Rechercher

Lockheed Martin va construire une variante de « Iron Beam » pour le marché américain

L'entrepreneur américain de la défense a signé un accord avec Rafael pour aider à développer, tester et fabriquer un système de défense aérienne à laser

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Frank St. John, directeur des opérations de Lockheed Martin, et Yoav Har-Even, PDG de Rafael, à côté d'un système de défense "Iron Beam", en Israël, le 5 décembre 2022. (Crédit : Lockheed Martin)
Frank St. John, directeur des opérations de Lockheed Martin, et Yoav Har-Even, PDG de Rafael, à côté d'un système de défense "Iron Beam", en Israël, le 5 décembre 2022. (Crédit : Lockheed Martin)

L’entreprise américaine de défense Lockheed Martin a signé lundi un accord avec le fabricant d’armes israélien Rafael pour participer au développement d’un système de défense aérienne à laser baptisé « Iron Beam », ou « Faisceau de fer ».

Dans un communiqué, Lockheed Martin a déclaré que la coopération entre les deux firmes viserait à développer, tester et fabriquer une variante du système Iron Beam pour le marché américain, entre autres.

L’Iron Beam est conçu pour fonctionner en tandem avec des systèmes comme le Dôme de fer, abattant des projectiles de plus petite taille.

Israël avait espéré établir un partenariat avec Washington sur le projet Iron Beam, y-compris avec des investissements américains dans le développement et le déploiement du système. En juillet, le président américain Joe Biden avait visité une exposition du ministère de la Défense sur les systèmes de défense aérienne à plusieurs niveaux d’Israël, une exposition dans laquelle était présenté l’Iron Beam.

Lundi, le directeur général de Rafael Advanced Defense Systems, Yoav Har-Even, a salué cet « accord stratégique », affirmant qu’il allait « étendre et diversifier les capacités » que la société a à offrir à ses clients.

« Il s’agit d’un exemple clair des capacités de fabrication israélienne qui permettent de mener à une coopération stratégique qui profitera grandement aux deux parties », a-t-il ajouté.

Le système de défense antiaérienne à laser « Iron Beam » interceptant une cible au-dessus du sud d’Israël, en mars 2022. (Crédit : Ministère de la Défense)

« Ces capacités uniques renforceront le système vital de défense aérienne et antimissile d’Israël grâce à une technologie laser de pointe, et nous sommes honorés d’avoir ainsi l’opportunité d’élargir encore le rôle de Lockheed Martin en tant que coéquipier de l’État d’Israël en matière de sécurité », a déclaré Frank St John, directeur général de Lockheed Martin.

Les opérations de Lockheed Martin en Israël se sont principalement limitées à la fourniture et à l’entretien des avions utilisés par l’armée de l’air israélienne, des avions de transport C-130 aux avions de combat F-16 et F-35.

« Lockheed Martin entre dans un nouveau secteur d’activités en Israël. Nous entrons maintenant dans l’ère du laser à haute énergie et nous sommes impatients de mettre en service des systèmes opérationnels, fiables et très efficaces avec des collaborateurs tels que Rafael », a déclaré Joshua Shani, chef de Lockheed Martin Israël.

L’Iron Beam, développé par le ministère de la Défense israélien en collaboration avec Rafael Advanced Defense Systems, n’est pas destiné à remplacer le Dôme de fer ou les autres systèmes de défense aérienne d’Israël, mais à les compléter, en abattant les petits projectiles et en laissant les plus gros pour les batteries anti-missiles plus robustes.

Le ministère a testé le système de défense laser pendant plusieurs années, abattant des drones, des roquettes non-guidées et des missiles guidés antichars lors d’une série de tests en mars.

Des centaines de millions de shekels ont été alloués aux dernières étapes du développement et à la phase d’essai, au cours de laquelle le système sera placé à la frontière avec la bande de Gaza. Il est difficile de dire quand ce déploiement initial aura lieu.

Le système de défense aérienne à laser lors d’un essai dans le sud d’Israël, en mars 2022. (Crédit : Ministère de la Défense)

Le département de R&D avait initialement prévu de déployer le système antimissile d’ici 2024, mais l’armée a fait pression pour que ce déploiement se fasse plus rapidement.

Selon le ministère de la Défense, tant qu’il existe une source d’énergie constante pour le laser, il n’y a aucun risque qu’il soit un jour à court de munitions. Les responsables ont salué un système qui, selon eux, « change la donne » dans la lutte contre les attaques au missile.

L’inconvénient d’un système laser est qu’il ne fonctionne pas bien dans des conditions de faible visibilité, par exemple lorsqu’il y a une forte couverture nuageuse ou des intempéries.

Pour cette raison, le ministère souhaite également embarquer le système dans un avion afin de contourner cette limitation en le plaçant au-dessus des nuages. Ce qui sera possible dans quelques années, ont déclaré des responsables du ministère.

Fragments d’un drone et d’un mortier abattus par le système de défense aérienne à laser « Iron Beam », montrés au président américain Joe Biden, à l’aéroport Ben Gurion, le 13 juillet 2022. (Crédit : AP Photo/Evan Vucci)

Le groupe terroriste libanais du Hezbollah détiendrait un arsenal de quelque 130 000 roquettes, missiles et obus de mortier, destinés, selon l’armée, à être utilisés contre Israël.

Les deux plus grands groupes terroristes de la bande de Gaza, le Hamas et le Jihad islamique palestinien, posséderaient également chacun des milliers de roquettes et d’obus de mortier.

Les responsables militaires israéliens ont déclaré avoir constaté une tendance à l’utilisation par l’Iran de drones d’attaque, qu’ils appellent « le terrorisme par drones ».

Face à la multiplicité des menaces, Israël dispose d’un réseau de défense aérienne à plusieurs niveaux, composé du Dôme de fer à courte portée, de la Fronde de David à moyenne portée et des systèmes Arrow et Patriot à longue portée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.