profonde amitié et l’engagement « vraiment inébranlable » de Biden envers Israël.

Il a noté le rôle de Biden dans l’obtention d’un financement supplémentaire pour le Dôme de fer et affirme que Biden « nous a soutenus dans de nombreux domaines au fil des ans ».

« Nous sommes amis depuis 40 ans », a-t-il dit. « Mais pour assurer les 40 prochaines années, nous devons faire face à la menace iranienne. »

« Les sanctions et les préparatifs militaires défensifs ne suffisent pas », a ajouté Netanyahu. « Il doit y avoir une option militaire offensive crédible. »

« Je lui ai dit que l’accord [JCPOA] était nul. Il connaît ma position. Je lui ai dit que sans option militaire crédible, l’Iran ne sera pas arrêté. Si l’Iran n’est pas dissuadé, cette option militaire doit être utilisée », a ajouté Netanyahu.

« C’est ma position, c’est mon engagement, et j’espère vivement que c’est la position américaine ».

« Il a dit qu’il était d’accord, et j’ai été heureux de l’entendre. »

En tout cas, a conclu Netanyahu, « c’est ce que je ferai si et quand je retournerai au bureau du Premier ministre. »

C’est vous qui le dites...