Mel Gibson prévoirait une suite à la “Passion du Christ”
Rechercher

Mel Gibson prévoirait une suite à la “Passion du Christ”

Pour un scénariste, la suite se concentrerait sur la résurrection de Jésus et aurait un fort soutien de la “communauté évangélique”

"La Passion du Christ," un film de Mel Gibson. (Crédit : capture d'écran YouTube)
"La Passion du Christ," un film de Mel Gibson. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Mel Gibson prévoirait une suite à son film controversé de 2004, « La Passion du Christ », le récit des dernières heures de Jésus qui a été accusé de jouer sur la nation de culpabilité juive de sa mort.

Le scénariste Randall Wallace, qui a écrit l’épique « Braveheart » oscarisé de Gibson, sorti en 1995, a déclaré au Hollywood Reporter cette semaine que lui et l’acteur réalisateur travaillaient sur un script pour le nouveau film, qui décrira la résurrection de Jésus.

« J’ai toujours voulu raconter cette histoire », a déclaré Wallace au Reporter. « La Passion est le début et il y a encore beaucoup d’histoires à raconter. »

Wallace a attribué la décision à la demande chrétienne pour une suite.

« La communauté évangélique considère ‘La Passion’ comme le plus grand film d’Hollywood, et ils ne cessent de nous dire qu’ils pensent qu’une suite serait encore plus grande », a déclaré Wallace.

Le Hollywood Reporter a annoncé que les deux hommes en seraient toujours aux stages préliminaires du développement d’un scénario, et qu’aucun studio ou financement n’a encore été trouvé. Wallace a cependant déclaré que plusieurs investisseurs étaient intéressés. « C’est trop tôt pour parler d’argent, a-t-il dit. C’est un sujet tellement énorme et sacré. »

« La Passion du Christ », réalisée par Gibson, a eu un énorme succès, gagnant 612 millions de dollars pour un budget de 30 millions. C’est le film religieux avec le plus gros succès commercial de l’histoire du cinéma, et il avait été nominé pour trois Oscars.

Beaucoup de spectateurs juifs avaient été dégoûtés non seulement par la violence dépeinte dans le film, mais par le rôle actif des juifs décrit par le film dans la crucifixion de Jésus. Les grands prêtres juifs sont montrés forçant un gouverneur romain indécis, Ponce Pilate, à clouer Jésus sur la croix.

La propre réputation de Gibson a plongé depuis qu’il a été enregistré en pleine diatribe antisémite contre la police en 2006.

En 2012, le scénariste Joe Eszterhas avait écrit dans une lettre adressée à Gibson que l’acteur et réalisateur « hait les juifs ». Après le rejet par Warner Bros de son scénario pour un film de Gibson au sujet de Juda Macchabé, Eszterhas avait déclaré que Gibson voulait faire un film uniquement pour pouvoir « convertir les juifs au christianisme ».

Un porte-parole de Gibson a refusé de commenter son implication dans une suite de « La Passion », a précisé le Hollywood Reporter.

JTA et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...