L’UE promet 20 millions d’euros à la Jordanie après la contestation populaire
Rechercher

L’UE promet 20 millions d’euros à la Jordanie après la contestation populaire

La Banque mondiale évoque une "faible perspective de croissance en 2018 en Jordanie" où 18,5 % de la population est au chômage et 20 % vit à la limite du seuil de pauvreté

Les manifestants jordaniens brandissent des drapeaux et scandent des slogans durant un rassemblement anti-austérité à Amman, le 6 juin 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI)
Les manifestants jordaniens brandissent des drapeaux et scandent des slogans durant un rassemblement anti-austérité à Amman, le 6 juin 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / AHMAD GHARABLI)

La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a annoncé dimanche une nouvelle aide de 20 millions d’euros à la Jordanie, quelques jours après un important mouvement de contestation populaire qui a secoué le royaume pendant une semaine.

L’Union européenne (UE) « veut soutenir la Jordanie par tous les moyens possibles, notamment économiques et financiers », a assuré Mogherini lors d’une conférence de presse à Amman.

Elle a ainsi signé un accord pour une aide de 20 millions d’euros, « destinée à soutenir des projets en faveur des tranches les plus vulnérables de la société ».

La Banque mondiale évoque une « faible perspective de croissance en 2018 en Jordanie » où 18,5 % de la population est au chômage et 20 % vit à la limite du seuil de pauvreté. Le pays accueille des centaines de milliers de réfugiés syriens ayant fui la guerre.

Ce pays frontalier de la Syrie, d’Israël, des Territoires palestiniens et de l’Irak notamment, s’est engagé auprès du Fonds monétaire international (FMI) à mener des réformes structurelles en échange d’un prêt de plusieurs centaines de millions d’euros pour soutenir son économie.

Il a été secoué pendant une semaine par d’importantes manifestations contre des hausses de prix à répétition et un projet de loi élargissant l’impôt sur le revenu.

L’UE soutient la Jordanie dans différents secteurs d’activité – notamment hydraulique, énergétique et humanitaire -, pour un montant total d’un milliard d’euros depuis 2016, a précisé Mogherini, insistant sur le rôle « vital » de la Jordanie dans la région.

Liée à l’UE par un accord d’association depuis 2002, la Jordanie bénéficie depuis fin 2010 d’un « statut avancé », ce qui ouvre la voie en particulier à des avantages commerciaux supplémentaires.

Une réunion à l’initiative de l’Arabie saoudite – l’un des principaux bailleurs de fonds de la Jordanie avec les Etats-Unis – est prévue dimanche soir à La Mecque, en vue d’aider le royaume à « sortir de la crise économique qu’il traverse ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...