Netanyahu interrogé mardi dans l’affaire Bezeq
Rechercher

Netanyahu interrogé mardi dans l’affaire Bezeq

L'actionnaire principal de la compagnie devrait aussi être interrogé. Une enquête serait ouverte sur le producteur de Hollywood Milchan dans l'Affaire 1000

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la conférence hebdomadaire du gouvernement à la résidence du bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 1er juillet 2018 (Crédit : Ohad Zwigenberg/POOL)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la conférence hebdomadaire du gouvernement à la résidence du bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 1er juillet 2018 (Crédit : Ohad Zwigenberg/POOL)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu sera interrogé mardi à Jérusalem dans le cadre de l’enquête pour corruption concernant la compagnie Bezeq, dans laquelle il est soupçonné d’avoir promu une réglementation qui aurait profité à un magnat des médias en échange d’une couverture favorable des actions le concernant, ainsi que sa famille.

Selon des informations, l’interrogatoire de Netanyahu couvrira des enregistrements audios confiés par le témoin de l’accusation Nir Hefetz, ancien haut-conseiller du Premier ministre.

L’actionnaire majoritaire de Bezeq, Shaul Elovitch, devrait lui aussi être interrogé mardi.

L’Affaire 4 000, concerne des soupçons au sujet de Netanyahu, qui a également été ministre des Communications pendant plusieurs années au cours de ses deux derniers mandats. Il aurait promu des décisions de réglementation ayant profité à Elovitch en échange d’une couverture médiatique flatteuse des actions de la famille du Premier ministre sur le site populaire appartenant à ce dernier, Walla.

Hefetz, ancien conseiller médias de la famille Netanyahu, est le troisième confident du Premier ministre à devenir témoin de l’accusation dans les dossiers variés contre lui, rejoignant l’ancien directeur-général du ministère des Communications Shlomo Filber et l’ancien chef de cabinet Ari Harow.

Nir Hefetz devant le tribunal de Tel Aviv dans l’une des enquêtes impliquant Netanyahu, le 22 février 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / JACK GUEZ)

Hefetz aurait fourni aux responsables des preuves supplémentaires dans les Affaires 1000 et 2000.

Dans l’Affaire 1000, dans laquelle Netanyahu et son épouse Sara sont soupçonnés d’avoir reçu des cadeaux illicites de la part de bienfaiteurs milliardaires, Hefetz aurait donné aux enquêteurs les noms d’autres personnalités évoluant autour du couple de la même façon, ce qui renforcerait l’idée que leurs méfaits entraient dans le cadre d’un modèle plus large.

Dans l’Affaire 2000, qui implique un accord de compromis présumé passé entre Netanyahu et le directeur de la publication du journal Yedioth Ahronoth, Arnon Mozes, Hefetz aurait livré les identités d’autres individus qui seraient intervenus dans les conversations entre les deux hommes.

La police prévoirait aussi d’interroger le producteur de Hollywood né en Israël Arnon Milchan en liaison avec l’Affaire 2 000 alors que d’autres informations ont émergé, spécifiant que le magnat aurait servi d’intermédiaire entre Netanyahu et Mozes en 2009, a fait savoir lundi la chaîne Kan. Milchan est également une personnalité centrale dans l’Affaire 1000.

L’épouse et le fils Yair du Premier ministre ont été également tous deux interrogés dans ces dossiers. La famille Netanyahu a pour sa part nié tout méfait.

Raoul Wootliff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...