Netanyahu rencontre les dirigeants juifs américains en pleine crise entre Israël et la diaspora
Rechercher

Netanyahu rencontre les dirigeants juifs américains en pleine crise entre Israël et la diaspora

Les représentants ont demandé au Premier ministre de “clarifier” sa position sur la plateforme de prière égalitaire ; Netanyahu a également rencontré Kushner et Greenblatt

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec des responsables de la communauté juive américaine à  New York, le 17 septembre 2017. (Crédit : Avi Ohayun/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec des responsables de la communauté juive américaine à New York, le 17 septembre 2017. (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

NEW YORK — Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré dimanche après-midi huit responsables de la communauté juive américaine pour discuter d’un grand nombre de questions, notamment des relations entre Israël et la diaspora, du conflit israélo-palestinien et de l’Iran.

Cette réunion a eu lieu avec en toile de fond la crise en cours entre le gouvernement israélien et la diaspora juive en raison du gel récent par Jérusalem du projet de construction d’une plateforme de prière pluraliste au mur Occidental et de la décision de faire avancer une législation controversée sur la conversion.

« Les dirigeants juifs ont demandé au Premier ministre de clarifier aux yeux de la communauté juive américaine ses actions visant la création d’un espace de prière pluraliste », selon un compte-rendu de la réunion fournie par le bureau du Premier ministre. « La rencontre a eu lieu dans une excellente atmosphère. »

L’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), la Conférence des présidents des organisations juives américaines majeures, les Fédérations juives d’Amérique du nord et l’AJC (American Jewish Committee) ont participé à cette rencontre.

« La conversation a porté sur la question iranienne – le problème du nucléaire et l’impact de cette question sur Israël », a précisé le communiqué du bureau du Premier ministre.

L’avenir de l’accord sur le nucléaire qui a été signé en 2015 entre six puissances mondiales et l’Iran, et l’installation de Téhéran à la frontière nord d’Israël dans le cadre d’un accord portant sur la fin de la guerre civile en Syrie sont les deux sujets qui devraient dominer l’entretien de lundi entre Netanyahu et le président américain Donald Trump. Le Premier ministre devrait également évoquer ces problèmes durant son allocution, mardi, devant l’Assemblée générale des Nations unies.

Les dirigeants juifs ont demandé à Netanyahu des détails sur les développements récents survenus au sein du groupe terroriste palestinien du Hamas, suite à l’annonce du démantèlement de son comité administratif – qui gère la bande de Gaza – et de sa volonté d’organiser de nouvelles élections, ce qui ouvre la voie au retour de l’Autorité palestinienne au sein de l’enclave côtière.

Au cours de la réunion, à laquelle a également assisté l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis Ron Dermer, les dirigeants de l’AIPAC Howard Kohr et Lillian Pinkus ont invité le Premier ministre à la conférence annuelle du groupe au début du mois de mai prochain à Washington.

Le président du Congrès juif mondial, Ronald Lauder, aurait lui aussi rendu visite à Netanyahu dans son hôtel de Manhattan dans la journée de dimanche, mais cette rencontre n’a pas été confirmée par le bureau du Premier ministre.

Dimanche en fin de journée, Netanyahu a accueilli le représentant spécial pour les négociations internationales Jason Greenblatt, le conseiller et gendre du président Trump Jared Kushner, et l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman. Leur entretien aurait duré plus de deux heures. Le bureau du Premier ministre n’a diffusé aucun compte-rendu sur cette réunion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...