Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

L’Orchestre philharmonique d’Israël crée un nouvel ‘Hatikvah’ avec un chœur international

Les amis américains de l'OIP lancent "Global Hatikvah", un site web permettant à toute personne de s'enregistrer en chantant l'hymne israélien

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Rom Shamir dirige la nouvelle composition de l'Hatikvah avec l'Orchestre Philharmonique d'Israël et l'orchestre de Tsahal le 5 mars 2024. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)
Rom Shamir dirige la nouvelle composition de l'Hatikvah avec l'Orchestre Philharmonique d'Israël et l'orchestre de Tsahal le 5 mars 2024. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

L’Hatikvah, l’hymne d’Israël, a été un élément emblématique des neuf mois de manifestations anti-gouvernement, puis lors des rassemblements pour demander le retour des otages après les attaques du Hamas du 7 octobre. À la fin de chaque rassemblement, grand ou petit, les Israéliens se tiennent debout, les mains le long du corps, et entonnent le chant de l’espoir, rédigé par le poète du XIXe siècle Naftali Hertz Imber.

Aujourd’hui, l’Orchestre philharmonique d’Israël (IPO) présente une nouvelle composition de l’Hatikvah, créée par le compositeur Maxwell Karmazyn, dont la famille juive a quitté le Maroc pour les États-Unis et qui est notamment connu pour son travail sur le film « Trolls » de Dreamworks et les séries « Bull » et « Blue Bloods » de la chaîne CBS, entre autres.

La nouvelle composition sera fusionnée avec un chœur de voix du monde entier dans le cadre d’un projet initié par les Amis américains de l’Orchestre philharmonique d’Israël (AFIPO) et qui sera dévoilé le 14 mai, à l’occasion de Yom HaAtsmaout.

Intitulé « Global Hatikvah », il s’agit d’une collaboration entre l’IPO, l’AFIPO et les Amis canadiens de l’IPO.

Grâce au site web Global Hatikvah, des gens du monde entier peuvent s’enregistrer en chantant en harmonie avec la nouvelle composition de l’Hatikvah.

Tout le monde est invité à se connecter sur le site web, à entrer son nom et son adresse électronique, à chanter et à envoyer leur prestation. Les participants peuvent chanter sur leur téléphone ou leur ordinateur, puis cliquer sur « envoyer ».

« Nous avons eu de nombreuses conversations avec nos collègues en Israël et aux États-Unis », a déclaré Jennifer Hughes, directrice générale de l’AFIPO. « Nous voulions voir comment l’AFIPO pouvait s’intégrer dans le travail incroyable que l’IPO accomplit sur le terrain, dans les hôpitaux, pour les blessés, pour d’autres groupes dans le besoin pendant cette période ».

Hughs a expliqué que la branche américaine de l’IPO s’est inspirée d’autres initiatives réussies de chorales internationales pour utiliser la musique, le pouvoir de l’IPO et l’innovation numérique afin de créer une opportunité de connexion internationale.

« La composition devait être vraiment chantable et facile à interpréter », a déclaré Hughes.

Karmazyn a déclaré dans un communiqué qu’il avait abordé l’œuvre dans un style cinématographique, comme une musique de film, pour raconter une histoire. La composition commence de manière éparse, une voix entrant l’une après l’autre, « pour aboutir à un final massif et glorieux avec des centaines – et je l’espère, des milliers – de chanteurs », a-t-il déclaré.

La composition de Karmazyn a été enregistrée par l’IPO il y a quelques semaines à l’auditorium Charles Bronfman de Tel Aviv, avec la fanfare de l’armée israélienne, dirigée par Rom Shamir.

Rom Shamir dirige la nouvelle composition de l’Hatikvah avec l’Orchestre Philharmonique d’Israël et l’orchestre de Tsahal le 5 mars 2024. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Et donc un matin, les membres de l’orchestre de l’IPO, vêtus d’une robe cravate noire, se sont mêlés aux membres de l’orchestre de Tsahal vêtus eux de leurs uniformes militaires vert olive, pour jouer ensemble dans un doux mélange d’instruments à cordes et de cors, ponctué à la fin par les cornistes, les tambours et les cymbales.

« L’Hatikvah était sans aucun doute la chanson qu’il fallait choisir », a déclaré Hughes. « Elle a une telle histoire avec l’Orchestre philharmonique d’Israël et c’est une chanson qui est devenue un morceau très important en tant que point de rassemblement musical et phare pour la solidarité. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.