Netanyahu salue l’appel du président égyptien pour la paix arabo-israélienne
Rechercher

Netanyahu salue l’appel du président égyptien pour la paix arabo-israélienne

Le Premier ministre exhorte Abbas à reprendre « immédiatement » les pourparlers de paix avec Israël

Benjamin Netanyahu arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 20 septembre 2015 (Crédit : Ohad Zwigenberg / POOL)
Benjamin Netanyahu arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 20 septembre 2015 (Crédit : Ohad Zwigenberg / POOL)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait l’éloge du président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi pour avoir appelé à la résolution du conflit israélo-palestinien et pour avoir exhorté le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à reprendre les négociations de paix immédiatement.

Sissi a déclaré à l’Associated Press dans un entretien publié dimanche que des efforts doivent être renouvelés pour résoudre la question palestinienne et étendre la paix qui existe depuis près de 40 ans entre l’Egypte et Israël pour y inclure davantage de pays arabes.

La résolution de la question palestinienne, a-t-il dit, pourrait « changer la face de la région et … apporter une énorme amélioration à la situation. … Je suis un optimiste de nature et je dis qu’il y a une grande opportunité ».

Un communiqué du bureau de Netanyahu a salué les remarques du président égyptien sur la paix israélo-arabe.

« Le Premier ministre Netanyahu exhorte le président de l’AP, Mahmoud Abbas, une fois encore à revenir immédiatement à la table des négociations pour faire avancer le processus diplomatique », poursuit la déclaration.

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi, le 4 mai 2014 (Crédit : AFP / STR)
Le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi, le 4 mai 2014 (Crédit : AFP / STR)

Le dirigeant de Yesh Atid, Yaïr Lapid, qui a également appelé à plusieurs reprises à une initiative régionale de paix, a également salué les propos de Sissi.

« Les remarques de Sissi prouvent que nous avons aujourd’hui une occasion de faire avancer une initiative régionale avec les pays arabes modérés », a-t-il dit.

« Ce genre d’accord nous permettra de forger un axe d’États modérés contre l’Iran et contre la montée du terrorisme au Moyen-Orient, et défendre les intérêts de sécurité d’Israël et de son existence en tant qu’Etat juif ».

Plus tôt ce mois, Netanyahu a déclaré qu’il était prêt à rencontrer Abbas « dès maintenant » pour reprendre les négociations de paix sans conditions préalables.

Des contacts secrets entre Netanyahu et Abbas ont eu lieu pendant plusieurs mois, selon de récents articles, y compris certains du Times of Israel. Le contenu de ses articles a été démenti aussi bien par le bureau du Premier ministre que par le négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat.

Selon le quotidien Haaretz, le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a récemment encouragé Abbas à ne pas s’entretenir avec Netanyahu jusqu’à ce que lui et Abbas s’entretiennent avant l’Assemblée générale de l’ONU, qui doit débuter lundi.

Les responsables américains ont indiqué qu’ils s’engageront de manière intensive dans le processus de paix une fois que l’accord avec l’Iran sera signé.

Neuf mois de pourparlers de paix dirigés par les Etats-Unis entre Israël et les Palestiniens se sont effondrés en avril 2014 sur fond de récriminations mutuelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...