Malgré des démentis, une délégation israélienne se serait bien rendue au Bahreïn
Rechercher

Malgré des démentis, une délégation israélienne se serait bien rendue au Bahreïn

Un reportage télévisé a affirmé qu'une délégation israélienne s'était bien rendue à une conférence économique à Manama, malgré l'annonce de l'annulation du voyage

Une vue du quartier d'affaires de Manama, la capitale du Bahreïn (Crédit : CC-BY Jayson De Leon/Wikimedia Commons)
Une vue du quartier d'affaires de Manama, la capitale du Bahreïn (Crédit : CC-BY Jayson De Leon/Wikimedia Commons)

Cette semaine, une délégation israélienne a participé à une conférence d’affaire au Bahreïn, a déclaré un officiel de Jérusalem à la télévision israélienne ce mercredi, en contradiction avec des déclarations des organisateurs et du bureau du ministère de l’Economie que la visite avait été annulée à cause de craintes pour sa sécurité.

Une délégation israélienne de 30 personnes, dont le ministre de l’Economie Eli Cohen, devait participer au Congrès mondial de l’entrepreneuriat qui a ouvert lundi à Manama.

Au moins trois Israéliens, dont l’assistante en chef de l’Autorité de l’innovation d’Israël, Anya Eldan, devaient s’exprimer à la conférence.

Les organisateurs avaient pourtant déclaré que les Israéliens avaient annulé « à cause de préoccupations sécuritaires ».

Le ministre de l’Économie et de l’Industrie, Eli Cohen, assiste à une conférence de presse à Tel Aviv, le 4 janvier 2018. (Flash90)

« Si nous avions dit à la délégation israélienne qu’elle serait la bienvenue, ils ont décidé ce matin de ne pas venir à cause de préoccupation sécuritaire et d’une volonté de ne pas troubler les 180 nations participant à l’événement », a déclaré le président de l’organisation, Jonathan Ortmans, à Reuters plus tôt dans la semaine.

Un porte-parole de Cohen a confirmé à Reuters que le voyage était « retardé à cause de questions politiques » et la Douzième chaîne a annoncé lundi que la publication d’une vidéo de menace par un groupe terroriste chiite avait conduit la délégation à annuler sa participation.

Pourtant, un haut responsable israélien anonyme a déclaré mercredi à la Treizième chaîne qu’une délégation israélienne du ministère des Affaires étrangères était arrivée à la conférence comme prévu et avait aussi tenu une série de rencontres en marge de l’événement.

Il n’y a pas eu de confirmation de l’information, et on ne sait pas clairement si Cohen ou d’autres membres de la délégation d’origine ont effectivement participé à l’événement.

Le Bahreïn fait partie du nombre croissant de pays arabes qui autorisent les Israéliens sur leur sol. Plus tôt cette année, un article a révélé qu’il y a plus de deux ans, des officiels du Bahreïn avaient déclaré qu’ils étaient intéressés à normaliser les relations avec Israël.

En février, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn Khalid bin Ahmed Al Khalifa a déclaré au Times of Israël que son pays finirait pas établir des relations diplomatiques avec l’Etat juif.

Les articles sur l’annulation israélienne sont intervenus après que le parlement du Bahreïn a publié une condamnation de la visite et que plusieurs manifestants ont protesté contre la venue de la délégation israélienne à Manama.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...