Rechercher

Mondial 2022 au Qatar : certaines délégations pourraient être hébergées en Iran

Doha ne dispose pas des 60 000 chambres d'hôtel requises par la Fifa ; l'Iran a proposé d'accueillir des délégations sur l'île de Kish

Doha, au Qatar. Illustration. (Crédit: Shutterstock images)
Doha, au Qatar. Illustration. (Crédit: Shutterstock images)

Le Qatar pourrait accepter la proposition de l’Iran d’héberger des délégations lors de la Coupe du Monde de football organisée en 2022, a indiqué lundi à l’AFP Hassan al-Thawadi, le secrétaire général du comité organisateur de la compétition.

« Cela fait partie de notre plan opérationnel », a-t-il déclaré, en marge du Forum de Paris sur la paix où il était invité.

« Évidemment, il faudra que ce soit décidé avec la Fifa, c’est une discussion que nous aurons plus proche de la date du début du tournoi », a-t-il ajouté.

Le petit émirat a toujours assuré pouvoir accueillir les quelque 1,5 million de fans attendus même s’il est régulièrement suggéré qu’il ne dispose pas des 60 000 chambres d’hôtel requises par la Fifa.

L’Iran a proposé d’accueillir certaines délégations sur l’île de Kish, située en face de l’émirat dans le Golfe.

Maquette du site Al Thumama, au Qatar, ou aura lieu la Coupe du Monde de Football en 2022. (Crédit capture d’écran via Twitter)

Le Qatar doit composer avec un embargo mis en place depuis juin 2017 par ses voisins, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn et les Emirats Arabes Unis, accusant Doha de flirter avec des groupes islamistes, dont les Frères musulmans, et de se rapprocher de l’Iran.

Le pays a rapidement pu contourner cet embargo en important des matériaux de Malaisie et de Chine.

« J’espère que les nations qui font blocus verront la valeur de ce tournoi majeur et laisseront leur citoyens en bénéficier », a plaidé Hassan al-Thawadi.

Doha dément soutenir le terrorisme, accusant ces trois pays de tenter de s’ingérer dans sa politique étrangère.

La décision finale sur l’hébergement de délégations en Iran pourrait dépendre du format de la compétition.

Fin octobre, à Kuala Lumpur, le président de la Fifa Gianni Infantino avait jugé qu’élargir le Mondial à 48 pays, au lieu de 32 actuellement, était « faisable » dès 2022 au Qatar.

La semaine dernière, il avait néanmoins estimé qu’il s’agissait d’un « difficile défi ».

« Notre préparation actuellement est basée sur une compétition à 32 équipes. Il y a une étude de faisabilité qui est menée pour une compétition à 48 équipes et ensuite une décision sera prise par la Fifa et le pays organisateur », a expliqué M. Al-Thawadi.

La Coupe du monde 2022 au Qatar est la première à être organisée au Moyen-Orient. Son coup d’envoi doit être donné le 21 novembre 2022.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...