« Nous n’avons nulle part où aller »: les résidents de l’immeuble de Holon démunis
Rechercher

« Nous n’avons nulle part où aller »: les résidents de l’immeuble de Holon démunis

Après avoir été évacués à la hâte, certains résidents critiquent la solution proposée par la municipalité, qui consiste à fournir des matelas pour dormir au centre communautaire

Le lieu de l'effondrement d'un immeuble d'habitation à Holon le 12 septembre 2021. (Crédit : Flash90)
Le lieu de l'effondrement d'un immeuble d'habitation à Holon le 12 septembre 2021. (Crédit : Flash90)

Les habitants d’un immeuble de Holon qui s’est effondré dimanche, emportant tous leurs biens, se sont plaints de n’avoir aucune idée de ce qu’ils sont censés faire ensuite et ont déploré que les autorités ne fassent pas assez pour les aider.

Le bâtiment de la rue Serlin, dans le centre d’Israël, s’est effondré dans l’après-midi, 30 heures seulement après l’évacuation des 32 familles qui l’occupaient. L’immeuble s’est effondré tout seul, ce qui montre à quel point la situation a frôlé une catastrophe de masse, qui n’est pas sans rappeler l’effondrement en juin d’une tour d’habitation en Floride, qui a tué 98 personnes.

Les services de secours et d’incendie avaient déterminé que l’immeuble risquait de s’effondrer immédiatement et avaient fait sortir les résidents en urgence, ne permettant qu’à ceux qui avaient besoin de médicaments vitaux de revenir brièvement.

« Nous demandons au maire de nous aider. Nous sommes des familles laissées sans rien, sans abri », a déclaré Hagit Levin, une habitante, au site d’information Ynet. Elle a déclaré qu’elle et sa fille dormaient désormais sur le canapé de son frère.

« Combien de temps pouvons-nous rester comme ça ? On ne sait pas combien de temps il faudra avant qu’il y ait une solution », a-t-elle dit. « Nous ne savons pas quoi faire. »

Un autre résident, Naor Navon, marié et père de deux enfants, a déclaré : « Nous regardons ces ruines et comprenons que nos vies se sont effondrées avec les souvenirs de notre maison et les objets. Nous avons été abandonnés dans la rue et nous n’avons nulle part où aller. »

En attendant, Navon et sa famille sont hébergés dans un hôtel.

« La municipalité nous a fourni une solution honteuse, ils ont ouvert un centre communautaire avec des matelas sur le sol et des sacs de couchage, là ils attendent de 32 familles qu’elles vivent sans douche et avec un seul WC ? C’est une honte », a-t-il déclaré. « Nous ne savons pas ce qui va se passer et quand nous aurons à nouveau une maison. »

Une autre résidente, identifiée comme Chen, a déclaré au radiodiffuseur public Kan que parmi les résidents évacués se trouvaient des survivants de la Shoah, un malade du cancer et une mère avec un bébé d’un mois.

« Nous n’avons aucune idée de comment cela s’est produit, nous ne savons rien », a déclaré à la Douzième chaîne Moran Konfino, une résidente qui a vécu dans l’immeuble pendant 15 ans.

Moran Konfino, résidente de l’immeuble de Holon qui s’est effondré le 12 septembre 2021. (Crédit : Douzième chaîne)

« S’ils pouvaient au moins nous dire quelque chose, mais ils ne disent rien », a-t-elle ajouté. « Nous sommes dans le noir. Pourquoi ne nous dit-on rien ? Que se passe-t-il ici ? »

Konfino, mère de deux enfants, a déclaré : « On m’a laissée sans rien. Heureusement, je suis en vie, mais toute ma vie était dans cette maison. Toutes les photos des enfants. Je n’ai aucun moyen de récupérer cela ».

Le lieu de l’effondrement d’un immeuble d’habitation à Holon le 12 septembre 2021. (Crédit : Services d’incendie et de secours)

La municipalité de Holon a déclaré dans un communiqué que les travailleurs sociaux municipaux s’étaient occupés des familles pendant la journée, leur fournissant à boire et à manger.

« La plupart des familles ont été évacuées chez des proches et les autres se sont vu proposer de déménager dans un appartement d’un hôtel à prix réduit ou dans une installation temporaire que la municipalité a ouverte dans l’un des centres communautaires », a-t-elle précisé.

Ces options ont été proposées afin d’assurer « une prise en charge initiale jusqu’à ce que leur logement soit organisé », a précisé la municipalité. « Tout en comprenant parfaitement la situation compliquée des résidents, la municipalité ne peut pas fournir des appartements résidentiels ou financer des séjours dans des hôtels. »

À la suite de l’effondrement, le département des services de secours et d’incendie de la région de Dan a demandé aux ingénieurs de la municipalité de Holon d’examiner les bâtiments environnants pour voir s’ils avaient été touchés par l’effondrement de la structure. Un bâtiment voisin a été partiellement endommagé et a également été évacué pour l’instant, ont rapporté les médias hébraïques.

Les premiers intervenants ont été appelés au bâtiment samedi après que des résidents ont déclaré avoir entendu le bruit d’une explosion. Des images ont montré des fissures sur les murs de l’immeuble et la police a déclaré que les résidents étaient incapables d’ouvrir les portes d’entrée de leurs appartements.

La décision d’évacuer le bâtiment a été prise en coordination avec des ingénieurs professionnels, a déclaré la police à l’époque. Des agents ont fermé la rue devant le bâtiment et la police a exhorté les gens à rester à l’écart.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...