Macron : Mireille Knoll « assassinée parce qu’elle était juive »
Rechercher

Macron : Mireille Knoll « assassinée parce qu’elle était juive »

Arnaud Beltrame et Mireille Knoll ont été victimes du même "obscurantisme barbare", a déclaré le président français

Emmanuel Macron, Édouard Philippe en arrière-plan à l'hommage national organisé par la France pour Arnaud Beltrame, mort en héros à Trèbes, le 28 mars 2018 (Crédit : AFP/MARIN/POOL)
Emmanuel Macron, Édouard Philippe en arrière-plan à l'hommage national organisé par la France pour Arnaud Beltrame, mort en héros à Trèbes, le 28 mars 2018 (Crédit : AFP/MARIN/POOL)

L’octogénaire juive Mireille Knoll, dont le meurtre a ravivé les inquiétudes sur l’antisémitisme, a été « assassinée parce qu’elle était juive », victime du même « obscurantisme barbare » que le gendarme tué par le jihadiste de l’Aude, a déclaré mercredi Emmanuel Macron.

L' »obscurantisme barbare (…) nie la valeur que nous donnons à la vie, valeur niée par le terroriste de Trèbes, valeur niée par le meurtrier de Mireille Knoll, qui a assassiné une femme innocente et vulnérable parce qu’elle était juive et qui ainsi a profané nos valeurs sacrées et notre mémoire », a affirmé le chef de l’Etat lors d’une allocation solennelle dans la cour d’honneur des Invalides en hommage à Arnaud Beltrame.

Deux hommes ont été mis en examen et écroués mardi pour « homicide volontaire » à caractère antisémite après la découverte vendredi dernier du corps de cette octogénaire juive lardé de 11 coups de couteau et en partie carbonisé dans son modeste appartement.

« Les deux auteurs ont été rapidement retrouvés (…) mais ce qui était terrible, c’est que l’un des auteurs disait à l’autre ‘C’est une juive, elle doit avoir de l’argent' », a affirmé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, devant l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre Edouard Philippe recevra par ailleurs dans l’après-midi des membres de la famille de la victime « pour leur exprimer sa sympathie, mais surtout notre ferme détermination à ne rien laisser passer », a indiqué la garde des Sceaux Nicole Belloubet devant l’Assemblée.

Mireille Knoll, 85 ans, survivante de l’Holocauste retrouvée brûlée dans son appartement parisien (Crédit : Autorisation).
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...