Netanyahu fustige un sketch satirique mettant en scène des Tefilin
Rechercher

Netanyahu fustige un sketch satirique mettant en scène des Tefilin

Le Premier ministre et le président de la Knesset condamnent la caricature de Naftali Bennett portant des phylactères pour parodier la coiffure de la gagnante de l'Eurovision

Photo tirée de la vidéo d'un sketch comique de l'émission satirique Eretz Nehederet représentant le ministre de l'Éducation Naftali Bennet portant des tefillin, 16 mai 2018. (Capture d'écran : Hadashot news)
Photo tirée de la vidéo d'un sketch comique de l'émission satirique Eretz Nehederet représentant le ministre de l'Éducation Naftali Bennet portant des tefillin, 16 mai 2018. (Capture d'écran : Hadashot news)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est lancé dans une critique jeudi au sujet d’un sketch dans une émission de télévision satirique populaire qui mettait en scène des tefilin, disant qu’ “il y a des choses qui ne se font pas”.

L’épisode de l’émission à succès « Eretz Nehederet », diffusée mercredi soir, a représenté le ministre de l’Éducation Naftali Bennett et d’autres personnalités gouvernementales avec un couvre-chef stylisé pour ressembler à la coiffure caractéristique de Netta Barzilai, la gagnante israélienne du concours Eurovision de la chanson.

Dans le cas de Bennett, le faux ministre, interprété par le comédien Eran Zarahovitsh, portait ce qui ressemblait à des tefilin, également appelés phylactères, les boîtiers qui se placent sur le bras et la tête que portent les juifs religieux pendant la prière du matin.

« J’ai vu quelque chose qui se voulait apparemment satirique, et je veux vous dire que je suis en faveur de la satire et des parodies – vous savez tous que nous sommes la cible privilégiée de la satire et c’est très bien – mais il y a des choses qui ne se font pas », a déclaré Netanyahu lors de l’ouverture de la session d’étude biblique à sa résidence officielle.

« Il n’est pas nécessaire de porter une kippa pour comprendre l’importance de notre patrimoine pour l’avenir de notre nation », a déclaré le Premier ministre. « C’est l’essence de notre existence, c’est ce qui nous sépare [des non-Juifs], c’est ce qui nous unit, c’est ce qui nous fortifie. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (deuxième à droite) prend la parole lors d’une session d’étude biblique à la Résidence du Premier ministre le 17 mai 2018. (Capture d’écran : Twitter)

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, un ancien refuznik russe, a déclaré que le sketch était de mauvais goût.

« Quand les agents du KGB m’ont placé en garde à vue en Russie, ils m’ont tout pris. Mais il y a une chose que j’ai réussi à faire entrer clandestinement dans ma cellule – une paire de tefilin », a-t-il expliqué. « Quand ils ont essayé de me les prendre, j’ai fait la grève de la faim. Sans eux, je sais que je ne pourrais pas survivre ».

« Il est triste que quelqu’un se moque des tefilin dans une blague de mauvais goût », a-t-il ajouté. « Eretz Nehederet, il y a des choses qui ne se font pas. »

Le président de la Knesset Yuli Edelstein durant une cérémonie à l’occasion du 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël, le 15 avril 2018, au mont Herzl. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Dans le sketch, des personnages tels que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la ministre de la Culture et des Sports Miri Regev, ainsi que Bennett, se réjouissent avec enthousiasme de la victoire de Barzilai.

Mercredi, plusieurs autres politiciens se sont prononcés contre le spectacle, tout comme le grand rabbin, qui a demandé aux responsables de l’émission de présenter des excuses.

Bennett, qui est religieux, a dit : « Ils peuvent se moquer de moi autant qu’ils veulent. Mais les tefilin et les objets sacrés juifs – non. »

« Je suis fier d’être parmi ceux qui embrassent les mezuzot et portent les tefilin », écrit-il sur Facebook avec une photo de lui-même portant les tefilin. « Je suis fier d’être juif. »

עליי תצחקו כמה שתרצו. אבל על תפילין וקודשי ישראל-לא. אני גאה להיות בין מנשקי המזוזות ומניחי התפילין. אני יהודי גאה. ????????

Posted by ‎נפתלי בנט – Naftali Bennett‎ on Wednesday, 16 May 2018

Répondant à la critique, les producteurs de l’émission ont déclaré dans un communiqué : « Le sketch traitait, entre autres, de la victoire de Netta Barzilai à l’Eurovision et du grand intérêt du public en la matière. La coiffure caractéristique de Netta a été appliquée de différentes façons sur la tête de certains des personnages participant au sketch. Il n’était pas dans notre intention d’offenser ou de faire preuve de mépris. »

La gagnante de l’Eurovision 2018 Netta Barzilai à son arrivée à l’aéroport international Ben Gurion, le 14 mai 2018. (Crédit : Flash90)

L’émission humoristique est connue pour ses parodies de politiciens israéliens et d’autres personnages.

Il a soulevé la colère des autorités religieuses dans le passé au sujet de ses caricatures.

En 2016, les principales autorités rabbiniques du pays ont condamné une annonce montrant les acteurs debout autour d’un rouleau ouvert de la Torah dans une synagogue. Un sketch de 2008 montrait une famille israélienne célébrant une bar mitzvah dans une synagogue – un acte qui a déclenché un tollé similaire.

Stuart Winer a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...