Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Netanyahu : Israël va augmenter la main d’œuvre étrangère

Le Premier ministre a annoncé que le pays permettra à plus de 300 000 étrangers d'entrer afin de faire face à la pénurie de main-d’œuvre depuis le début de la guerre à Gaza

Illustration : Des travailleurs étrangers travaillant dans une ferme d'oignons en Israël, le 12 août 2016. (Crédit : Yaniv Nadav/Flash90)
Illustration : Des travailleurs étrangers travaillant dans une ferme d'oignons en Israël, le 12 août 2016. (Crédit : Yaniv Nadav/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi que le cabinet avait décidé d’assouplir les réglementations et d’« augmenter considérablement » le quota de travailleurs étrangers en Israël, alors que le pays est confronté à une pénurie de main-d’œuvre depuis le début de la guerre à Gaza.

L’une des mesures qu’Israël prendra sera d’autoriser l’entrée de plus de 300 000 travailleurs étrangers, soit jusqu’à 3,3 % de la population. Le communiqué indique que cela vise à couvrir des pénuries dans l’ensemble de l’économie, notamment dans la construction, l’agriculture et les soins infirmiers.

« C’est une décision importante pour les entreprises, pour notre économie et aussi pour notre sécurité », a déclaré Netanyahu.

Les travailleurs palestiniens, dont dépend l’industrie de la construction, ont disparu du jour au lendemain lorsqu’Israël a décrété l’interdiction d’entrée des travailleurs de Gaza et restreint l’accès à la plupart de ceux de Cisjordanie après les attaques du 7 octobre. 130 000 permis de travail auraient ainsi été retirés aux Palestiniens de Cisjordanie, ainsi que 18 500 aux Gazaouis.

S’ajoutent à cela les Israéliens qui ont été rappelés dans la réserve, avec un impact sur l’économie, et les 250 000 personnes évacuées du sud et du nord du pays, plongées dans de longs mois d’incertitudes alors que la reconstruction s’amorce lentement.

Des milliers de travailleurs étrangers originaires de Chine, Thaïlande, des Philippines et d’autres pays étaient aussi repartis chez eux suite à l’attaque, avec une économie totalement à l’arrêt.

Dans le secteur israélien de la construction, la pénurie d’ouvriers et les taux d’intérêt élevés ont alourdi les dettes des constructeurs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.