Netanyahu en Lituanie rend hommage aux victimes de la Shoah et à ses ancêtres
Rechercher

Netanyahu en Lituanie rend hommage aux victimes de la Shoah et à ses ancêtres

"Je crois que nous avons tiré les leçons de l'histoire", a dit pour sa part le Premier ministre lituanien Saulius Skvernelis lors de la cérémonie

Le Premier ministre israélien Israel Benjamin Netanyahu et son épouse Sara se recueillent durant une cérémonie de dépose de gerbe au mémorial de la Shoah de Paneriai, à proximité de Vilnius, le 24 août 2018 (Crédit :/ AFP PHOTO / Petras Malukas)
Le Premier ministre israélien Israel Benjamin Netanyahu et son épouse Sara se recueillent durant une cérémonie de dépose de gerbe au mémorial de la Shoah de Paneriai, à proximité de Vilnius, le 24 août 2018 (Crédit :/ AFP PHOTO / Petras Malukas)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rendu hommage vendredi aux victimes de la Shoah, ainsi qu’aux Lituaniens qui ont sauvé des juifs au cours d’une visite historique dans cet Etat balte, patrie de ses ancêtres.

Dans un discours émouvant, prononcé au mémorial de Paneriai à la périphérie de Vilnius, Netanyahu a également évoqué l’agression antisémite subie par son grand-père « pas très loin » de là, il y a plus de 100 ans.

« Je veux dire à mon grand-père aujourd’hui : Saba, je suis de retour dans cette forêt de la mort (où 100 000 personnes, dont 70 000 juifs, ont été tuées pendant la Deuxième Guerre mondiale, ndlr) en tant que Premier ministre d’Israël », a déclaré M. Netanyahu, premier chef du gouvernement israélien à se rendre en Lituanie.

« Nous ne serons plus jamais sans défense. Nous avons un État, nous avons une armée et nous sommes capables de nous défendre nous-mêmes », a-t-il ajouté.

Les ancêtres de Netanyahu ont quitté la Lituanie avant la Shoah. Ceux qui sont restés ont connu un destin tragique : plus de 90 % des plus de 200 000 juifs lituaniens ont péri sous l’occupation allemande entre 1941 et 1944.

Le dirigeant israélien a également décerné à titre posthume à une famille lituanienne le titre de Juste parmi les nations pour avoir sauvé leurs voisins juifs des nazis en les cachant dans la grange et des tunnels sous le jardin.

Pendant longtemps, la Lituanie était sous le feu des critiques pour avoir tardé à se pencher sur le rôle des collaborateurs lituaniens des nazis pour leur rôle dans l’extermination de leurs voisins juifs.

Le Premier ministre Saulius Skvernelis a souligné vendredi que « les faits historiques ne seront jamais cachés quelque soit la douleur ». « Je crois que nous avons tiré les leçons de l’histoire », a-t-il dit lors de la cérémonie.

Benjamin Netanyahu a entamé la veille une visite de quatre jours en Lituanie visant à renforcer les relations bilatérales et à chercher un soutien aux intérêts d’Israël au Moyen-Orient.

La Lituanie, l’un des meilleurs amis de l’Etat hébreu au sein de l’Union européenne, était déjà à l’origine de l’invitation de Netanyahu à Bruxelles pour une rencontre avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE en décembre dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...