Netanyahu annonce à la famille Mengistu qu’il y a de nouvelles opportunités
Rechercher

Netanyahu annonce à la famille Mengistu qu’il y a de nouvelles opportunités

Le Premier ministre informe les proches de l’homme détenu par la Hamas des efforts « diplomatiques et cachés » déployés pour le retour des Israéliens captifs

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Avraham Mengistu, 28 ans, détenu par le Hamas dans la bande de Gaza depuis 2014. (Crédit : Facebook)
Avraham Mengistu, 28 ans, détenu par le Hamas dans la bande de Gaza depuis 2014. (Crédit : Facebook)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mercredi la famille d’un civil israélien détenu en captivité par le groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza et leur aurait dit que de nouvelles « opportunités » dans les efforts actuellement déployés permettrait de la libérer.

Yaron Blum, qui coordonne les efforts de retour des Israéliens détenus par le Hamas, a également assisté à la rencontre avec la famille d’Avraham Mengistu, a indiqué le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

Netanyahu a présenté à la famille les détails des efforts « diplomatiques et cachés » déployés pour s’assurer du retour de Mengistu. Les pourparlers se sont déroulés dans le cadre des rencontres régulières organisées par le Premier ministre avec les familles des Israéliens entre les mains du Hamas, selon le communiqué.

Le frère de Mengistu, Ilan Mengistu, a déclaré à Hadashot TV News après la réunion : « ils nous ont mis au courant des nouveaux éléments qui se développent. Le gouvernement a un très bon sentiment qu’il existe des opportunités. »

Deux civils israéliens et deux soldats tués sont détenus par le Hamas. Pendant la guerre de Gaza en 2014, les terroristes du Hamas ont capturé les dépouilles des soldats de l’armée israélienne, Oron Shaul et Hadar Goldin. L’année suivante, deux civils israéliens, apparemment, atteints de maladies mentales, Mengistu et Hisham al-Sayed, sont entrés dans la bande de Gaza de leur propre gré et ont été capturés par le Hamas.

Netanyahu a rencontré pour la dernière fois les familles Goldin et Shaul le 9 avril.

Le Premier ministre a eu des relations houleuses avec les familles des Israéliens disparus, qui ont accusé le gouvernement de ne pas en faire assez pour ramener leurs proches à la maison.

La famille et les partisans d’Avraham Avera Mengistu protestent devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 4 avril 2018 (Crédit : Hadas Parush / FLASH90)

Plus tôt ce mois-ci, la famille de Mengistu a érigé une tente de protestation devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem, appelant le gouvernement à le sortir des mains du Hamas. En mars, le contrôleur de l’Etat, Yosef Shapira, a demandé à Netanyahu de répondre aux déclarations des Goldin concernant les efforts afin de ramener leur fils.

Israël a demandé le retour des civils et des soldats tués, mais le Hamas a insisté pour qu’Israël libère de prison de nombreux terroristes condamnés avant même que les négociations ne puissent commencer, ce qu’Israël a refusé de faire.

La rencontre entre Netanyahu et la famille Mengistu a eu lieu alors que la dépouille d’un expert en drone et en roquette du Hamas, qui a été abattu pendant le week-end dernier en Malaisie, devait arriver dans la bande de Gaza via l’Egypte pour être enterré.

Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a déclaré dimanche qu’Israël avait demandé au gouvernement égyptien de ne pas autoriser le retour du corps de Fadi al-Batsh dans sa famille jusqu’à ce que le Hamas rende à Israël les corps des deux soldats israéliens et des citoyens israéliens détenu dans l’enclave.

Batsh, 35 ans, a été abattu tôt dans la matinée de samedi alors qu’il se rendait à la mosquée à Kuala Lumpur. Le Hamas, qui a annoncé qu’il était un membre de sa branche militaire, a accusé l’agence d’espionnage du Mossad de l’avoir tué et a menacé de se venger.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...