Israël en guerre - Jour 292

Rechercher

Le ministre Gallant, quittant Koulanou, rejoint officiellement le Likud

Netanyahu a accueilli l'ex-général au sein du parti au pouvoir, saluant sa carrière militaire et sa contribution au cabinet de sécurité

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant, à la Knesset le 9 janvier 2018. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Yoav Gallant, à la Knesset le 9 janvier 2018. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé mercredi qu’un ancien nominé au poste de chef d’Etat-major, Yoav Gallant, a rejoint le parti du Likud pour se présenter sur sa liste électorale au cours des prochaines élections du mois d’avril.

Netanyahu a détaillé la carrière militaire de l’ancien général et expliqué qu’il était profondément impressionné « par le sérieux et le professionnalisme de Gallant ».

« Votre présence au cabinet m’a aidé, ainsi que le gouvernement, à prendre des décisions très importantes, certaines très audacieuses, pour relever les défis qui nous font face », a dit Netanyahu. « En premier lieu, empêcher l’ancrage iranien en Syrie – quelque chose que nous faisons avec succès, ainsi que d’autres actions dont il est préférable de ne pas parler ».

« Votre contribution au parti du Likud ne sera pas moins riche – je vous accueille avec plaisir », a-t-il continué.

Gallant a répondu en saluant le Premier ministre pour sa direction du pays.

« Ces dernières années, j’ai étroitement suivi la manière impressionnante dont vous avez dirigé l’Etat d’Israël dans un monde animé et dans une région hostile », a-t-il déclaré. « Je constate la manière calme dont vous prenez des décisions très complexes concernant la sécurité de l’Etat d’Israël ».

« Je suis fier de rejoindre le parti du Likud et je suis impatient d’occuper un rôle central dans les décisions sécuritaires et économiques », a poursuivi Gallant.

Gallant, qui avait commencé sa carrière militaire au sein de l’unité de commando naval d’élite Shayetet 13, est un stratège militaire hautement considéré. Il avait été choisi par le ministre de la Défense Ehud Barak pour occuper le poste de chef d’Etat-major de l’armée en 2010.

Initialement approuvée par le gouvernement, sa nomination avait été annulée lorsque des questionnements étaient apparus sur son appropriation de terrains publics pour la construction de son habitation dans le village d’Amikam, à une vingtaine de minutes en voiture de Haïfa, au sud de la ville.

Il avait rejoint le tout nouveau parti Koulanou avant les élections de 2015.

Sa nomination au poste de ministre de l’Immigration permet à Gallant de rester à la table du cabinet de sécurité même s’il a perdu son siège à la Knesset ainsi que le portefeuille du Logement lundi, dans le cadre de son départ de Koulanou.

Gallant a démissionné la semaine dernière de son poste de ministre du Logement et il a quitté Koulanou pour rejoindre le parti du Likud de Netanyahu au pouvoir. Il se présentera aux primaires du parti, le 5 février, qui détermineront la liste du Likud pour le prochain scrutin.

Moshe Kahlon, à gauche, et Yoav Gallant lors d’un événement de campagne électorale à Ramat-Gan, le 12 mars 2015 (Crédit : : Gili Yaari /FLASH90)

Le changement de ministère, pour Gallant, reflète le changement de formation : le ministère du Logement revient à Koulanou, tandis que celui de l’Intégration est entre les mains du Likud depuis le retrait, au mois de novembre, de la faction Yisrael Beytenu de la coalition.

Conserver Gallant à la table du cabinet comme ministre de l’Immigration permet également au Premier ministre de le maintenir au cabinet de sécurité, le cabinet ministériel de haut-niveau formé de dix membres chargé de prendre des décisions sur la guerre et sur la paix. Gallant, qui est resté 35 ans chez les militaires, est le seul ex-général de la commission.

Au ministère de l’Immigration, Gallant remplacera Yariv Levin, qui est également ministre du Tourisme et a conservé le poste depuis que Netanyahu l’a quitté la semaine dernière, suite aux nombreuses critiques estimant qu’un Premier ministre ne devrait pas simultanément avoir en charge les portefeuilles de la Défense, des Affaires étrangères, de la Santé et de l’Immigration.

Gallant n’occupera la place que pendant cinq ou six mois, se maintenant au poste jusqu’aux élections du 9 avril puis le temps nécessaire qu’il faudra, après, pour que les gagnants du scrutin négocient la future coalition et le futur gouvernement – peut-être plus de deux mois.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.