Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Piratage de l’équipe Macron : une enquête judiciaire ouverte

Le parquet de Paris a ouvert une enquête vendredi soir à la suite de la diffusion sur internet de milliers de documents internes de l’équipe d’Emmanuel Macron, a-t-on appris dimanche de source proche du dossier.

L’enquête, ouverte pour « accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données » et « atteinte au secret des correspondances », a été confiée à la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information (Befti), a précisé cette source.

L’équipe de campagne d’Emmanuel Macron avait dénoncé vendredi une « action de piratage massive et coordonnée » après la diffusion « sur les réseaux sociaux » d’informations « internes » comme des courriels ou des « documents comptables », y voyant une « opération de déstabilisation » à l’avant-veille du second tour de la présidentielle.

« On savait qu’il y aurait ces risques-là durant la campagne présidentielle, puisque ça s’était produit ailleurs », avait déclaré samedi le président François Hollande, dans une allusion au piratage d’e-mails dont avait été victime l’équipe de campagne d’Hillary Clinton aux Etats-Unis.

« Rien ne sera laissé sans réponse », avait aussi assuré le chef de l’Etat.

Le président français François Hollande s'adresse à la 71e Assemblée générale des Nations unies à New York, le 20 septembre 2016. (Crédit : John Moore/Getty Images/AFP)
Le président français François Hollande s’adresse à la 71e Assemblée générale des Nations unies à New York, le 20 septembre 2016. (Crédit : John Moore/Getty Images/AFP)
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.