Norvège: un rappeur profère une injure antisémite à un concert pour la diversité
Rechercher

Norvège: un rappeur profère une injure antisémite à un concert pour la diversité

Le chef de la communauté juive a menacé Kaveh Kholardi de poursuites ; le rappeur a dit que ses propos au concert d'Oslo ont été "sortis de leur contexte"

Le rappeur norvégien Kaveh Kholardi dans le clip de 'Snufs" en 2014. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le rappeur norvégien Kaveh Kholardi dans le clip de 'Snufs" en 2014. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un rappeur norvégien employé par la ville d’Oslo pour chanter à un évènement destiné à célébrer la diversité a insulté, en plein concert, la communauté juive, par les mots « f***ng Jews ».

En réaction aux injures proférées vendredi par Kaveh Kholardi, le chef de la communauté juive du pays a menacé d’intenter des poursuites contre le chanteur âgé de 23 ans.

Kholardi avait souhaité aux musulmans « Eid Mubarak », une formule en arabe échangée à l’occasion de la fête de l’Eid al-Fitr, qui a marqué vendredi la fin du ramadan, selon Dagen.

Il a ensuite demandé si des chrétiens étaient présents, et a souri en entendant les acclamations. Puis il a demandé s’il y avait des Juifs et a ajouté « f***ink Jews… je plaisante ».

Christine Thune, la porte-parole de la municipalité d’Oslo, a déclaré au quotidien Verdens Gang que les organisateurs s’étaient plaints à Kholardi. Anne Christine Kroepelin a déclaré que « l’idée de l’événement était l’inclusion et la diversité » et que l’apparente expression d’antisémitisme de Kholardi était « à l’opposé de ce que les organisateurs voulaient promouvoir ».

Le 10 juin, cinq jours avant le concert, Kholardi avait écrit sur Twitter « f***ink Jews, ils sont tellement corrompus ».

Sur Facebook, Kholardi avait écrit, avec les critiques du dirigeant juif Ervin Kohn, qu’il n’est « ni raciste ni antisémite » et que sa référence aux Juifs pendant le concert avait été « sortie de son contexte » et n’était qu’une blague.

Kohn a demandé des excuses à Kholardi menaçant de porter plainte à la police pour incitation à la haine si Kholardi ne s’y résoudrait pas.

Le compte Facebook de Kholardi est devenu inaccessible après l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...