Rechercher

L’UE déplore le projet d’attentat au Danemark, mais soutient l’accord iranien

La Commission européenne reste partie prenante de l'accord nucléaire iranien tant que l'Iran "respecte ses engagements"

La Commission européenne à Bruxelles (Crédit : JLogan/Wikipédia)
La Commission européenne à Bruxelles (Crédit : JLogan/Wikipédia)

L’Union européenne a « déploré » mercredi le projet d’attentat déjoué au Danemark, dont Copenhague a accusé l’Iran, mais a tenu à distinguer cette affaire de son soutien à l’accord international sur le nucléaire iranien.

« Il s’agit d’un incident important. Nous déplorons toute menace contre la sécurité de l’Union européenne et nous prenons cette affaire au sérieux », a déclaré une porte-parole de la commission.

Elle a récusé les critiques d’une trop grande indulgence de l’UE vis à vis de l’Iran pour préserver cet accord après plusieurs incidents, dont le dernier en date au Danemark.

« Il faut comprendre deux choses. Le traité empêche l’Iran de développer des armes nucléaires et cet accord fonctionne. Les autres sujets d’inquiétude sont examinés, mais en dehors du traité », a-t-elle expliqué. L’UE a mis en place des sanctions contre l’Iran pour violations des droits de l’homme et les actes terroristes.

Le soutien de l’UE sur l’accord nucléaire concerne « notre sécurité », « c’est pourquoi notre soutien (à l’accord) continue tant que l’Iran respecte ses engagements », a-t-elle insisté. Les Etats-Unis se sont retirés de cet accord et ont réimposé des sanctions contre l’Iran.

Le Danemark a annoncé mardi le rappel de son ambassadeur à Téhéran après avoir déjoué un projet d' »attaque » sur son sol contre des opposants iraniens, en représailles à un récent attentat meurtrier en Iran.

Les autorités françaises avaient annoncé fin juin avoir déjoué un attentat organisé par les services de renseignement iraniens et visant un rassemblement en France d’un groupe d’opposants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...