Metz : Un avocat plaide la jurisprudence Halimi pour son client schizophrène
Rechercher

Metz : Un avocat plaide la jurisprudence Halimi pour son client schizophrène

Le prévenu s’était emporté pendant son procès, menaçant les parties civiles et invectivant la présidente du tribunal ; il a été condamné à 18 mois de prison pour vols et agressions

Le Palais de justice de Metz, en Moselle. (Crédit : Fab5669 / CC BY-SA 3.0)
Le Palais de justice de Metz, en Moselle. (Crédit : Fab5669 / CC BY-SA 3.0)

Le tribunal de Metz jugeait mercredi dernier un homme de 40 ans, Nabeel Abu-Hamad, pour trois vols, dont un avec violences contre un homme de 90 ans, et une agression.

Son avocat, Me Elliot Hellenbrand, a fait un parallèle avec la décision de rendre irresponsable pénalement le meurtrier de Sarah Halimi, a rapporté le journal Le Républicain Lorrain.

Le prévenu, schizophrène – reconnu comme tel par un expert-psychiatre –, s’était emporté pendant son procès, menaçant les parties civiles, invectivant la présidente du tribunal et tenant des propos incohérents.

En raison de sa schizophrénie, le juge d’application des peines a estimé que la détention n’était pas la solution – aussi car l’homme prend des médicaments, en plus de consommer des stupéfiants.

« Bien sûr que la détention n’est pas le meilleur moyen, compte tenu de sa pathologie, mais la prison est un outil de protection collective », a lui affirmé Nicolas Bellet, substitut du procureur, pour le ministère public. Il a requis 18 mois d’emprisonnement avec mandat de dépôt.

« Il y a eu récemment une décision, dans l’affaire Halimi, qui dit qu’en France on ne juge pas les fous », a déclaré Me Hellenbrand, réclamant la relaxe, ou a minima une contre-expertise et une hospitalisation d’office.

« Mon client agit sans la moindre cohérence. Il n’a plus de discernement. S’il est condamné, il fera ses 18 mois, ressortira, revolera une trottinette et on le retrouvera là… », a-t-il ajouté.

Le tribunal a suivi la réquisition du parquet de 18 mois de prison et Me Hellenbrand a annoncé faire appel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...