L’Ukraine arrête 4 personnes pour l’agression brutale d’un rabbin israélien
Rechercher

L’Ukraine arrête 4 personnes pour l’agression brutale d’un rabbin israélien

Mendel Deitsch est dans un état grave mais stable à l'hôpital Tel Hashomer à la suite d'un vol avec violences au début du mois

Le rabbin Menachem Mendel Deitsch. (Crédit: autorisation)
Le rabbin Menachem Mendel Deitsch. (Crédit: autorisation)

La police ukrainienne a arrêté quatre suspects, dont deux mineurs, en connexion avec l’agression brutale du rabbin Mendel Deitsch dans la ville ukrainienne de Zhytomyr au début du mois.

Deitsch, émissaire du mouvement ‘Habad Loubavitch dans l’ancienne Union Soviétique, est dans un état grave – mais stable – dans la chambre d’un hôpital israélien après qu’un groupe d’agresseurs l’ait dépouillé et battu le 7 octobre aux toutes premières heures de la journée.

Selon des informations parues dans les médias ukrainiens, deux hommes et deux femmes issus de la région montagneuse des Carpates ont agressé Deitsch devant la gare principale de Zhytomyr, a fait savoir Chabad.org dans un communiqué de presse.

Les agresseurs ont volé de l’argent liquide et son téléphone cellulaire à Deitsch, l’abandonnant inconscient et dans une mare de sang sous un pont, où il a été découvert par des passants le matin suivant.

La police ukrainienne a identifié les suspects la semaine dernière et a procédé à leurs arrestations lundi, a annoncé Chabad said.

Selon le site d’information MIG, les suspects, dont l’identité est inconnue, ont respectivement 40, 21, 16 et 13 ans.

Deitsch a subi une chirurgie d’urgence à l’hôpital de Zhytomyr en raison de blessures multiples à la tête et d’un traumatisme crânien. Sa famille l’a fait transférer per voie aérienne en Israël quelques jours plus tard, pour y suivre un traitement médical en continu à l’hôpital Tel Hashomer, à Ramat Gan.

Le Rabbin Shlomo Wilhelm, directeur du mouvement ‘Habad-Loubavitch à Zhytomyr, a déclaré que Deitsch avait plus probablement été victime d’une agression criminelle que d’un acte antisémite.

“Il faut noter qu’il s’agit d’une affaire inhabituelle qui ne reflète en aucun cas la communauté en Ukraine”, a déclaré Wilhelm à Chabad.

Le mois dernier en Ukraine, approximativement 25 000 pèlerins juifs venus d’Israël, des Etats-Unis et d’Europe ont convergé vers la ville d’Ouman pour leur pèlerinage annuel organisé en amont du Festival de la nouvelle année juive, Rosh Hashana.

Ils se rassemblent à cet endroit et en ce jour car c’est le lieu où a été enterré le Rabbin Nachman de Breslev, le fondateur du groupe, au 18e siècle.

Le pélerinage a généré des frictions entre les arrivants majoritairement israéliens et les locaux. Un grand nombre d’entre eux en raison du bouclage des quartiers pour les pèlerins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...