Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Netanyahu relance le projet de barrière de sécurité le long de la frontière jordanienne

Depuis dix ans, le Premier ministre a promis à plusieurs reprises de construire cette barrière de sécurité, qui devrait être très onéreuse

Un soldat israélien monte la garde près de la barrière de sécurité entre Israël et la Jordanie dans la vallée de l'Arava, dans le sud d'Israël, le 9 février 2016. Illustration (Crédit : Marc Israel Sellem/Flash90)
Un soldat israélien monte la garde près de la barrière de sécurité entre Israël et la Jordanie dans la vallée de l'Arava, dans le sud d'Israël, le 9 février 2016. Illustration (Crédit : Marc Israel Sellem/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a relancé dimanche l’idée de construire une barrière tout le long de la frontière avec la Jordanie pour empêcher les infiltrations dans le pays – une entreprise onéreuse qui n’a pas fait beaucoup de progrès par le passé.

« Nous avons érigé une barrière le long de notre frontière sud (avec l’Égypte) et empêché les infiltrations en Israël à partir de là », a publié Netanyahu sur la plateforme de réseaux sociaux X, anciennement connue sous le nom de Twitter. « Cela nous a permis de bloquer l’entrée de plus d’un million d’infiltrés en provenance d’Afrique, qui auraient détruit notre pays ».

« Nous allons maintenant ériger une barrière à notre frontière orientale (avec la Jordanie) et empêcher toute infiltration en provenance de là », a ajouté Netanyahu. « Nous allons protéger nos frontières et notre pays ! »

Les propos du Premier ministre ont été tenus au lendemain d’affrontements sans précédent entre groupes de migrants érythréens, qui ont éclaté dans le sud de Tel Aviv. Des dizaines d’émeutiers ont été hospitalisés après que la police a répondu aux affrontements par des tirs à balles réelles, et de nombreux officiers ont été blessés.

La plupart des demandeurs d’asile sont arrivés en Israël par l’Égypte entre 2007 et 2012, avant qu’Israël ne construise une barrière le long de la frontière désertique. Peu de migrants sont arrivés depuis lors.

Netanyahu a annoncé la création d’une telle barrière le long de la frontière d’Israël avec la Jordanie à plusieurs reprises au cours des dix dernières années. Il a ordonné aux responsables de Tsahal et du ministère de la Défense de commencer la planification en 2012, a vanté le début de la construction d’une clôture équipée de capteurs à la frontière sud avec la Jordanie en 2015, et a annoncé en 2016 qu’il prévoyait « d’entourer tout l’État d’Israël d’une barrière. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu visite la nouvelle clôture le long de la frontière jordanienne avec le chef d’état-major de Tsahal Gadi Eisenkot et le chef du commandement du Sud Eyal Zamir, le 9 février 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Plus tôt cet été, le ministre de la Défense Yoav Gallant a également évoqué la possibilité qu’Israël construise une nouvelle barrière de sécurité le long de la frontière avec la Jordanie.

Lors d’une réunion de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset en juillet, Gallant a déclaré que « les organisations terroristes ont identifié la Cisjordanie comme un point faible, et y dirigent de nombreuses ressources dans le but de mener des attaques. À l’avenir, nous avons l’intention d’ériger une barrière à la frontière avec la Jordanie également ».

Il existe une clôture vieillissante le long de la frontière de 309 kilomètres que la Jordanie partage avec Israël et la Cisjordanie. Les responsables militaires et policiers affirment qu’elle est suffisante pour empêcher la plupart des tentatives de contrebande d’armes.

Un tronçon de 30 kilomètres de la frontière avec la Jordanie, près d’Eilat, la ville la plus au sud du pays, et du nouvel aéroport international Ramon, a été réaménagé comme les barrières frontalières d’Israël avec l’Égypte et la bande de Gaza.

Israël a payé 300 millions de shekels pour la petite section de frontière près d’Eilat, ce qui signifie qu’un projet couvrant l’ensemble de la frontière jordanienne coûterait probablement des milliards de shekels.

La frontière israélo-jordanienne est un haut lieu de la contrebande d’armes et de drogues. Selon les données de la police, les autorités chargées de la sécurité ont saisi au moins 506 armes de poing, 24 fusils d’assaut et huit engins explosifs lors de 26 tentatives de contrebande distinctes à la frontière jordanienne depuis le début de l’année.

Les autorités affirment que les armes qui ont franchi la frontière – probablement des dizaines de milliers au cours des dix dernières années – ont alimenté la flambée de violence dans la communauté arabe et ont été utilisées par des terroristes palestiniens pour tirer sur des soldats et des civils en Cisjordanie.

La semaine dernière, Tsahal a annoncé qu’elle avait déjoué une tentative d’introduction clandestine en Israël d’explosifs de fabrication iranienne en provenance de Jordanie un mois plus tôt.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.