Rechercher

Gallant: Israël construira une nouvelle barrière le long de la frontière jordanienne

Le long de la frontière de 309 km que la Jordanie partage avec Israël et la Cisjordanie, il existe une barrière de sécurité vieillissante ; la rénovation de 30 km a déjà couté 300 M de NIS

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant visite une base de l'armée près de la ville de Jénine en Cisjordanie, le 4 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant visite une base de l'armée près de la ville de Jénine en Cisjordanie, le 4 juillet 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant (Likud), a déclaré lundi qu’Israël construirait une nouvelle barrière de sécurité le long de la frontière avec la Jordanie, bien que l’on ne sache pas exactement d’où viendrait le financement.

La radio de l’armée a cité Gallant qui a déclaré lors d’une réunion de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset que « les organisations terroristes ont identifié la Cisjordanie comme un point faible, et y dirigent de nombreuses ressources dans le but de mener des attaques. À l’avenir, nous avons l’intention d’ériger une barrière à la frontière avec la Jordanie également ».

Le long de la frontière de 309 kilomètres que la Jordanie partage avec Israël et la Cisjordanie, il existe une clôture vieillissante, mais les responsables militaires et policiers affirment qu’elle est suffisante pour empêcher la plupart des tentatives de contrebande d’armes.

La contrebande d’armes en provenance de Jordanie est un défi permanent pour Israël, le long de sa longue et poreuse frontière orientale, ainsi qu’en Cisjordanie. Les autorités, qui estiment que la plupart des armes sont utilisées par la pègre, se sont engagées à sévir dans le cadre d’un effort visant à mettre un terme à des années d’effusion de sang au sein de la communauté arabe.

L’armée et la police ont intensifié leurs efforts pour mettre fin aux tentatives de contrebande le long de la frontière jordanienne au cours des deux dernières années, et ont commencé à enregistrer quelques succès.

Contrairement aux autres frontières d’Israël – avec l’Égypte, le Liban et la Syrie – la frontière avec la Jordanie est largement ouverte, souvent sans clôture significative, et la surveillance est limitée, ce qui en fait un canal facile pour la contrebande à grande échelle.

Une portion de 30 kilomètres de la frontière avec la Jordanie, près de la ville la plus méridionale d’Eilat et du nouvel aéroport international Ramon, a été améliorée de la même manière que les barrières frontalières d’Israël avec l’Égypte et la Bande de Gaza.

Israël a déboursé 300 millions de shekels pour la petite section de la frontière près d’Eilat, ce qui signifie qu’un projet couvrant l’ensemble de la frontière jordanienne coûterait probablement des milliards de shekels.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.