Rechercher

« Muséum », un documentaire sur la réaction des visiteurs au musée-mémorial d’Auschwitz

Le film, qui sort ce mercredi, s'intéresse aux visiteurs d'Auschwitz et à leurs réactions, proposant une approche vertigineuse de la mémoire de la Shoah

Le film-documentaire « Muséum », du réalisateur Yonathan Lévy, est un portrait inédit d’Auschwitz et propose une approche vertigineuse de la mémoire de la Shoah.

Il sortira dans les salles françaises ce mercredi 30 novembre.

« Au cours d’une visite au musée d’Auschwitz-Birkenau, des visiteurs anonymes découvrent les atrocités des crimes et des sévices qui ont été pratiquées dans l’enceinte de ces murs », peut-on lire dans la note d’intention du film.

« Certains expriment leurs difficultés à comprendre la tragédie qui s’y est déroulée ou bien encore à appréhender l’immensité de la mort qui leur fait face. D’autres visiteurs, quant à eux, préfèrent se plonger dans des discussions triviales et banales qui résonnent étrangement en ce lieu. »

C’est cette histoire que compte narrer « Muséum », faisant l’échographie de ces visites mémorielles.

Ces prochains jours, plusieurs projections auront lieu en présence du réalisateur à Gennevilliers, Abbeville, Paris, Montmorency et Maisons Laffitte. Une conversation aura lieu avec Yonathan Lévy à l’issue des projections. Les dates et détails de ces séances sont disponibles sur le site du projet.

Pour ce documentaire de plus d’une heure, Yonathan Lévy est parti du constat que, « chaque année, plus de deux millions de visiteurs se rendent au musée d’Auschwitz-Birkenau ». « Si d’habitude l’on se rend dans un musée pour voir, ici, c’est un vide que l’on vient appréhender, imaginer, essayer de comprendre. Un vide abyssal laissé par la disparition de plus d’un million d’âmes en ce lieu. Plus d’un million d’êtres humains exterminés implacablement, envolés en fumée et disparus à jamais. Par le fait d’hommes comme nous », a-t-il expliqué.

 

Avec ce film, il a ainsi souhaité « montrer en quoi, derrière une visite classique du musée d’Auschwitz-Birkenau – avec sa mécanique bien rodée, son rythme soutenu et sa cacophonie – se cache pour le visiteur un enjeu plus métaphysique : celui d’une confrontation intérieure avec le néant, la négation de soi, la mort et la part sombre qu’il y a en chacun de nous ».

Il dit avoir aussi voulu « montrer comment les visiteurs, consciemment ou inconsciemment, avec leurs mots simples et parfois maladroits, expriment ce chamboulement intérieur que provoque la visite en eux. Comment aussi d’autres, a contrario, refusent ce travail d’introspection et tentent de se protéger en entamant d’inutiles conversations. Et comment, au final, tout cela révèle quelque chose sur la nature intrinsèque de l’Homme ».

Yonathan Lévy avait déjà réalisé par le passé le court-métrage « Scope Tour Retour » et le long-métrage documentaire « Das Kind ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.