Rechercher

Musk : Pour une « exemption » aux sanctions contre l’Iran afin de fournir Internet

Les satellites Starlink du milliardaire pourraient fournir Internet à la République islamique, qui fait face à de fréquentes perturbations, dans un contexte de troubles civils

Illustration : Satellites Starlink dans le ciel nocturne. (Capture d’écran YouTube)
Illustration : Satellites Starlink dans le ciel nocturne. (Capture d’écran YouTube)

Le PDG de SpaceX, Elon Musk, a déclaré lundi que sa société de services Internet par satellite Starlink solliciterait une « exemption » aux sanctions internationales contre l’Iran afin de fournir des services en République islamique, victime de coupures fréquentes.

Les militants des droits de l’homme affirment que le gouvernement iranien perturbe volontairement l’accès à Internet lorsque le pays connait des troubles de l’ordre public.

Ces derniers temps, la connexion Internet a considérablement ralenti et a même été interrompue dans les zones où se sont tenues des manifestations de grande ampleur contre le gouvernement, suite au décès de Mahsa Amini, 22 ans, vendredi, en garde à vue, a rapporté lundi Netblocks, organisme de surveillance de la cybersécurité basé au Royaume-Uni.

Amini avait été interpellée par la police des mœurs, après avoir mal mis son hijab, ce qui aurait contrevenu au strict code vestimentaire imposé aux femmes.

La déclaration laconique de Musk, sur Twitter, fait suite aux propos d’Erfan Kasraie, doctorant et journaliste.

Réagissant à une déclaration du milliardaire, lundi, selon laquelle Starlink était désormais disponible sur tous les continents, Kasraie avait demandé sut Twitter s’il serait « techniquement possible » de donner au « peuple iranien » accès au service, afin de « changer les choses à l’avenir ».

En Iran, les problèmes d’accès à Internet relèvent du niveau de la couche réseau, explique Netblocks, ce qui signifie qu’il est impossible d’accéder au Web via un VPN ou un logiciel de contournement.

Starlink, exploité par SpaceX, utilise des satellites en orbite basse pour fournir un accès Internet à haut débit, en particulier dans les zones mal desservies, partout dans le monde.

Le service a ainsi été déployé en Ukraine suite à l’invasion russe, en février.

Une moto des forces de police brûle, lors d’une manifestation contre la mort d’une jeune femme détenue pour avoir contrevenu au code vestimentaire conservateur du pays, dans le centre-ville de Téhéran, en Iran, le 19 septembre 2022. (Crédit : AP Photo)

L’Iran fait face à des sanctions économiques de la part des États-Unis et de la communauté internationale au sens large, depuis plusieurs dizaines d’années, en raison d’un programme nucléaire suspect et d’un soutien à des groupes terroristes.

Bien que les sanctions aient été brièvement levées depuis leur instauration en 1979, elles ont, dans l’ensemble, provoqué un ralentissement économique et conduit à des manifestations antigouvernementales généralisées au sein du pays.

Musk n’a pas précisé comment Starlink prévoyait de contourner les sanctions mondiales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...