Israël en guerre - Jour 63

Rechercher

Tsahal: un membre de l’État islamique tué et 36 suspects arrêtés en Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Vue des barrages routiers au-dessus d'une rue détruite, dans le camp de Jénine en Cisjordanie, le 4 novembre 2023, alors que les violences se propagent dans le cadre de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien Hamas, dans la bande de Gaza. (Photo Aris MESSINIS / AFP)
Vue des barrages routiers au-dessus d'une rue détruite, dans le camp de Jénine en Cisjordanie, le 4 novembre 2023, alors que les violences se propagent dans le cadre de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien Hamas, dans la bande de Gaza. (Photo Aris MESSINIS / AFP)

L’armée israélienne a déclaré avoir tué un membre de l’État islamique et interpellé 36 Palestiniens activement recherchés, parmi lesquels 18 membres du Hamas, lors d’opérations de nuit en Cisjordanie.

Les soldats sont entrés dans le village d’Abou Dis, dans la banlieue de Jérusalem, pour arrêter Nabil Halabia, Palestinien affilié au mouvement djihadiste État islamique et jusqu’à récemment emprisonné en Israël.

Selon Tsahal, depuis qu’Halabia a été libéré, en juillet dernier, il « a recruté une escouade et acheté des armes pour affronter les forces de Tsahal dans la région ».

« Lorsque les soldats sont arrivés pour l’arrêter, le terroriste a ouvert le feu. Lors de la fusillade qui a suivi, il a été abattu », a fait savoir Tsahal, qui a précisé avoir saisi la mitraillette de fortune d’Halabia.

Des soldats se sont également déployés dans les villes de Jénine et d’Hébron, en Cisjordanie, où des affrontements ont été signalés.

Depuis le 7 octobre, l’armée israélienne dit avoir interpelé 1 350 Palestiniens en Cisjordanie, dont plus de 850 affiliés au Hamas.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, plus de 130 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par l’armée israélienne, et dans certains cas par des résidents d’implantations, depuis le 7 octobre dernier.

L’armée israélienne affirme que vendredi, le chef du Commandement central, le général de division Yehuda Fox, a signé l’ordre de démolition de la maison de Kamel Abu Bakr, le terroriste à l’origine d’une fusillade meurtrière à Tel Aviv en août dernier. Abu Bakr, originaire du village de Rummanah, avait tué le policier de Tel-Aviv Chen Amir.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.