MeMed s’associe à l’Italien DiaSorin pour commercialiser le test bactéries/virus
Rechercher

MeMed s’associe à l’Italien DiaSorin pour commercialiser le test bactéries/virus

Le test sera intégré dans plus de 5 000 analyseurs DiaSorin, permettant aux médecins de différencier les infections bactériennes des infections virales

Le test MeMed's BV est capable de faire la différence entre infections virale et bactérienne. (Autorisation)
Le test MeMed's BV est capable de faire la différence entre infections virale et bactérienne. (Autorisation)

MeMed Diagnostics, une entreprise basée à Haïfa qui développe des kits pour surveiller l’état immunitaire du corps humain, a annoncé qu’elle allait s’associer à l’entreprise de diagnostic italienne DiaSorin pour commercialiser un test capable de distinguer infections bactérienne et virale.

C’est le premier des tests de la startup israélienne à être commercialisé, et c’est également le premier partenariat commercial dans le domaine du diagnostic de la réponse immunitaire de l’hôte, a fait savoir MeMed dans un communiqué mardi.

Le test que l’entreprise a développée sera intégré dans plus de 5 000 analyseurs DiaSorin, et permettra aux médecins de distinguer avec précision une infection bactérienne d’une virale, ce qui favorisera des décisions plus rapides et mieux informées en matière de traitement et de gestion des patients, selon le communiqué.

Distinguer les origines bactériennes et virales des infections aiguës est un défi pour les prestataires de soins de santé. Les pratiques actuelles, telles que les antécédents médicaux, les observations physiques et autres tests médicaux, fournissent des réponses incomplètes, a expliqué MeMed. Le fait de ne pas reconnaître le déclencheur d’une infection peut modifier de manière significative toute la trajectoire des soins aux patients, y compris l’utilisation inappropriée d’antibiotiques qui contribuent à la menace mondiale croissante que représente la résistance aux anti-microbiens.

Kfir Oved, à gauche, et Eran Eden, co-fondateurs de l’entreprise MeMed basée à Haïfa. (Autorisation)

Il existe un « besoin pressant » d’informations rapides et fiables qui peuvent aider les cliniciens à distinguer les infections bactériennes des infections virales, selon le communiqué.

Le test BV de MeMed, qui sera commercialisé avec DiaSorin, a été développé en collaboration avec des centres universitaires et des partenaires commerciaux et est étayé par des données provenant de plus de 15 000 patients. Des études cliniques multinationales en double aveugle ont montré une efficacité de plus de 90 % pour différencier les infections bactériennes et virales. Le produit de MeMed BV a obtenu la certification européenne CE et l’autorisation d’enregistrement et d’approbation des dispositifs médicaux du ministère israélien de la Santé.

Le partenariat permettra de « mettre à l’échelle » le nouveau test, a indiqué Carlo Rosa, PDG de DiaSorin, dans le communiqué. « C’est une percée absolue d’un point de vue clinique, compte tenu également de l’importance de prendre les décisions les plus précises et les mieux informées pour nos patients en ces temps difficiles ».

Basée en Italie et cotée à la bourse italienne dans l’indice FTSE MIB, DiaSorin est un expert dans le domaine du diagnostic in vitro, ayant développé, produit et commercialisé des kits de réactifs utilisés par des laboratoires de diagnostic dans le monde entier depuis 50 ans.

Fondée en 2009 par Eran Eden et Kfir Oved, MeMed a levé 130 millions de dollars à ce jour auprès d’investisseurs tels que OurCrowd, Horizons Ventures, le conglomérat chinois Ping An Group et l’assureur israélien Clal Insurance, selon la base de données de Start-Up Nation Central.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...