Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Lufthansa suspend ses vols vers l’Iran par crainte d’une attaque iranienne contre Israël

Mais Austrian Airlines, qui appartient à la compagnie allemande, a toujours prévu de voler vers la capitale iranienne jeudi

Un Airbus A380 de Lufthansa atterrit à Francfort, en Allemagne, le 14 février 2019. (Crédit : Michael Probst/AP)
Un Airbus A380 de Lufthansa atterrit à Francfort, en Allemagne, le 14 février 2019. (Crédit : Michael Probst/AP)

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé mercredi avoir suspendu ses vols vers Téhéran en raison de la situation au Moyen-Orient, qui est en alerte face à d’éventuelles représailles iraniennes après une frappe attribuée à Israël en Iran, qui a tué deux généraux et plusieurs autres membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI).

Une agence de presse iranienne a brièvement attisé les tensions en publiant sur le réseau social X un article en arabe indiquant que tout l’espace aérien au-dessus de Téhéran avait été fermé pour des exercices militaires. L’agence a ensuite retiré l’article et nié avoir publié de telles informations.

Les pays de la région et les États-Unis sont en état d’alerte et se préparent à une éventuelle attaque de l’Iran depuis le 1er avril, date à laquelle des avions de guerre israéliens sont soupçonnés d’avoir bombardé l’ambassade d’Iran en Syrie.

Lufthansa a déclaré avoir suspendu ses vols à destination et en provenance de Téhéran du 6 avril jusqu’au 11 avril environ.

« Nous suivons en permanence la situation au Moyen-Orient et sommes en contact étroit avec les autorités. La sécurité de nos clients et des membres de l’équipage est la priorité absolue de Lufthansa », a déclaré un porte-parole de la compagnie à Reuters.

Lufthansa et sa filiale Austrian Airlines sont les deux seuls transporteurs occidentaux à assurer des vols internationaux vers Téhéran, qui est principalement desservi par des compagnies turques et du Moyen-Orient.

L’ayatollah Ali Khamenei, dirigeant la cérémonie de prière de l’Aïd al-Fitr à Téhéran, le 10 avril 2024. (Crédit : KHAMENEI.IR/AFP)

Austrian Airlines, qui appartient à Lufthansa et assure une liaison directe Vienne-Téhéran six fois par semaine, devait encore assurer son vol vers Téhéran jeudi, selon son site web et FlightRadar24.

Les autres compagnies aériennes internationales qui desservent Téhéran n’ont pas donné de nouvelles dans l’immédiat.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré mercredi qu’Israël « doit être puni et le sera » pour la frappe de Damas qui a tué sept membres du CGRI.

Parmi eux se trouvait Mohammed Reza Zahedi, haut commandant de la Force Al-Qods, une unité d’élite du CGRI, qui supervisait ses opérations en Syrie.

Israël, qui a lancé il y a six mois une guerre dans la bande de Gaza contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, soutenu par l’Iran, après l’assaut barbare du groupe terroriste le 7 octobre, n’a pas confirmé qu’il était à l’origine de l’attaque contre Damas, mais le Pentagone a affirmé qu’il l’était.

Des frappes sont-elles imminentes ?

Dans une réponse apparente à Ali Khamenei, le ministre des Affaires étrangères Israel Katz a déclaré qu’Israël répondrait si l’Iran attaquait Israël à partir de son propre sol.

Les États-Unis et leurs alliés pensent que des frappes majeures de missiles ou de drones par l’Iran ou ses mandataires contre des cibles militaires et gouvernementales en Israël sont imminentes, a rapporté Bloomberg mercredi soir, citant des sources de sécurité américaines et israéliennes.

Les corps des victimes de l’accident d’un avion ukrainien récupérés par les équipes de secours sur les lieux de l’accident à Shahedshahr, au sud-ouest de la capitale Téhéran, en Iran, le 8 janvier 2020. (Crédit : Ebrahim Noroozi/AP)

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, lors d’un appel avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, a clairement indiqué que les États-Unis se tiendraient aux côtés d’Israël contre toute menace de l’Iran, a déclaré le Département d’État.

Les ministres des Affaires étrangères de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, du Qatar et de l’Irak se sont entretenus mercredi par téléphone avec le ministre iranien des Affaires étrangères et ont discuté des tensions régionales, a déclaré le ministère iranien des Affaires étrangères.

Le 8 janvier 2020, le CGRI avait abattu un avion de passagers de la compagnie Ukraine International Airlines peu après son décollage de l’aéroport de Téhéran, alors que les tensions entre Téhéran et Washington sont à leur comble depuis l’assassinat du commandant de la Force Al-Qods iranienne, Qassem Soleimani, lors d’une attaque de drone américain à l’aéroport de Bagdad.

Plus tard, Téhéran a déclaré que l’abattage de l’avion de ligne ukrainien était une « erreur désastreuse » commise par des forces qui étaient en état d’alerte.

L’officier du CGRI Razi Mousavi, tué le 26 décembre 2023 à Damas, avec l’ancien chef de la Force Al-Qods du CGRI, Qassem Soleimani, tué dans une frappe de drone américain à Bagdad en janvier 2020. (Via l’agence de presse Tasnim)

En représailles à l’assassinat de Soleimani, qui était responsable des opérations du CGRI à l’étranger, les forces iraniennes ont tiré des missiles sur des bases militaires abritant des troupes américaines en Irak le 3 janvier.

L’Iran soutient des groupes armés qui sont entrés en lice dans la région depuis l’attaque du 7 octobre menée par le Hamas, notamment le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, les Houthis au Yémen et les milices armées chiites en Irak.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.