Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

Meyer Habib poursuit Rony Brauman en diffamation

Le professeur a accusé le député français d'avoir sifflé Latifa Ibn Ziaten parce qu'elle portait le voile à l'Assemblée nationale

Claude Goasgen et Meyer Habib (Crédit : autorisation)
Claude Goasgen et Meyer Habib (Crédit : autorisation)

En réponse aux propos tenus par Rony Brauman, hier sur Europe 1, le député Meyer Habib a décidé de poursuivre le professeur en diffamation.

Rony Brauman a expliqué que le port de la kippa était, selon lui, un signe d’allégeance à la politique israélienne.

Pour illustrer ses propos, il avait fait référence à deux parlementaires, Claude Goasgen et Meyer Habib qui se sont rendus à l’Assemblée Nationale en kippa, expliquant que ces deux mêmes députés ont sifflé Latifa Ibn Ziaten lorsque cette dernière est arrivée voilée, en signe de deuil dans l’hémicycle parlementaire. Ces deux députés n’avaient pas été cités lorsque cet événement fâcheux s’est produit.

Ajoutant que Claude Goasgen et Meyer Habib sont « deux amis de Netanyahu, ils le professent sans cesse. »

Meyer Habib est intervenu sur Facebook afin d’exprimer sa vive opposition face aux déclarations liées au port de la kippa.

« Qualifier le port de la kippa, qui exprime depuis la nuit des temps, l’humilité des hommes juifs face à leur Dieu, comme un signe d’allégeance à l’Etat d’Israël ou à la politique de l’Etat d’Israël, c’est faux, c’est stupide, c’est de l’antisionisme primaire, » rejoignant les propos du PDG de Publicis, Maurice Lévy.

Maurice Levy at the World Economic Forum in 2008 (photo credit: World Economic Forum / CC-BY-SA, via Wikimedia Commons)
Maurice Lévy au Forum économique mondial en 2008 (Crédit: World Economic Forum/CC-BY-SA, Wikimedia)

D’autre part, Meyer Habib dément les accusation de Rony Brauman concernant Latifa Ibn Ziaten.

« Madame Latifa Ibn Ziaten est une femme extraordinaire. C’est une amie très proche, pour qui j’ai la plus grande estime, c’est une femme qui souffre. Je respecte totalement le port de son voile, comme ceux de tous les musulmans dans le cadre des règles de la République. C’était un immense honneur de la recevoir à l’Assemblée. Je ne l’ai bien évidement jamais sifflée, au contraire et il est inacceptable que Rony Brauman m’accuse par-là d’islamophobie. »

Meyer Habib a qualifié les propos de Rony Brauman de mensonges portant « atteinte à son honneur ». Le député de la 8e circonscription a décidé de poursuivre Rony Brauman et a mandaté son avocat, Gilles-William Goldnadel.

Si le député a souligné dans son post être en effet un ami du Premier ministre israélien, il a tenu à rappeler qu’il était avant tout un député français. « Je n’accepterai jamais que Rony Brauman remette en cause ma loyauté à la République. »

J’AI DÉCIDÉ DE POURSUIVRE RONY BRAUMAN EN DIFFAMATION SUITE A SES PROPOS HIER SUR EUROPE 1 On entend très rarement…

Posted by Meyer Habib on Sunday, January 17, 2016

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.