Même Herzl avait une boîte bleue : le KKL fête ses 115 ans
Rechercher

Même Herzl avait une boîte bleue : le KKL fête ses 115 ans

Keren Kayemeth LeIsrael – le Fond National Juif a été fondé en 1901, après une colère de Théodore Herzl

Des pionniers construisent une nouvelle implantation en 1949. (Crédit : autorisation KKL-JNF/Avraham Malovsky)
Des pionniers construisent une nouvelle implantation en 1949. (Crédit : autorisation KKL-JNF/Avraham Malovsky)

Le 31 décembre 2015 marque le 115e anniversaire depuis que le marteau de Théodore Herzl a frappé au cinquième conseil sioniste à Basel, en Suisse, et établi le Keren Kayemeth LeIsrael – Fonds National Juif (KKL – FNJ).

Zvi Hermann Schapira, professeur de mathématiques à l’université Heidelberg, en Allemagne, a proposé un fonds national pour acheter des terres en Palestine au premier congrès sioniste, en 1897.

Mais aussi bureaucratiques qu’ont l’habitude d’être les groupes d’hommes juifs, ils ne pouvaient pas se mettre d’accord sur la moindre chose concernant la création d’un fonds national, y compris les directives légales sur comment le fond opérerait ou achèterait des terrains. Ces désaccords ont différé la création du KKL d’un congrès sioniste au prochain, et les progrès semblaient gelés.

Quand le vote pour mettre en place le KKL – FNJ a échoué une fois encore au cinquième congrès, Herzl est entré en furie. « C’est votre pouvoir de décider de reporter l’établissement d’un fonds pour encore deux ans, ou jusqu’à l’arrivée du messie ! », a-t-il crié, selon les archives du KKL – JNF.

Un second vote – qui se concentrait sur l’opportunité de la création d’un fond et non sur sa manière d’agir – a eu lieu à 19h40, le 29 décembre 1901, le 19 Tevet. KKL – JNF célèbre sa date hébraïque, qui est tombée cette année le 31 décembre. Le 19 Tevet était déjà une fête en Israël. C’est à cette date, en 1878, que le premier sillon a été creusé dans la communauté agricole de Petah Tikvah, et qui était marqué chaque année par la célébration du premier sillon.

Les délégués ont élu Yona (Johann) Kremenetzky pour être le premier président du KKL – FNJ, dont les premiers bureaux étaient à Vienne. Kremenetzky s’est immédiatement lancé dans une champagne de récolte de fonds, y compris en créant des timbres juifs et les petites boites bleues pour collecter des dons, qui sont devenues synonymes du KKL – FNJ.

Cela a pris encore trois ans de disputes avant que l’organisation ne puisse acheter son premier terrain, à Kfar Hittim en Basse Galilée.

D’autres achats précoces incluent la zone de Ben Shemen près de Lod, et le premier campus de Jérusalem pour l’école d’art et de design Bezalel en 1905. En 1906, ils ont acquis un territoire dans le quartier Ahuzat Bayit, l’implantation à l’extérieur de Jaffa qui allait devenir Tel Aviv, parmi d’autres achats.

En l’honneur du 115ème anniversaire, voici quelques photos d’archives du travail du KKL – JNF.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...