Marjorie Taylor Greene : les démocrates « ressemblent » au parti nazi
Rechercher

Marjorie Taylor Greene : les démocrates « ressemblent » au parti nazi

Une républicaine d'extrême-droite accuse les médias d'avoir comparé son parti aux nazis pendant quatre ans, avant de le faire pour ses rivaux

Capture d'écran de la vidéo de Marjorie Taylor Greene, candidate républicaine au Congrès. (YouTube)
Capture d'écran de la vidéo de Marjorie Taylor Greene, candidate républicaine au Congrès. (YouTube)

Marjorie Taylor Greene, Républicaine (très) controversée d’extrême droite au Congrès américain, a décrié vendredi, les comparaisons présumées du parti républicain aux nazis dans les médias, ainsi que celles de l’ancien président Donald Trump au dictateur nazi Adolf Hitler.

Cependant, quelques instants plus tard, elle a déclaré que le parti démocrate est « tout comme » le parti nazi.

Dans un discours prononcé lors d’un rassemblement en Géorgie, Mme Greene a accusé les médias d’avoir passé quatre ans à « traiter les républicains de nazis » et à assimiler Trump à Hitler.

« Nazi, c’est un mot sale et méchant », a déclaré Greene en faisant référence à ses accusations contre les médias.

« Vous savez que les nazis étaient le parti national socialiste. Tout comme les démocrates sont maintenant un parti national socialiste », a-t-elle ensuite ajouté.

Greene a également qualifié le quatuor de députées démocrates progressistes « Jihad Squad », connu sous le nom de « The Squad » ,en raison de leur soutien présumé au groupe terroriste du Hamas, rapporte le magazine Forbes.

Ces commentaires controversés sont intervenus quelques jours après que Mme Greene, la première républicaine de Géorgie, a à nouveau assimilé le port des masques aux lois nazies qui obligeaient les juifs à porter des étoiles jaunes, comparaison qui lui a valu une sévère réprimande de la part des dirigeants républicains.

Greene a tweeté au sujet d’une entreprise qui oblige ses employés, entièrement vaccinés contre le coronavirus, à porter un logo de vaccination sur leur badge.

« Les employés vaccinés reçoivent un logo de vaccination, tout comme les nazis (sic) obligeaient les juifs à porter l’étoile jaune », a écrit Mme Greene.

« Les passeports vaccinaux et les masques obligatoires créent une discrimination à l’encontre des personnes non-vaccinées, qui font confiance à leur système immunitaire, face à un virus auquel il est possible de survivre à 99 % », a-t-elle écrit.

Greene est une partisante acharnée de Trump et promeut son affirmation infondée, selon laquelle les démocrates ont volé l’élection présidentielle de 2020.

Ses cinq mois au Congrès ont été marqués, à plusieurs reprises, par la controverse et la frustration croissante au sein de son parti, concernant ses remarques extrêmes.

Ses récents commentaires, liant les règles liées aux masques, à des éléments de la Shoah ont indigné certains membres de son parti, notamment le chef de la minorité de la chambre, Kevin McCarthy, qui a dénoncé ses commentaires, mais qui a également accusé les démocrates d’antisémitisme lui-même.

« Marjorie a tort, et sa décision intentionnelle de comparer les horreurs de la Shoah avec le port de masques est consternante », avait déclaré McCarthy dans un communiqué.

« Laissez-moi être clair : la conférence républicaine de la Chambre condamne ce langage », a-t-il ajouté.

Mais, a-t-il ajouté, avec l’augmentation de la violence contre les juifs aux Etats-Unis ces dernières semaines, « l’antisémitisme est en hausse dans le parti démocrate et est complètement ignoré par la présidente de la chambre des représentants Nancy Pelosi. »

La présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, prend la parole lors d’un rassemblement virtuel pour lutter contre l’antisémitisme le 27 mai 2021. (Capture d’écran / YouTube via JTA)

Lundi, Pelosi a tweeté que « la montée en flèche des attaques antisémites contre les juifs dans le pays et dans le monde est horrible, déchirante et exige une action. »

Jeff Miller, un important donateur républicain proche de McCarthy, a proposé à Greene de lui faire visiter le musée du mémorial américain de la Shoah à Washington, où il est membre de la commission.

« P….. qu’est ce qui va pas chez vous? » a tweeté Miller, qui est également membre du conseil d’administration de la Republican Jewish Coalition.

« Je pense que vous devez vous offrir une visite au musée américain de la Shoah. Je serai heureux d’arranger cela. Ensuite, peut-être qu’à l’avenir, vous ne ferez plus de tweets dégoûtants, ignorants et offensants. Si je me trompe et que vous n’êtes pas ignorante concernant la Shoah… alors vous êtes dégoûtante. »

Matt Brooks, directeur de la Coalition juive républicaine. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Matt Brooks, directeur de la coalition juive républicaine, dont le groupe s’est joint à une rare contestation de Greene lors des primaires l’été dernier, a également pris la parole.

« S’il vous plaît, éduquez-vous afin que vous puissiez réaliser à quel point il est absolument faux et inapproprié de comparer la preuve de la vaccination avec les 6 millions de juifs qui ont été exterminés par les nazis », a déclaré Brooks sur Twitter. « Vous êtes une honte pour vous-même et pour le GOP. »

La controverse a commencé lorsque Greene, s’exprimant dans le cadre d’un podcast conservateur, a comparé la décision de Pelosi de maintenir des règles de masque pour les législateurs dans l’enceinte de la Chambre, aux actions nazies contre les Juifs.

« Vous savez, nous pouvons observer une période de l’histoire où l’on a dit aux gens de porter une étoile jaune, et ils ont définitivement été traités comme des citoyens de seconde classe, à tel point qu’ils ont été mis dans des trains et emmenés dans des chambres à gaz dans l’Allemagne nazie », a déclaré Greene.

« C’est exactement le type d’abus dont parle Nancy Pelosi. »

Liz Cheney (Crédit : capture d’écran YouTube)

Greene, qui a insisté sur le fait qu’elle n’a rien dit de mal, a reçu des critiques féroces des deux côtés de l’échiquier politique, avec sa collègue républicaine de la Chambre, Liz Cheney, qui a qualifié ces commentaires de « folie diabolique. »

Plusieurs démocrates ont déclaré que Mme Greene n’était pas apte à servir au Congrès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...