Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

lsraël/Hamas: le parquet antiterroriste ouvre une enquête sur les victimes françaises

Les investigations ont aussi été ouvertes pour enlèvements et séquestrations de mineurs, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste

Des troupes israéliennes inspectant le site ravagé par l'attaque du week-end du festival de musique Supernova dans le désert par des terroristes palestiniens près du kibboutz Reim dans le désert du Néguev, dans le sud d'Israël, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des troupes israéliennes inspectant le site ravagé par l'attaque du week-end du festival de musique Supernova dans le désert par des terroristes palestiniens près du kibboutz Reim dans le désert du Néguev, dans le sud d'Israël, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête préliminaire, notamment pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste, après l’attaque du Hamas en Israël, dans laquelle au moins treize Français sont morts.

Les investigations ont aussi été ouvertes pour enlèvements et séquestrations de personnes, dont des mineurs âgés de moins de quinze ans, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste.

Dix-sept Français, dont quatre enfants, étaient également portés disparus jeudi selon les autorités françaises.

L’enquête a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), en co-saisine avec la Sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la Direction nationale de la police judiciaire (DNPJ), a précisé le Pnat dans un communiqué.

Cette enquête dite « miroir », menée en parallèle des investigations israéliennes, permettra notamment aux victimes françaises – mortes, blessées ou disparues – ou à leurs proches d’être auditionnées et informées de l’évolution des investigations par Israël.

Le 7 octobre, en plein Shabbat, le repos juif hebdomadaire, des centaines de terroristes du Hamas ont infiltré Israël à bord de véhicules, par les airs et la mer, pour tuer plus d’un millier de civils dans la rue, chez eux ou en pleine rave-party, semant la terreur sous un déluge de roquettes.

Plus de 1 300 personnes ont été tuées, pour la plupart des civils, selon l’armée israélienne.

Environ 150 Israéliens, étrangers et binationaux, ont été pris en otages par le Hamas, d’après le gouvernement israélien.

Selon un décompte de l’AFP, 105 décès de ressortissants étrangers, dont beaucoup avaient également la nationalité israélienne, ont été confirmés par les autorités de leurs pays.

Les représailles israéliennes, qui ciblent les infrastructures du Hamas, ont tué 1 350 personnes, selon un dernier bilan des autorités à Gaza.

Depuis cette attaque en Israël, « plus d’une centaine d’actes antisémites » ont été enregistrés en France, d’après le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Interrogé par l’AFP, le parquet de Paris a pour sa part indiqué que le Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PNLH) avait ouvert 23 enquêtes préliminaires pour apologie du terrorisme, menaces de mort en raison de la religion, provocation publique non suivie d’effet à commettre un crime.

Des manifestations pro-Hamas ont eu lieu jeudi soir dans plusieurs villes, dont Paris où environ 3 000 personnes se sont rassemblées, selon la préfecture de police.

Lors d’une allocution télévisée, le président français Emmanuel Macron a appelé les Français à rester « unis ».

Il a assuré à la communauté juive que la République serait là pour la « protéger » et serait « impitoyable avec tous les porteurs de haine ».

Le président a également souhaité que tout soit mis en œuvre « pour faire revenir » les otages capturés par le Hamas « sains et saufs dans leur foyer ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.