Netanyahu s’interroge sur la condamnation par Abbas de l’attentat de Nice
Rechercher

Netanyahu s’interroge sur la condamnation par Abbas de l’attentat de Nice

Le Premier ministre dit à son gouvernement qu’alors que les Palestiniens condamnent l’attentat de Nice, ils “encouragent” les attaques à la voiture bélier contre des Israéliens

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet, à Jérusalem, le 17 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire du cabinet, à Jérusalem, le 17 juillet 2016. (Crédit : capture d'écran GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué dimanche que les efforts de réconciliation avec Ankara ne seraient pas affectés par le coup d’Etat militaire sanglant qui a échoué ce week-end.

« Israël et la Turquie se sont accordés sur la réconciliation, et nous supposons que ce processus continuera, quels que soient les évènements du week-end », a déclaré Netanyahu au début de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Les autorités turques ont réprimé la tentative de putsch par des soldats mécontents pendant une nuit de violence chaotique entre vendredi et samedi, qui a fait au moins 265 morts.

Israël, qui a signé le mois dernier un accord de restauration des relations avec la Turquie, qui étaient gelées depuis un raid mortel de l’armée israélienne contre un navire d’une flottille se dirigeant vers Gaza en 2010, a condamné la tentative de coup d’Etat.

Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. (Crédit : Twitter)
Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. (Crédit : Twitter)

« Israël respecte le processus démocratique en Turquie et attend la continuation du processus de réconciliation entre la Turquie et Israël », a déclaré samedi Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Netanyahu a également parlé dimanche de l’attentat au camion bélier de Nice qui a fait 84 morts et 300 blessés, attaquant l’Autorité palestinienne (AP) qui condamne l’attaque tout en « encourageant » celles contre des Israéliens.

L’attentat de Nice était « choquant », a déclaré Netanyahu, qui a répété son appel à un front mondial unifié contre le terrorisme, et a noté qu’il avait présenté des condoléances au nom d’Israël.

« L’AP l’a également condamné et a envoyé des condoléances, mais avec une différence : ici, non seulement ils ne condamnent pas les attaques terroristes à la voiture bélier, mais ils les encouragent », a déclaré le Premier ministre. « Ils glorifient les tueurs des attaques à la voiture bélier, ils les financent, eux et leurs familles s’ils meurent. »

« Le terrorisme est le terrorisme, que ce soit en France ou en Israël, et nous avons besoin d’un front unifié de condamnation et de guerre contre ce terrorisme ; ici ou n’importe où ailleurs. »

Dans un message vidéo publié vendredi avec des sous-titres en arabe, Netanyahu avait exhorté le président de l’AP Mahmoud Abbas à cesser de soutenir financièrement les terroristes, à renvoyer les responsables palestiniens qui encouragent ouvertement le meurtre d’Israéliens juifs, et à désavouer les cérémonies rendant hommage aux assassins

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...